Savoirs

Mémoire des lieux et lieux de la mémoire des diasporas anglophones

Durée : 45min.
Ce document est en accès libre.
 

Résumé

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la première Semaine de la mémoire, organisée en partenariat avec la fête de la Science, qui s'est déroulée en Basse−Normandie du 15 au 20 septembre 2014.Intervenante : Françoise KRAL, professeur en études culturelles. De quelle façon dont la notion de mémoire, qu’elle soit individuelle ou collective, doit-elle être redéfinie à l’aube du 21è siècle au regard des nouvelles modalités et des nouvelles politiques d’archivage de la mémoire collective ou de construction de la mémoire collective des peuples ? Le domaine postcolonial est un terrain particulièrement fécond pour une réflexion sur l’utilisation, voire l’instrumentalisation de la mémoire, les aléas de son cheminement et les enjeux de sa construction. La conférence débouche sur une réflexion autour du musée et de sa récurrence chez les artistes contemporains (S. Boyce, Dave Lewis, Keith Piper, Fred Wilson) qui souvent interrogent les fondements et la légitimité de la ‘scopophilie occidentale’, sa mise en scène de l’autre par le prisme d’un regard déformant et sa construction d’une mémoire collective qui rend l’autre invisible ou bien le "typifie" à l'extrême.
Genre
 
Editeur / Distributeur
Université de tous les savoirs
 
Année
2014
 
Mis en ligne
17/09/2014
 
Cette fonction est inactive en démo.