Cinéma

A voix haute

alt

 

La parole est une arme de combat.

Ce que montre A voix haute, c’est que la maîtrise de la parole “est une arme” comme le dit Elhadj, l’un des aspirants, un outil qui vous donne confiance en vous, vous pose dans la société, accorde votre esprit avec votre corps, votre intériorité avec l’extérieur, vous permet de faire valoir un point de vue et de dialoguer avec autrui. Et chacun ici le prouve avec son style, en douceur ou en lyrisme, avec humour ou gravité, en hésitant et en se trompant aussi, comme autant de registres de performances d’acteurs étalonnés sur du vécu.

Stéphane de Freitas a créé le concours Eloqentia, ouvert chaque année aux étudiants de Seine-Saint-Denis. Ils vont se battre sur scène et en public à coup de mots et de formules, ils vont haranguer, murmurer, tempêter, s’esclaffer, argumenter, plaider. Une joute verbale qui couronnera à terme, le meilleur orateur de Seine-Saint-Denis... et dont aucun d’eux ne sortira indemne tant l’expérience va puiser dans les racines de leur histoire et d’un déterminisme dont ils vont triompher par K.O.

A voix haute La force de la parole

De Stéphane De Freitas

1h35min09

Chaque année à l’Université de Saint-Denis se déroule le concours "Eloquentia", qui vise à élire « le meilleur orateur du 93 ». Des étudiants de cette université issus de tout cursus, décident d'y participer et s'y préparent grâce à des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène...) qui leur enseignent le difficile exercice de la prise de parole en public. Au fil des semaines, ils vont apprendre les ressorts subtils de la rhétorique, et vont s’affirmer, se révéler aux autres, et surtout à eux-mêmes. Munis de ces armes, Leïla, Elhadj, Eddy et les autres, s’affrontent et tentent de remporter ce concours pour devenir « le meilleur orateur du 93 ».