Cinéma

La pianiste

Réalisateur : Michael Haneke
Durée : 2h05min. Français
Public : Interdit -16 ans
L'accès à cet ouvrage est restreint. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à contacter la médiathèque
Adhérents
(4,5 1 votant)
Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays.
 

Résumé

Erika Kohut, la quarantaine, est un honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne.
Menant une vie de célibataire endurcie chez sa vieille mère possessive, cette musicienne laisse libre cours à sa sexualité débridée en épiant les autres. Fréquentant secrètement les peep-shows et les cinémas pornos, Erika Kohut plonge dans un voyeurisme morbide et s'inflige des mutilations par pur plaisir masochiste.


Jusqu'au jour où Walter, un élève d'une vingtaine d'années, tombe amoureux d'elle. De cette affection naît une relation troublante, mouvementée et perverse entre le maître et son disciple.

 

Film interdit aux moins de 16 ans

Genre
 
Editeur / Distributeur
MK2
 
Pays
Autriche
France
Allemagne
 
Année
2000
 
Casting
Michael Haneke - Réalisateur
Isabelle Huppert - Comédienne
Annie Girardot - Comédienne
Susanne Lothar - Comédienne
Benoît Magimel - Comédien
Georg Friedrich - Comédien
Michael Haneke - Scénariste
Elfriede Jelinek - D'après l'oeuvre de
Francis Haines - Compositeur
 
Distinctions

2002

César : César de la meilleure actrice dans un second rôle (Annie Girardot)

BAFTA : Nommé pour le Meilleur Film non anglophone

 

2001

Festival de Cannes : Grand Prix (Michael Haneke)

Prix d'Interprétation féminine (Isabelle Huppert)

Prix d'Interprétation masculine (Benoît Magimel)

Nommé pour la Palme d'Or

Nommé pour le Prix de ma Mise en Scène

 

 
Critiques

La Pianiste fait le même effet qu'à peu près tous les films de Haneke : celui d'une grande claque. Ceux qui en auront, sinon les joues, du moins les yeux rouges, admettront qu'ils y ont vu quelque chose d'extraordinaire : Isabelle Huppert, déjà au sommet, qui arrive à se surpasser. Inoubliable. Aden

(...) il (Haneke) laisse s'accomplir ces opérations d'alchimie entre les acteurs, le texte et la mise en scène qui permet de laisser à ce film terrible la part de mystère nécessaire à sa vision. Le Monde

(...) sincère, brut, dérangeant, profond, inoubliable, vrai. Le Parisien

Si ce tour de cinéma (exposer/escamoter) (...) inquiète avec profit (on ne va pas au cinéma pour être rassuré), c'est qu'il enfonce délicatement sa lame dans la pénombre de nos intrigues domestiques. Libération

Oui, La Pianiste est remplie de trucs masos chers à Haneke. Mais ce n'est là qu'un aspect spectaculaire, une couche de vernis pervers qui cache le récit d'une histoire d'amour manquée et le portrait d'une fille névrosée. Première

Cette fois, bon gré mal gré, il (Haneke) parle tout simplement d'une passion triste et d'une souffrance abyssale. Voilà pourquoi, au lieu de choquer, sa Pianiste émeut. Télérama

 

 
Catégorie
 
Niveau scolaire
 
Récompenses
 
Cette fonction est inactive en démo.