Savoirs

Naissances, gestes, objets et rituels. Le culte des mères célestes

Durée : 8min.
Ce document est en accès libre.
 

Résumé

Hommage aux Mères célestes   Le bébé a maintenant un mois. Dès la nouvelle lune qui suit son jour anniversaire, un autel est installé dans la chambre que le nouveau-né et sa mère n’ont pas quittée. Pour eux seuls, parfois en présence des aïeules, une dame expérimentée va rendre hommage aux Mères célestes. En effet, dans cette tradition où se mêlent taoïsme et bouddhisme, chaque nouveau-né doit son existence et son développement harmonieux à l’intervention d’une Mère-nourrice céleste. Elles sont douze, dirigées par une Mère Supérieure ; leur nom est celui d’un animal du calendrier chinois.    Table d’offrandes aux Mères célestes Vietnam, 2005 - Objets réels et fac-similés - Muséum national d’histoire naturelle Les offrandes les plus importantes sont les vêtements de papier : robes, pantalons, coiffes et chaussures. Il faut treize complets, dont le plus grand est destiné à la Mère Supérieure. D'autres offrandes, considérées comme ordinaires, doivent également compter treize unités chacune : treize bols de soupe de riz, treize boules de riz gluant, un oeuf dur et douze quarts d'œuf, une main de treize bananes.…Le maïs gonflé, exprime le vœu de voir le bébé bien grandir. Comme dans d'autres rituels, on brûle des baguettes d'encens, on offre aux Mères célestes : alcool, chiques de bétel et monnaie votive en papier (billets, dollars, or).   Cahier et stylo Vietnam, 2005 - Muséum national d’histoire naturelle Ils font partie du rituel et expriment le souhait que l’enfant fasse, à l’avenir, de bonnes études. La mère va les acheter elle-même ; c’est l’occasion pour elle d’une première sortie avant la fin officielle de sa réclusion qui, dans la tradition, dure cent jours. Rituel vietnamien des Mères célestes} {source et sélection : Vo Thi Thuong - Musée d'ethnographie du Vietnam ; rewriting traduction : DV en collaboration avec Vo Thi Thuong, traductrice}     Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha   Le parfum de l’encens atteint les neuf étages du Ciel. J’invite les treize Mères célestes, déesses Ecartant le nuage, à descendre - sans retard - sur cet autel. Le précieux nouveau-né de qui offre ce culte est, aujourd'hui, âgé d’une lune.  J’invoque les treize Mères qui sont au Ciel, J'invite le Ciel à leur commander de descendre jusqu’à cet autel. Au bébé, ces Dames ont tout donné : yeux, visage, sourcils et oreilles. Mères célestes, chassez de lui, dans les cours d'eau,  Tout rachitisme et toute teigne.   Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha   Le petit ayant accompli son premier cycle de vie, Avec profond respect nous nous prosternons  Après avoir ainsi prié Bouddha.   Nous avons toute croyance en Vous. Nuit et jour, nous faisons vœu pour que l'enfant vive en continuelle tranquillité. Que la Mère Supérieure, que les treize Mères magiciennes, donnent au nouveau-né : Dame Ty {Souris}, des yeux pour la vue, Dame Suu {Buffle} des cheveux, des oreilles, Des pieds, des genoux même, Dame Thin {Dragon}, un nez sensible au parfum, Dame Ti {Serpent}, un cœur solide, Ainsi que tous organes – que rien ne lui manque, Dame Ngo {Cheval}, la bouche, Que Dame Mui {Bouc} lui enseigne à manger, à parler, à marcher et toute autre chose,  Que Dame Thân {Singe} lui enseigne à pleurer, à rire et à sourire, Dame Dâu {Coq}, donnant de la chair et des os, Lui enseigne à jouer, lui enseigne à dormir, quel miracle ! Que Dame Tuât {Chien} le protège la nuit comme la journée, L’accompagne en sûreté sous la pluie comme au soleil, Que Dame Hoi {Cochon} le surveille de tout près dès sa naissance, Dame Dân {Tigre} lui donnant un cerveau talentueux, Dame Mao {Chat} sagesse, obéissance aussi ; De toutes ces Dames, aucune n'est moins puissante que l'autre. L’humble dévot du culte et ses maigres offrandes Vient vous prier de les accepter, D’attester que ces pauvres présents expriment la sincérité de son cœur. Nous nous prosternons ; que nos paroles s’élèvent jusqu'à des milliers d'étages célestes. Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha Salut ô Bouddha
Genre
 
Editeur / Distributeur
Université de tous les savoirs
 
Année
2004
 
Mis en ligne
12/03/2004
 
Cette fonction est inactive en démo.