Documents pour «Education»

Un monde sans esprit. La fabrique des terrorismes.

Roland Gori

1h00min39

Le terrorisme rationnel des machines et des algorithmes, la marchandisation de la culture, du soin et de l’éducation, tendent à priver les citoyens et les peuples de leurs passés comme de leurs avenirs. Grandes sont alors les tentations de renouer avec les racismes et les populismes nationaux, tribaux ou religieux. Le politique est en panne d’imagination autant que de courage. Il a pris le teint gris et résigné des marchés auxquels il s’est asservi. Dans ce monde de papier où règnent les chiffres et les abstractions, rien ne vit, rien ne désire, sauf les passions tristes de la haine et de l’oppression. Les fascismes émergent de ces idéologies meurtrières et exténuées. Ils les barbouillent aux sombres couleurs d’un autre âge, les rythment aux chants funèbres qui recouvrent les sirènes, toujours incertaines et imprévisibles, de l’amour et de la création. Pourtant, jamais autant qu’aujourd’hui, face à la prolétarisation généralisée de l’existence, les peuples ne se sont montrés affamés de nouvelles forces symboliques, de nouvelles fictions, pour vivre, désirer et rêver ensemble. Un message d’espoir parcourt l’ouvrage « Un monde sans esprit », au coeur de cette hégémonie culturelle désastreuse, et des crimes de masse qu’elle favorise, l’attente d’un nouveau pacte d’humanité s’exprime. Il exige, d’abord et avant tout, de réconcilier la politique et la culture, de sortir du «siècle de la peur» et de renouer avec l’expérience sensible d’une nouvelle révolution symbolique, qui donne au monde et à l’existence ce sens et cette cohérence politique et poétique dont nous sommes aujourd’hui orphelins.

Première Conférence Lévi-Strauss par Aparecida Vilaça

Philippe DESCOLA

1h17min15

Le diable et la vie secrète des nombres. Transformations et traductions en Amazonie   Aparecida Vilaça, (Museu Nacional - Universidade federal do Rio de Janeiro) En reprenant la notion de « dérivations aberrantes », proposée par Lévi-Strauss pour qualifier d'étranges additions effectuées par des Amérindiens, Aparecida Vilaça prend un point de départ inhabituel – les mathématiques – pour rendre compte des transformations que provoque la rencontre des Indiens avec les Blancs, en particulier la conversion au christianisme et l'éducation scientifique à l'école. Introduction : François Hartog, historien (EHESS) Philippe Descola, anthropologue (EHESS / Collège de France) Collège de France (amphithéâtre Marguerite de Navarre)

Tablettes numériques et apprentissages scolaires d'élèves avec autisme

Philippe Garnier

22min43

La vidéo illustre un projet de recherche impliquant  l’INS HEA, et la Fondation Philippe SIBIEUDE sous égide de la Fondation John BOST. Cette recherche vise à cerner  les apports de la tablette numérique dans les apprentissages scolaires d’élèves présentant des troubles du spectre autistique. Le projet porte en particulier sur le langage, le vocabulaire et la lecture sur tablette numérique.

2016_Sociabilité féminine et nations en construction dans l’Amérique Latine du XIXème siècle

25min39

Porteur de projet : Brigitte NATANSON, Réceptions et Médiations de Littératures et de Cultures Étrangères et Comparées (RÉMÉLICE) – EA 4709   Partenaires : Interactions Culturelles et Discursives (ICD) – EA 6297 Année de l'Appel à projet : 2016 Mariquita Sánchez (Buenos Aires, 1786-1868) et Juana Manso (1819-1875) Les écrits que nous souhaitons rassembler, éditer et traduire témoignent des trajectoires de ces actrices privilégiées de près d’un siècle d’intenses transformations sociales et politiques : les derniers temps de la société coloniale et les débuts des mouvements d’indépendance (pour Mariquita Sánchez), la formation de la République argentine (pour Mariquita Sánchez et Juana Manso). Les histoires de l’éducation, souvent incomplètes, taisent généralement le rôle prédominant des femmes dans l’éducation. Même celles qui sont impossibles à taire car elles ont laissé des traces écrites, n’apparaissent que rarement et fugitivement dans ces histoires. La consultation d’archives privées, publiques et institutionnelles (familles des descendants, journaux et revues, musées, bibliothèques), à Buenos Aires, Rosario, Córdoba, et Montevideo, de ces deux personnages permettra de mettre au jour un combat quotidien, souvent peu reconnu. Ces problématiques permettent de repenser également les influences réciproques du Río de la Plata et du reste de l’Amérique latine et de ces territoires avec l’Europe et en particulier la France, en termes d’émancipation des sujets.

Les LéA - Présentation des travaux 2016-2017

Aristide CRIQUET

25min45

Aristide Criquet, coordonnateur du réseau des LéA et Réjane Monod-Ansaldi, coordinatrice scientifique du réseau, présentent les grandes lignes des chantiers qui s'ouvrent pour l'année scolaire 2016-2017

Les LéA - Ouverture - Direction IFÉ

Michel LUSSAULT

15min17

Les LéA, un réseau de recherche important pour l'IFE et l'éducation, qui développe ses relations internationales et  produit des ressources pour le monde éducatif.

Une vie ordinaire

Sonia Rolland

20min37

Nadia, quinze ans, doit s’occuper seule de l’éducation de son petit frère de onze ans, de l’entretien de la maison et de ses études, sa mère étant en formation à l’autre bout de la France. Elle est totalement livrée à elle-même ; aussi, lorsqu’un de ses camarades la provoque, Nadia explose...

Quelques clés sur les Gender studies (1)

10min24

Danièle Voldman (membre du CHS, directrice de recherche au CNRS), Laure Bereni (chargée de recherche au CNRS), Éric Fassin (professeur à l’ENS), Fabrice Virgili (directeur de recherche au CNRS) exploraient en quatre vidéos la notion d'études de genre (« gender studies »), cette approche transdisciplinaire qui propose une lecture sexuée du monde social et des rapports de pouvoir. Date : février 2012 (plus d'un an avant le vote de la loi du 17 mai 2013 sur "le mariage pour tous") Production : Centre d’Histoire Sociale (UMR 8058 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en partenariat avec Mediapart qui a diffusé cette série sur son site et dont un journaliste, A. Perraud, avait interrogé les quatre invités lors de la rencontre dans la bibliothèque Jean Maitron du CHS. Cette première partie débute sur une allusion à l'actualité d'alors :  Une supposée « théorie du genre » avait été mise sur le devant de la scène médiatique au printemps 2011, par certains courants conservateurs et par les organisations catholiques traditionnalistes. A cette époque, des manuels scolaires - de Sciences de la Vie et de la Terre pour les classes de Es et L -  avaient intégré quelques questions de genre dans le cadre des nouveaux programmes de SVT, dans un esprit qui faisait référence au fameux « on ne nait pas femme, on le devient», de Simone de Beauvoir

Pour ton bien

Ibtissem Guerda

20min23

Mi-ange mi-démon, Brahim Omri mène tout son petit monde à la baguette. En sixième dans un collège de zone éducative prioritaire, il sèche les cours, subtilise les bulletins d'absence et intercepte et détruit tout courrier accusateur. À la maison, Brahim est sage comme une image. Monsieur et Madame Omri, qui ont toujours eu des rapports de confiance avec leur fils, ne se doutent de rien. Jusqu'au jour où son père est convoqué au collège et découvre l'autre visage de Brahim. Pour Monsieur et Madame Omri, la déception est terrible. Mais lorsque Brahim rentre à la maison, son père va avoir une réaction surprenante.

Pourquoi et comment développer une culture évaluative centrée sur l’apprentissage des élèves ? - Atelier du 15-06-2015

Isabelle NIZET

2h01min05

Dans la plupart des pays ayant implanté un curriculum scolaire axé sur les compétences, l’évaluation pour l’apprentissage est devenue objet de prescription, encadré par des politiques d’évaluation, généralement accompagnées de guides soutenant le développement professionnel des enseignants. Évaluer pour faire apprendre et non plus faire apprendre pour évaluer : tel est l’enjeu de cette révolution pédagogique. L’atelier proposera un cadrage de ces prescriptions dans une perspective généraliste (pour toutes les disciplines) et illustrera comment des enseignants cheminent dans l’appropriation de ces nouveaux prescrits d’un point de vue identitaire, culturel et instrumental. Des activités d’exploration seront proposées pour permettre une réflexion personnelle et collective sur ces thématiques.

L'industrialisation de l'éducation - 5

Françoise THIBAULT

1h33min10

L’industrialisation de l’éducation 4e table ronde : Les politiques publiques au service de l’industrialisation éducative ? (animée par Éric AUZIOL et Françoise THIBAULT)

L'industrialisation de l'éducation - 4

Didier PAQUELIN

1h51min40

L’industrialisation de l’éducation 3e table ronde :  La professionnalisation vecteur de l’industrialisation ?  (animée par Claude DEBON et Didier PAQUELIN)