Cinéma

HHhH

alt

 

HHhH de Cédric Jimenez

Le réalisateur de La French, Cédric Jimenez, signe une adaptation d’envergure du roman que Laurent Binet a consacré à l’assassinat de Reinhard Heydrich, l’architecte de la Solution finale.

Cet attentat contre Reinhard Heydrich, le 27 mai 1942, représente l’un des plus hauts faits d’arme de la résistance en Europe occupée et le premier grand coup porté à la toute-puissance nazie.

Mais c’est aussi un extraordinaire matériau qui condense le pire et le meilleur de l’humanité, avec son monstre, ses préparatifs pendant plusieurs mois, ses jeunes héros résolus au sacrifice de leurs vies, son traître, ses représailles atroces et le siège d’une église par sept cents nazis pour venir à bout de sept résistants.

Cinéastes et écrivains ne s’y sont pas trompés. Dès 1943, Bertolt Brecht signe son unique scénario pour le cinéma d’Hollywood avec Les bourreaux meurent aussi, réalisé par Fritz Lang .

HHhH

De Cédric Jimenez

2h00min02

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs L’ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, militaire déchu, entraîné vers l’idéologie nazie par sa femme Lina. Bras droit d’Himmler et chef de la Gestapo, Heydrich devient l’un des hommes les plus dangereux du régime. Hitler le nomme à Prague pour prendre le commandement de la Bohême-Moravie et lui confie le soin d’imaginer un plan d’extermination définitif. Il est l’architecte de la Solution Finale. 
Face à lui, deux jeunes soldats, Jan Kubis et Jozef Gabcik. L’un est tchèque, l’autre slovaque. Tous deux se sont engagés aux côtés de la Résistance, pour libérer leur pays de l’occupation allemande. Ils ont suivi un entraînement à Londres et se sont portés volontaires pour accomplir l’une des missions secrètes les plus importantes, et l’une des plus risquées aussi : éliminer Heydrich. 
Au cours de l’infiltration, Jan rencontre Anna Novak, tentant d’endiguer les sentiments qui montent en lui. Car les résistants le savent tous : leur cause passe avant leur vie. Le 27 mai 1942, les destins d’Heydrich, Jan et Jozef basculent, renversant le cours de l’Histoire.