Suivez les avis de ... Vidéo MD77 (Médiathèque départementale de Seine-et- Marne)

Logorama

De François Alaux

16min05

Premier court-métrage du collectif H5 et véritable coup de maître, remarqué et récompensé dans de nombreux festivals. Le film détourne près de 3.000 logos, utilisés pour constituer à la fois les personnages et le décor dans lequel ils évoluent. Le récit met notamment en scène une course-poursuite entre des policiers à l'effigie de Bibendum, figure historique de la marque Michelin, et, dans le rôle du gangster, Ronald McDonald, mascotte des restaurants McDonald’s.

New boy

Stephanie Green

10min59

Pas facile d'être le petit nouveau à l'école quand on arrive d'un lointain pays, aux méthodes éducatives bien différentes, et que tout renvoie au passé, à une histoire difficile. Les flashback de Joseph, aux couleurs chaudes et saturées, ponctuent le récit. Le film est joliment fait, Joseph est touchant, forcément.

The Herd

De Ken Wardrop

04min19

La vie est pleine de surprises, le cinéma aussi ! Comment résumer ce film sans le déflorer ? Une porcelaine dans un magasin d'éléphants ? Fiction ? Documentaire ? Peu importe, ce conte est poétique et touchant.

A film from my parish - 6 farms

De Tony Donoghue

07min12

Tout à fait Thierry ! L'animation des photos, des paysages, des objets, est une belle réussite. Une façon originale et moderne de montrer le monde paysan. Encore un bel exemple de la créativité et la richesse du format court !

I love Luci

De Colin Kennedy

12min35

Derrière l'humour un peu beaucoup trash, une peinture des bas fonds urbains à la Ken Loach. On ose à peine parler de bon goût, parole de Luci !

La Rebelion de los pinguinos

De Simon Bergman

22min47

Documentaire engagé sur un épisode récent de l'histoire du Chili. En 2006, des étudiants, les "pingouins", décident de manifester et d'occuper les lycées pour attirer l'attention des politiques sur le système éducatif. Outre le fond, la forme du film est intéressante avec un film dans le film. Pour le réalisateur, l'ado à la caméra est un moyen d'éprouver différents procédés cinématographiques, faire l'expérience du cinéma direct et montrer aussi le pouvoir de la caméra.

I am Bob

De Donald Rice

19min36

Un film bourré d'humour, ou l'art de l'auto dérision quand une vedette du rock se retrouve isolée en province, sans argent, au beau milieu d'un concours de sosies. Et puis il y a la musique de Bob Geldof...

Donde esta Kim Basinger ?

De Edouard Deluc

28min33

Encore un court métrage très divertissant, dont le scénario est construit et nous emporte. Le choix du noir et blanc somptueux était osé, et trouve toute sa dimension dans les tableaux qu'offre l'Argentine à ces deux frères que la vie a un peu abîmés mais qui continuent malgré tout. Une mention spéciale pour les acteurs -tous excellents-, la BO à la guitare entrainante et le trilinguisme approximatif. Encore un bon moment !

La femme squelette

De Sarah Van Den Boom

09min02

Tout dans ce court métrage vaut le détour : l'animation pastel aux couleurs chaudes, la musique, et le texte, inspiré, dit par une voix chaude. Le thème en lui-même, rarement exploré avec autant de subtilité, décrit la vie terne d'une femme engluée dans son quotidien. La femme squelette ou l'évasion par le rêve... Bravo pour cette adaptation réussie d'un conte inuit !

Nyarma

De Edgar Bartenev

40min21

Un beau documentaire pour les amateurs de grands espaces. La rude vie des éleveurs de rennes, partagés entre tradition et modernité, est magnifiquement transcrite, avec un beau travail sur la photographie.

Hungu

De Nicolas Brault

09min11

Pas sûr de tout bien comprendre à ce film. Trop poétique pour moi ? Du mal à comprendre d'où vient l'eau, la mère qui boit tout et se fait casser la tête... Bref, c'est pas clair. Merci d'avance si quelqu'un veut faire une petite explication de texte. A part ça, le film est graphiquement très réussi, avec ses silhouettes à la Ocelot et sa gamme de couleurs du noir au sable.

When the Day Breaks

Amanda Forbis

09min37

Deux visionneurs, deux avis : On ne peut pas tout aimer, même quand ça vient de l'ONF ! L'humour est trop subtil pour moi (même si j'ai souri au chapeau-crête de coq). Je n'ai pas aimé l'animation, pourtant techniquement réussie. Le film ne m'a pas emporté, je suis resté sur le trottoir, mais avec une jolie bande-son dans les oreilles. Stéphane J'ai apprécié l'animation avec ses couleurs diluées, son image tremblée, ses plans serrés et le côté stroboscopique (le passage du métro avec les flashs de lumières qui sont autant de prétextes à des portraits "photographiques"). Du point de vue du fond, je trouve poétique l'idée de rencontres manquées (tout le monde n'est pas obligé de mourir non plus). Un joli film qui donne des envies d'encore. Hermine