Cinéma

Mur

Réalisatrice : Simone Bitton
Durée : 1h35min. Hébreu / sous-titré français.
Genre : Documentaire
A consulter dans le cadre de votre forfait.
Après la première consultation, ce document peut être consulté pendant 48 heures
 

Résumé

Une méditation cinématographique sur le conflit israélo-palestinien proposée par une réalisatrice qui brouille les pistes de la haine en affirmant sa double culture juive et arabe.

Le film longe le tracé de séparation qui éventre l’un des paysages les plus chargés d’histoire du monde, emprisonnant les uns et enfermant les autres.

Sur le chantier aberrant du mur, les mots du quotidien et les chants du sacré, en hébreu et en arabe, résistent aux discours de la guerre et se fraient un chemin dans le fracas des foreuses et des bulldozers.

Mots-clés

Genre
 
Editeur / Distributeur
Ciné-Sud Promotion
 
Pays
France
 
Année
2004
 
Mis en ligne
12/09/2011
 
Casting
Simone Bitton - Réalisatrice
 
Distinctions

2004

Festival de Cannes: Sélection officielle Quinzaine des Réalisateurs

Festival International FIDMarseille: Grand Prix

Festival de Sundance: Prix spécial du Jury

Festival du Nouveau Cinema de Montréal: Prix ONF du Meilleur Documentaire 

 
Critiques

Muroppose une identité qui relève autant de l'expérience intime que du point de vue critique : celle d'un être juif arabe.

L'un des beaux partis pris du film consiste à ne jamais signaler de quel côté du mur on est, à retisser des liens entre les discours et les récits, à faire mentir le consensus israélien en receuillant chez les juifs et les palestiniens les mêmes formules, les mêmes constats, la conviction commune que le mur les enferme également et que violant la sécurité des uns, il menace celle des autres. Les Cahiers du Cinéma

 

Le mérite politique de Mur est de filmer la réalité matérielle, tactile, de la chose et de justifier rapidement et fortement son titre - et pas de doutes, c'est un mur, quelque chose qui est construit pour séparer, pour empêcher. Rarement aura-t-on aussi bien rendu la sensation d'une terre de lait et de miel, l'harmonie d'un paysage travaillé par les hommes depuis si longtemps, représentation matérielle d'un espoir tout proche et pourtant hors d'atteinte.       Le Monde

 

Le parti pris du documentaire de Simone Bitton est volontairement non pédagogique ; ici pas de commentaire contextualisant la mise en oeuvre de ce projet ruineux, un refus stratégique d'indiquer d'une séquence l'autre de quel côté du mur on se trouve. Comme il est dit à plusieurs reprises, la caméra "enregistre", en l'occurrence un processus architectural et politique nouveau, qui provoque un mélange de colère et de fascination, ses effets sur le paysage, la biologie bouleversée du territoire, sur la vie d'habitants encerclés. Libération

 

 

 
Catégorie
Long-métrage
 
Niveau scolaire
Lycée
 
Récompenses
Festivals Internationaux
Sélection Images en Bibliothèques
 
Cette fonction est inactive en démo.