Savoirs

SFAP 2011 – Traditions et rites funéraires pour un patient d’origine africaine. QUESTIONS.

Auteur : P. FAYEMI
Durée : 15min. Français
Ce document est en accès libre.
 

Résumé

Titre : SFAP 2011 – Traditions et rites funéraires pour accompagner un patient d’origine africaine. QUESTIONS.Auteur(s) : P. FAYEMI. (Médecin – Dourdan – France).Etablissement : Centre Hospitalier de Dourdan, FranceRésumé : Personne n’échappe à sa culture. Lors de la prise en charge et l’accompagnement de nos patients d’origine africaine, comment nous adapter à leur culture ? Personne n’échappe à sa culture. Lors de la prise en charge et l’accompagnement de nos patients d’origine africaine, comment nous adapter à leur culture ?Nous proposons d’introduire notre propos par un film de trois minutes illustrant certains rites funéraires en France et en Afrique. Ensuite, nous appuyant sur des situations cliniques, nous évoquerons deux aspects essentiels pour accompagner ces patients africains : d’une part le culte de la mort, d’autre part les multiples rites et traditions funéraires. Une seule Afrique pour son culte de la mortLes africains sont très attachés à la vénération de leurs défunts mais ne parle jamais de la mort même lorsque son ombre portée s’approche.Auprès d’un patient gravement atteint, mourant, chacun parle de la maladie mais jamais de ses conséquences létales éventuelles même si celles-ci sont évidentes. C’est une interdiction commune à tous les africains : certains mots sont imprononçables.A contrario, au décès du patient, chacun est très affecté et parle du mort. Sa prise en charge est communautaire et tout le monde en parle.En Afrique, la maladie et la mort ne sont pas naturelles : elles sont la conséquence d’un péché, d’un mauvais sort, d’un mauvais œil…Une Afrique plurielle pour ses traditions et rites funérairesMélangées à l’animisme, la plupart des religions ont pris corps en Afrique et se mélangent entre elles ; associées de surcroît aux traditions communautaires, claniques et ethniques. Comment s’y retrouver dans une telle diversité ? Comment ne pas commettre des maladresses lors d’accompagnements ? Comment faire pour identifier le référent qui nous permettra de trouver la juste mesure ?L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du 1er Congrès international francophone de soins palliatifs et d’accompagnement & 17ème Congrès de la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP). A la rencontre de nos diversitésDu 28 au 30 juin 2011 au Centre Cité de Congrès de Lyon. Atelier F6– Deuil et rites funéraires.Organisé avec le partenariat de l’UNF3S/UMVF.Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMES
Genre
 
Editeur / Distributeur
Université de tous les savoirs
 
Année
2011
 
Mis en ligne
30/06/2011
 
Autorités
P. FAYEMI - Auteur
 
Cette fonction est inactive en démo.