Savoirs

  • Genres Sciences appliquées
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 696
  • 697
  • 698
  • »

Regard croisé sur la gestion du thon rouge : d’une Convention internationale aux pratiques locales

1h12min09

Suite aux pressions des ONG et aux recommandations des biologistes, le thon rouge (Thunnus thynnus) de l’Atlantique Est et de Méditerranée a fait l’objet, à partir de 2007, d’un Plan de reconstitution par la Commission Internationale de Conservation des Thonidés de l’Atlantique (désignée par le sigle anglais : ICCAT). 
Cette recommandation en a fait l’une des activités halieutiques les plus contrôlées au monde et a eu pour conséquence de restreindre l’accès à cette ressource à seulement quelques pêcheurs. Sept ans plus tard, les résultats des évaluations scientifiques ont conclu à une hausse de la biomasse. La Commission internationale de l’ICCAT a alors décidé d’augmenter le niveau de capture autorisé. 
L’analyse ethnographique menée à Palamós (Espagne), Sète (France) et Catane (Italie), ainsi qu'au sein d’une Convention internationale de gestion des pêches, a permis de recueillir les changements apportés par cette politique sur les pratiques des pêcheurs à la petite pêche. Les trois études de cas se rejoignent sur les principes de gestion internationaux. Elles diffèrent cependant sur l’importance culturelle locale de cette pêche et sur la répartition des quotas au niveau des juridictions nationales. De ces différents aspects nous montrerons, in fine, comment cette politique a contribué à reconfigurer la structure sociale et politique du groupe de pêcheur.

Par Nastassia REYES, docteure en anthropologie de l’environnement, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) – Musée de l’Homme, UMR 7206 Ecoanthropologie et ethnobiologie. Correspondante pour la Direction des relations européennes et internationales du MNHN.

Les algues, sources de molécules santé ?

1h35min58

Algues brunes ou rouges
Dessous la vague bougent

Que goémons
Que des fleurs arrachées
Se mourant comme les
Noirs goémons
Que l'on prend, que l'on jette
Comme la mer rejette
Elle avait la langueur
Et le goût et l'odeur
Les goémons

Au-delà des poèmes, des algues échouées sur nos côtes, des makis dans les restaurants, les algues marines foisonnent d’éléments rares oligo-éléments, acides aminés, fibres, protéines, vitamines…
Les algues sont très utilisées dans la médecine chinoise depuis des millénaires. Par leur grande diversité biologique, elles constituent une source de nouveaux principes actifs intéressants dans les secteurs agro-alimentaires, pharmaceutiques et cosmétiques. Plus de 15.000 composés originaux ont été chimiquement déterminés. Les produits dérivés des macroalgues ont ainsi une large gamme d’activités biologiques, antibactérienne, antifongique, antivirale, anticoagulante, antitumorale, antimalariale, anthelminthique, anti-inflammatoire, antiprotozoaire… Par ailleurs, la valeur nutritionnelle des algues est exceptionnelle et elles possèdent un goût raffiné. La consommation régulière des algues contribue donc à maintenir une bonne santé et à prévenir une foule d’affections. Un drôle de légume à découvrir !
Par Nathalie BOURGOUGNON, professeure d’Université, directrice du Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines (LBCM), Université Bretagne Sud.

Prise en compte du fonctionnement sensorimoteur et du mode de pensée autistique dans l'immersion des personnes TSA dans le monde du travail / Stef Bonnot-Briey

Stef BONNOT-BRIEY

48min01

Prise en compte du fonctionnement sensorimoteur et du mode de pensée autistique dans l'immersion des personnes TSA dans le monde du travail / Stef Bonnot-Briey, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence : Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Présentant elle-même un syndrome d’Asperger, Stéf Bonnot-Briey travaille entant que consultante et formatrice en libéral. Elle est aussi chargée « qualité et réseau » au sein du pôle « Autisme & Process Coeur de Métier » de l’Association Française de Gestion Autisme (AFG-AUTISME). Militante associative, elle est vice-présidente de l’Association Francophone de Femmes Autistes (AFFA) et co-présidente de l’association « Personnes Autistes pour une Autodétermination Responsable et Innovante (PAARI). Elle œuvre au développement de l’empowerment des personnes autistes en France. Son parcours l’a amenée à croiser le chemin, interagir, et travailler avec des personnes autistes de tout âge et tout niveau de fonctionnement, ainsi que leurs familles et les professionnels les accompagnant. Elle intervient régulièrement pour expliciter le fonctionnement TSA, non en partant de ses conséquences mais de ses causes : le fonctionnement sensori-moteur et le mode de pensée. Particulièrement investie dans l’inclusion professionnelle des personnes autistes de tout profil, elle œuvre pour la création d’un espace de mutualisation et transfert de compétences reposant sur des outils et dispositifs innovants. Lorsqu’on lui demande ce qu’elle fait dans la vie, elle a tendance à répondre qu’elle essaye « de faire de son mieux » pour contribuer à l’autonomisation et la qualité de vie des personnes autistes.

Vers le renforcement du pouvoir communicationnel des parents de jeunes enfants autistes : dialogues autour des mesures de soutien à l’inclusion sociale / Jean-Claude Kalubi, Édith-Kathie Ayotte

Jean-Claude KALUBI

26min07

Vers le renforcement du pouvoir communicationnel des parents de jeunes enfants autistes : dialogues autour des mesures de soutien à l’inclusion sociale / Jean-Claude Kalubi, Édith-Kathie Ayotte, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence : Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Au cours des dernières années, un des faits significatifs observés dans l’actualité clinique a été l’augmentation du nombre d’enfants diagnostiqués comme vivant avec un TSA. Cette croissance s’accompagne de questionnements sur les mesures de soutien, ainsi que sur l’adéquation des services spécialisés susceptibles de répondre aux divers besoins de l’enfant et aux préoccupations de sa famille. En effet, plusieurs travaux ont déjà montré la part du TSA comme facteur de vulnérabilité dans l’adaptation de la famille. En même temps, beaucoup de familles sont confrontées à des situations de solitude. Devant une telle complexité, il existe des stratégies d’intervention globale centrées sur le soutien aux familles, surtout dans différentes phases de transition. Pour explorer et documenter les défis perçus par les parents dans leur vécu, des rencontres spéciales ont été mises en place avec accent sur le dialogue de cultures. Une telle mise en place a eu comme avantage d’améliorer l’engagement dans la collaboration.

Le rôle du SESSAD dans l’accompagnement à l’autonomie et vers la vie adulte / Vanessa Gélis, Aurélie Vidal

Vanessa GÉLIS

28min09

Le rôle du SESSAD dans l’accompagnement à l’autonomie et
vers la vie adulte / Vanessa Gélis, Aurélie Vidal, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence :Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Session 2 : L'inclusion sur le terrain : défis
et stratégies pour les différents acteurs, en France et au Québec.
La première mission d’un SESSAD est d’accompagner précocement l’enfant dans son milieu de vie ordinaire en leur proposant des accompagnements dans le cadre d’un Projet Personnalisé. Celui-ci sera orienté en fonction de la problématique et de l’âge des usagers. La seconde grande mission est de soutenir la scolarisation et l’insertion socio-professionnelle des usagers. Le passage à l'âge adulte des jeunes en situation de handicap est souvent un moment délicat, marqué par l’angoisse face à la perspective d’un avenir incertain. Devenir adulte n’est pas si évident que ce soit pour la personne handicapée mais aussi pour sa famille. C’est un passage qui pose de nombreux questionnements et qui s’anticipe (autonomie personnelle et sociale, droits et devoirs, protection, activité professionnelle, loisirs...).

Mieux comprendre le fonctionnement cognitif des jeunes avec TSA pour favoriser les apprentissages / Isabelle Soulières

Isabelle SOULIERES

43min34

Mieux comprendre le fonctionnement cognitif des jeunes avec TSA pour favoriser les apprentissages / Isabelle Soulières, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence :Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Cette journée vise à permettre un échange constructif entre parents, professionnels et chercheurs, venus de France et de Québec, concernant l’inclusion des jeunes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Les défis rencontrés et les stratégies mises en place par les
différents acteurs sont présentés et discutés tout au long de cette
rencontre. À l’issue de la journée d’étude, des actes de congrès seront publiés,
recensant les pratiques efficaces, afin de proposer des pistes de
solution pour favoriser l’autonomie des adolescents TSA, leur empowerment et leur pleine participation sociale dans le milieu scolaire, universitaire puis professionnel.

Présentation du projet « Université Aspie Friendly » / Cédric Haurou-Béjottes, Bertrand Monthubert

Bertrand MONTHUBERT

34min41

Présentation du projet « Université Aspie Friendly » / Cédric Haurou-Béjottes, Bertrand Monthubert, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence :Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Session 2 : L'inclusion sur le terrain : défis
et stratégies pour les différents acteurs, en France et au Québec.
La réussite universitaire et l’intégration des jeunes à besoins
éducatifs particuliers (malades, en situation de handicap, salarié·e·s, etc.) est encore mal assurée dans l’enseignement supérieur, malgré des efforts et des progrès. Un groupe en particulier paraît justifier une expérience nationale, à vocation d’essaimage : les personnes avec trouble du spectre de l’autisme (TSA) sans déficience intellectuelle (ici dénommées Aspies). La transition vers l'enseignement supérieur pose de nombreuses difficultés aux Aspies : il s'agit de les aider à les surmonter quand le besoin apparaît. Leur présence dans l’enseignement supérieur fait apparaître un très fort déficit par rapport à l’importance de ce trouble dans la population. Tout pousse aujourd’hui à ne plus se satisfaire d’une telle situation : la richesse intellectuelle et d’innovation que représentent les Aspies, et plus généralement les
étudiant·e·s à besoins éducatifs particuliers, de plus en plus nombreux.
Intervenants :
- Frédéric Detchart, conseiller ASH (Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés) au Rectorat de Toulouse.
- Cédric Haurou-Béjottes, vice-président à la responsabilité sociale (Université Toulouse 3)
- Bertrand Monthubert, ex-président de l'Université Toulouse 3, ancien conseiller au cabinet de Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'enseignement supérieur et à la recherche.

Bien comprendre l’apprenant TSA pour mieux l’accompagner ! / Martine Gauthier

Martine GAUTHIER

39min18

Bien comprendre l’apprenant TSA pour mieux l’accompagner ! / Martine Gauthier, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence : Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.

Session 2 : L'inclusion sur le terrain : défis et stratégies pour les différents acteurs, en France et au Québec.

Conseillère pédagogique en adaptation scolaire pour l’élève ayant un TSA c’est offrir un rôle-conseil et un accompagnement auprès des équipes-école (enseignants, direction, professionnels, personnels de soutien) pour favoriser l’inclusion scolaire des personnes ayant un TSA et soutenir les classes à effectif réduit (classes spécialisées). C’est aussi offrir des formations générales sur le TSA et des capsules d’informations sur mesure (selon les besoins de chaque école), encourager la concertation d’équipe pour s’assurer d’une harmonisation des transitions (préscolaire, primaire, secondaire, vie adulte), travailler de concert avec la direction de l’école pour favoriser une collaboration étroite avec les partenaires sociaux (afin de cibler les objectifs prioritaires répondants aux réels besoins de la personne ayant un TSA) et offrir des suivis personnalisés et individualisés auprès des enseignants. C’est d’être à l’affût des pratiques d’interventions efficaces concernant le TSA et aider les équipes à mettre en place des conditions facilitant l’inclusion de leur élève TSA. C’est aussi sensibiliser les intervenants et l’entourage proche de l’élève, du gain à ce que l’élève connaisse son diagnostic, soit conscient de ses défis dus à son (ou ses) diagnostics afin de l’amener à être partie prenante des stratégies que l’on tente de mettre en place pour le soutenir. La conscience de soi amène vers une meilleure autodétermination, un pouvoir sur sa propre vie et une meilleure estime de soi. Mieux comprendre l’apprenant ayant un TSA, pour mieux l’accompagner c’est travailler ensemble pour en faire un meilleur participant social.

Résultats d’une recherche doctorale sur l’inclusion des élèves ayant un TSA au secondaire : une perspective comparée France-Québec / Morgane Aubineau

Morgane AUBINEAU

31min41

Résultats d’une recherche doctorale sur l’inclusion des élèves ayant un TSA au secondaire : une perspective comparée France-Québec / Morgane Aubineau, in Journée d'étude "Troubles du spectre de l’autisme à l’adolescence :Quels défis pour l’inclusion ?" organisée par le Centre d'Études et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé (CERPPS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès, sous la direction scientifique de Teresa Blicharska et Morgane Aubineau, Université Toulouse Jean Jaurès, 17 novembre 2017.
Alors que les études internationales et les plans d’action gouvernementaux soulignent la nécessité d’impliquer directement les jeunes avec TSA dans les protocoles de recherche, leur parole est très rarement prise en compte dans le milieu francophone. Or, leur appréhension du monde singulière et leurs difficultés de compréhension sociale peuvent constituer des obstacles à leur épanouissement social et scolaire, particulièrement à l’adolescence. Ancré dans une approche écologique où les participants sont reconnus comme experts et coproducteurs de la connaissance, ce travail de thèse a eu pour objectif de comprendre leur vécu de l’inclusion scolaire au secondaire. Pour cela, 26 adolescents avec TSA (de 13 à 17 ans) et leurs parents ont collaboré à cette recherche, en France (n=17) et au Québec (n=9). Morgane Aubineau présente les principaux résultats : facilitateurs et obstacles du bien-vécu de l’inclusion, stratégies mises en places, appréhensions et attentes des jeunes et de leurs parents. En perspectives : La transition des jeunes TSA vers la vie adulte constitue l’un des enjeux majeurs pour les années à venir et doit être anticipée très en amont. Il s’agit de permettre aux adolescents d’acquérir l’autonomie et les compétences nécessaires pour plaider leur propre cause dans l’environnement postsecondaire puis professionnel. Ce travail souligne enfin l’importance d’abandonner l’approche centrée sur les déficits au profit d’une approche capacitante, qui favorise l’empowerment des adolescents et aborde les TSA sous l’angle de la neurodiversité.

4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Clôture

E. TOUZÉ

01min56

Titre : 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Clôture

Intervenant(e)(s) : E. Touzé (Doyen, Caen)


J2 – Vendredi 01 Décembre



Conférence enregistrée lors des 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicale les 30 novembre & 1er décembre 2017 à l’Université de Caen en Normandie - Pôle des formations et de recherche en santé.


Réalisation, production : Canal U3S, avec le partenariat de l’UNF3S. Tous droits réservés.

4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Transversalités en santé : Intégration des filières paramédicales à l’Université

Patrick ALLAL

33min11

Titre : 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Transversalités en santé (formation et recherche) : Intégration des filières paramédicales à l’Université

Intervenant(e)(s) : J. Debeaupuis (IGAS), P. Allal (IGAENR)

J2 – Vendredi 01 Décembre

TRANSVERSALITÉS EN SANTÉ (FORMATION ET RECHERCHE)
C. Burillon (Doyen, Lyon), A. Piraux (ANEPF Angers), S. Tubert (Clermont-Ferrand)

Intégration des filières paramédicales à l’Université
J. Debeaupuis (IGAS), P. Allal (IGAENR)

Exemple d’enseignement interprofessionnel
O. Catala (Lyon)

UFR Santé: avenir des formations en Santé ?
C. Gautier (FNESI)

Discussion



Conférence enregistrée lors des 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicale les 30 novembre & 1er décembre 2017 à l’Université de Caen en Normandie - Pôle des formations et de recherche en santé.


Réalisation, production : Canal U3S, avec le partenariat de l’UNF3S. Tous droits réservés.

4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Mini-Conférences : questions

Pascale JOLLIET

06min54

Titre : 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicales - Mini-Conférences : questions

Intervenant(e)(s) : P. Jolliet (Doyen, Nantes), M. Braun (Doyen, Nancy), B. Schlemmer (Doyen honoraire, Paris 7), L. Mouthon (CNCEM)


J1 – Jeudi 30 Novembre

MINI-CONFÉRENCES

D. Annane (Doyen, Versailles-St Quentin), JL. Gérard (Caen)

- ECNi : quels enseignements en 2e cycle
 P. Jolliet (Doyen, Nantes)

- Certificat de compétence clinique d’entrée en 3e cycle
 M. Braun (Doyen, Nancy)

- Retour sur la réforme du 3e cycle
 B. Schlemmer (Doyen honoraire, Paris 7)

- Les collèges de spécialité
 L. Mouthon (CNCEM)


Conférence enregistrée lors des 4èmes États Généraux de la Formation et de la Recherche Médicale les 30 novembre & 1er décembre 2017 à l’Université de Caen en Normandie - Pôle des formations et de recherche en santé.

Réalisation, production : Canal U3S, avec le partenariat de l’UNF3S. Tous droits réservés.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 696
  • 697
  • 698
  • »