Savoirs

La mémoire numérique ou artificielle

Durée : 53min. Français
Ce document est en accès libre.
 

Résumé

Cette conférence a été donnée dans le cadre de la première Semaine de la mémoire, organisée en partenariat avec la fête de la Science, qui s'est déroulée en Basse−Normandie du 15 au 20 septembre 2014.Jean-Gabriel GANASCIA est membre du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie.Déluge informationnel, masse de données, big data, … les mémoires externes prolifèrent à un rythme exponentiel. Songeons qu’aujourd’hui le web contient 2,8 zettaoctets d’information, ce qui fait l’équivalent de plusieurs milliards de fois les 14 millions d’ouvrages que contient la Bibliothèque Nationale de France. Et cette quantité s’accroît rapidement : ainsi chaque jour, Twitter produit 7 téraoctets de textes, ce qui correspond au volume contenu dans toute la Bibliothèque Nationale de France. Corrélativement, nos mémoires individuelles sont de moins en moins sollicitées, puisque toutes les informations sont à la portée d’un clic de souris. Dès lors, comment faire pour tirer parti de toutes ces informations tout en redonnant prise à l’individu soudain pris de vertige devant l’abîme qui s’ouvre devant lui ? Nous verrons que l’intelligence artificielle propose des solutions à la fois pour aider l’individu à se repérer dans l’immensité de l’océan informationnel et pour exploiter les grandes masses de données afin d’en extraire des connaissances neuves, ce qui donne naissance à des sciences nouvelles, les e-sciences.
Genre
 
Editeur / Distributeur
Université de tous les savoirs
 
Année
2014
 
Mis en ligne
17/09/2014
 
Cette fonction est inactive en démo.