By Maria Wodzińska (Own work copied by Nihil novi) [CC BY-SA 3.0 (Public domain)], via Wikimedia Commons
By Maria Wodzińska (Own work copied by Nihil novi) [CC BY-SA 3.0 (Public domain)], via Wikimedia Commons

A consulter en ligne

Funeral March, Op 72

Frédéric Chopin

3 pages.Le troisième mouvement de la Sonate pour piano no 2 op. 35 de Frédéric Chopin est la marche funèbre la plus connue.

Ballade No 2 in F, Op 38

Frédéric Chopin

9 pages.Composée entre 1836 et 1839, à Nohant et Majorque, et éditée en 1840 sous le titre d'éditeur « La gracieuse » (sans consulter Chopin). Elle est dédiée à Schumann, qui lui-même avait dédié ses Kreisleriana à Chopin.

Ballade No 3 in Ab, Op 47

Frédéric Chopin

11 pages.Composée en 1840 et 1841 à Paris et Nohant, et éditée à Paris en 1841 et à Londres en 1842. Elle est dédiée à Pauline de Noailles, une élève de Chopin. Sa première audition publique eut lieu le 21 février 1842 dans les salons Pleyel à Paris. Chopin lui-même en était l'interprète.

Ballade No 4 in f, Op 52

Frédéric Chopin

16 pages.Un monument du répertoire pour le piano !

Barcarole, Op 60

Frédéric Chopin

8 pages.Composée entre l'automne 1845 et l'été 1846 elle est écrite comme unebarcarolle. Cette œuvre est dans le ton romantique. La plupart des motifs techniques de la main droite sont des tierces et des sixtes alors que la main gauche joue sur plus d'une octave.

Berceuse, Op 57

Frédéric Chopin

4 pages.La berceuse de Chopin ressemble à une improvisation en « thème et variations ». Cette pièce commence par un mouvement de basse sur 6 temps et va ensuite se répéter pendant tout le reste du morceau. Vient ensuite le thème principal qui est joué une fois puis laisse place à toutes sortes de variations plus ou moins virtuoses à la main droite. À la fin, une légère modification d'harmonie apparait et se conclut par deux accords en cadence plagale (IV-I), pour finir en douceur.

Fantasie-Impromptu

Frédéric Chopin

7 pages.La Fantaisie-Impromptu de Frédéric Chopin en do dièse mineur, Opus posthume 66, est une composition pour piano seul et l'une de ses plus célèbres œuvres. Elle fut écrite en 1835 et dédiée à Madame la Baronne d'Esté. C'est le quatrième et dernier des Impromptus du compositeur, bien que chronologiquement il ait été achevé en premier.

12 Etudes, Op 25

Frédéric Chopin

45 pages.Les Études de Chopin sont deux cahiers de douze études pour le piano que le compositeur polonais Frédéric Chopin publia dans les années 1830 : le premier, l'opus 10, dédié « à son ami F. Liszt » et le deuxième, l'opus 25, dédié « à Madame la Comtesse d'Agoult ».

12 Etudes, Op 10

Frédéric Chopin

42 pages.Les Études de Chopin sont deux cahiers de douze études pour le piano que le compositeur polonais Frédéric Chopin publia dans les années 1830 : le premier, l'opus 10, dédié « à son ami F. Liszt » et le deuxième, l'opus 25, dédié « à Madame la Comtesse d'Agoult ».

3 Nocturnes, Op 9

Frédéric Chopin

17 pages.Les Nocturnes de Chopin représentent vingt-et-une courtes pièces pour piano seul composées par Frédéric Chopin entre 1827 et 1846. Elles sont généralement considérées parmi les meilleures œuvres pour piano seul, et tiennent une place importante dans le répertoire de concert contemporain. Bien que Chopin n'ait pas inventé le nocturne, il a popularisé le genre et l'a répandu, à partir de la forme développée par le compositeur irlandais John Field.

3 Mazurkas, Op 59

Frédéric Chopin

12 pages.Tout le long des années 1825 à 1849, Frédéric Chopin a composé au moins soixante-neuf mazurkas, d'après la danse traditionnelle polonaise (voirmazurka). Cinquante-huit ont été publiées, dont quarante-cinq du vivant de Chopin, et quarante-et-une d'entre elles ont un numéro d'opus. Treize ont paru après sa mort, dont huit ont des numéros d'opus posthume. On sait qu'il reste onze autres mazurkas, dont les manuscrits appartiennent à des collections privées (deux), ou n'ont pas été retrouvés (au moins neuf).

4 Mazurkas, Op 30

Frédéric Chopin

12 pages.Tout le long des années 1825 à 1849, Frédéric Chopin a composé au moins soixante-neuf mazurkas, d'après la danse traditionnelle polonaise (voirmazurka). Cinquante-huit ont été publiées, dont quarante-cinq du vivant de Chopin, et quarante-et-une d'entre elles ont un numéro d'opus. Treize ont paru après sa mort, dont huit ont des numéros d'opus posthume. On sait qu'il reste onze autres mazurkas, dont les manuscrits appartiennent à des collections privées (deux), ou n'ont pas été retrouvés (au moins neuf).