Livres

  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 830
  • 831
  • 832
  • 833
  • 834
  • »

Passeport rouge

Suzanne Gagnon

221 pages.Un roman sensible, qui nous transporte dans l’Algérie des années 1970 et nous propose un regard encore très actuel sur la condition des femmes dans des pays de confession musulmane. Alger, 1978. Dès sa descente d’avion, Anna subit un choc : femmes voilées, présence inquiétante de l’armée, regards hostiles et mépris des hommes pour la femme occidentale qu’elle incarne. Mariée depuis peu à un diplomate canadien, la jeune pianiste vient d’abandonner sa vie et sa carrière à Boston pour suivre son mari en Algérie. Sous les appels obsédants des muezzins, le quotidien s’organise péniblement, entre les pénuries d’eau et de nourriture, le harcèlement des garçons du voisinage et la méfiance de la population. Presque murée dans sa résidence — malgré son passeport diplomatique –, Anna cherche à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Heureusement, elle peut compter sur la fidélité de sa servante Zohra, la complicité d’une amie, Nadia, et d’un médecin, Philippe, pour surmonter son désarroi.

178 secondes

Katia Canciani

178 pages.Nicola aura bientôt 18 ans. Élevé par un père aimant et protecteur, il mène une vie paisible jusqu’à ce qu’il découvre un terrible secret derrière l’apparente banalité de son existence. Profondément troublé par le mensonge tissé autour de lui depuis toujours, il quitte son nid douillet le soir de son anniversaire. Destination : à la dérive. De Montréal au Pacifique, puis de Yellowknife à l’Atlantique. Au gré des rencontres où il croisera différents visages de la francophonie — un aspirant pilote, une conductrice de camions, une jeune fille libertine, un hurluberlu sympathique, une globe-trotter à la généreuse hospitalité —, Nicola apprendra à se connaître, à trouver sa voie. Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL (roman 15 ans et +) Elle-même pilote, Katia Canciani a composé ce roman entre le «road trip» et le voyage initiatique. 178 secondes, ce peut être le temps qu’il faut pour perdre le contrôle, pour se rendre compte que tout le monde a une histoire, pour reprendre son souffle…

R.I.P. Histoires mourantes

Claude Forand

96 pages.Treize nouvelles insolites, cocasses, drôles, où la mort fera passer un bon moment à tous les amateurs de polars et aux fervents d'ironie et d'humour noir. R.I.P. : « Qu'il repose en paix ». Curieusement, ceux qui trouvent la paix, dans ces nouvelles de Claude Forand, ce sont ceux qui donnent la mort. Ils tuent « de bon coeur », comme on dit, sans remords ni scrupules. Accidentelle ou provoquée, froide ou banalisée, nécessaire ou pas, la mort échappe ici à toute forme de compassion ou de morale. « La mort est inévitable, profitons-en », semblent penser les héros ordinaires de ces histoires mourantes. Jusqu'à l'ultime clou qui scelle leur dénouement, ces treize histoires font des grimaces à la mort. Leur auteur, féru de littérature policière, jongle sans retenue avec les ingrédients du polar pour donner lieu à des inventions inusitées, bizarres et rocambolesques d'où la mort sort toujours gagnante.

Dans la tourmente afghane

Jocelyne Mallet-Parent

143 pages.Survivant de l’enfer afghan, le journaliste Jonathan Dupuis rentre chez lui dévasté. Au terme d’une enquête intensive et d’un travail sur lui-même, il parvient à reconstituer les pans manquants de son histoire. On dit que le véritable dépassement de soi passe par les défaites. Que sans l’adversité, l’humain ne serait rien. Jonathan Dupuis l’apprend à ses dépens. De retour d’une mission journalistique à Kandahar qui a mal tourné, l’homme qui revient chez lui n’est plus que l’ombre de lui-même. Il hésite sur ce qu’il va dévoiler à la presse et à ses proches. Qu’a-t-il vraiment vécu là-bas? Sa mémoire vacillante, criblée de trous noirs, ramène inlassablement à son esprit un souvenir salvateur : les yeux de la douce Rachida sous sa burka. En proie à un trouble profond, attisé par les manigances d’un père dominateur, il va tenter par tous les moyens de reconstituer les pans manquants de son histoire.

Crac

Paul Savoie

222 pages.récupérer le village / le peuple qui disparaît / sous la force inlassable / de la vague dont on ne trouve / plus de trace sauf l'écho / d'une mer / qui recule maintenant / devant ce qu'elle vient d'avaler CRAC, c’est le bruit que la terre ou le cœur font lorsque quelque chose se brise, risque de s’effondrer. Ce recueil, c’est l’expression d’une crainte, d’un désarroi devant ce qui, pour toutes sortes de raisons, se trouve menacé ou en voie de disparaître. C’est une façon de dire non à ce qui menace de nous réduire, de nous forcer à plier l’échine, à fausser compagnie. Paul Savoie refuse de se faire ensevelir par les forces modernes qui tendent à réduire l’être, à anéantir la conscience, la parole. Crac est son manifeste contre l’ensevelissement, son cri du cœur, son acte d’amour, bref son art poétique.

Le pays dans le pays

Francine Chicoine

434 pages.Le pays dans le pays, c'est le regard sensible des artistes Serge Jauvin, photographe, et Francine Chicoine, écrivaine, sur la splendeur et la démesure de la Côte-Nord. Ouvrez ce livre, prenez le temps de le voyager. Ceci n'est pas un jeu ni un dépliant publicitaire. Ceci est un long poème, des images et des images, à propos du respect de la terre. Ouvrez ce livre qui s'ouvre sur un pays. Peut-être fera-t-il que le passant de demain, plutôt que de parler de l'éloignement, du froid, de l'apparente platitude, attrapera au vol la plus belle piqûre qui soit : celle qui fait que nos yeux finalement s'ouvrent à la beauté immémoriale de la Côte et du Nord.

Xman est back en Huronie

Joëlle Roy

169 pages.«C’est l’air de fin d’été qui me donne les blues. La plupart des jeunes venus travailler en Huronie pour la saison estivale sont repartis et la région prend un coup de vieux. Je prends un coup de vieux. Moi, je reste, car c’est fini le temps des jobs d’été. J’ai une vraie job. C’est plus qu’un boulot, c’est une mission ! Responsable du Musée de la francophonie qui va ouvrir à l’hiver. Une première dans la région. Holy Smoke ! Ça devrait plutôt être un vieux de la quarantaine qui prend une telle charge et non un jeune taon de vingt-sept ans qui entame sa première vraie job. Le pire, c’est que par moments, je suis convaincu que mes patrons ne se rendent absolument pas compte de la gravité de mettre une culture en boîte. Si c’est pas fait avec doigté, l’hommage risque d’être vu comme un enterrement. En plus, le musée fait partie d’une chaîne de six musées lancée à travers la province. C’est pas rien ! C’est un moment historique dans l’histoire franco-ontarienne.»

Kappa16

Neil Jomunsi

134 pages.« Je suis Kappa16©, votre nouveau robot de compagnie. Je suis très heureux de faire votre connaissance. » Enoch est un androïde d’avant-dernière génération, acheté de seconde main par un père de famille pour prendre soin de son fils autiste. Les Kappa16© sont les machines les plus fiables du marché : elles obéissent à des règles qu’elles ne transgressent jamais. Mais dans l’intimité du cercle familial, quelque chose de terrible s’est produit, qui a contraint le robot à prendre la fuite. Perdu dans un Berlin fantômatique, Enoch s’immerge alors dans le gouffre de ses archives pour tenter d’expliquer son impardonnable erreur.

King Helios - 1 : Le souverain perdu - King Helios - 1

Belinda Mc Bride

140 pages.Vaincu et amnésique, le roi Hélios est vendu par ses ennemis pour devenir un prostitué dans un des pires bouges de la galaxie. Lorsque son fidèle second, le capitaine Griffin, le retrouve enfin, il ne se doute pas de la tâche qui l’attend. Non seulement il lui faut rendre la mémoire à son roi, mais aussi résister aux avances de ce dernier qui continue d’obéir à son conditionnement d’esclave sexuel. Et lorsqu’enfin Hélios retrouve ses souvenirs, les problèmes ne disparaissent pas pour autant, car le retour du souverain perdu pourrait bien compromettre les plans de ceux qui avaient profité de son absence. Traduit de l'anglais par Jessica Hyde

Adieu Babel - Le monde extraordinaire des polyglottes

Michael Erard

328 pages.Le multilinguisme progresse partout. En Afrique, en Asie et dans d’autres parties du monde, le multilinguisme est la règle, et non une exception. En marge de ce phénomène culturel, certains font le choix d’apprendre plusieurs langues étrangères. Adieu Babel est le premier livre consacré à ces super-apprenants, également nommés hyperpolyglottes (des polyglottes qui parlent plus de 6 langues). Avec cet essai, Michael Erard part à la recherche des plus grands apprenants en langues étrangères. A Bologne, il enquête sur le cardinal Mezzofanti, censé parler 72 langues au début du xixe siècle. Mythe ou réalité ? peut-on parler autant de langues ? et à quel niveau ? Au Mexique, en Inde, en Californie et en Belgique il rencontre des spécialistes de l’apprentissage des langues, des locuteurs multilingues et des hyperpolyglottes. Quelles sont les qualités requises pour parler de nombreuses langues ? Sommes-nous égaux devant l’apprentissage ? Faut-il commencer tôt ? La mémoire est-elle si importante ? Quelles méthodes utiliser ? Convoquant les neurosciences, la didactique, la linguistique et la psychologie, Adieu Babel tente de répondre à ces questions et bien d’autres, au fil de la plus grande enquête jamais menée sur le phénomène des hyperpolyglottes. Ouvrage traduit de l'anglais (américain) par Naïma Carthew

Eirenn, tome 1 - Spes

Karine Vitelli

241 pages.Hier, j’étais encore dans mon petit studio Aixois, un métier d’infirmière que j’adorais plus que tout dans une vie qui me convenait. Et j’étais encore humaine ! Aujourd’hui, jour de mes vingt-cinq ans, j’apprenais que j’étais un nouveau-né, j’évoluerai en une Élue et peut être en une Élite. En résumé, j’étais une mutante. Ma nouvelle espèce me laissait le choix : sauver le monde ou rester à ma vie paisible. Comment se décider en si peu de temps face un tel dilemme ? Étais-je capable de fermer les yeux sur le chaos de l’humanité ou étais-je prête à affronter l’ennemi ? À propos de l’auteur : la lecture est sa passion, sa bulle, son univers. Puis, petit à petit, son imaginaire a explosé, lui donnant des fourmis dans les doigts, des histoires sont nées. Qu’importe le genre, du contemporain au fantastique, la trame reste la romance.

Couple - Clefs pour le réussir

Jacob Azeroual

248 pages.Vivre en couple cela s’apprend. Ce livre écrit avec le coeur par un médecin psychothérapeute, spécialiste du couple, a été conçu pour aider chacun à mieux comprendre le couple en général afin de mieux vivre son couple. Traitant aussi bien des fondements du couple, en tenant compte des particularités de notre époque, que de ses difficultés actuelles, il donne les moyens d’éviter les ruptures. Cet ouvrage très complet est le fruit d’une longue expérience. Enrichi de nombreux témoignages et empreint d’une réelle humanité, il devrait devenir le guide de tous ceux qui considèrent que le bonheur ça se construit et que leur couple en est l’essentiel. « Dans votre voiture, votre sac ou boîte à pharmacie, gardez ce livre comme un antidote qui vous permettra de vaincre, aux différentes étapes de votre vie, le poison de vos petites divergences. » Extrait de la préface des frères Elicha Jacob AZEROUAL, spécialisé dans le couple, l’enfant et l’anxiodépression, exerce en tant que médecin psychanalyste psychothérapeute. Sa philosophie : le rapprochement et la solidarité. Il intervient dans des émissions de radio et de télévision ainsi que des conférences et des débats.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 830
  • 831
  • 832
  • 833
  • 834
  • »