Documents pour «animal»

Demain et tous les autres jours

De Noémie Lvovsky

1h34min55

Mathilde a 9 ans. Ses parents sont séparés. Elle vit seule avec sa mère, une personne fragile à la frontière de la folie. C'est l'histoire d'un amour unique entre une fille et sa mère que le film nous raconte.

Cloudboy

Meikeminne Clinckspoor

1h14min38

Nilas, qui vient d'avoir douze ans, a toujours vécu en ville avec son père. Cet été, il se voit contraint de partir en vacances à la montagne dans le nord de la Suède avec sa mère, qu'il ne connaît presque pas. Les relations sont compliquées avec elle, ainsi qu'avec son demi-frère et sa demie-soeur (Pontus et Sunnà). Lorsque Nilas laisse accidentellement  un renne s'échapper de son enclos, il décide de partir à sa recherche, avec l'aide de sa nouvelle famille. Les trois enfants vont alors vivre une expérience exceptionnelle dans la forêt où les liens familiaux vont finalement se créer lors de cet été plein d'aventures...

Stockholm

Morgane Perrin

06min27

Un arbre mort, des branches qui craquent dans le vent, deux humains nus affamés dans la neige, et un chien sur deux pattes dans un beau manteau de fourrure. Bienvenue dans le monde glacial de Stockholm, l'histoire d'un animal qui voulait être humain.

Overrun

Diane Thirault

07min45

Une fourmi plonge dans un endroit sombre et froid. Nous allons suivre son voyage dans ce monde dérangeant et fascinant. Elle devra faire face aux dangers de cet univers pour en trouver la sortie.

Bertha et le poilu

De Fred Glon

07min28

Septembre 1917. Alors que les bombardements s'intensifient sur le front, un soldat français, dernier survivant de son unité, est frappé par de mystérieux rayons lumineux qui le métamorphosent en animal. C'est dans cet état qu'il devra affronter un ennemi resté jusque-là invisible.

« Working with Nature » – Sami reindeer herders and biodiversity in the boreal forest (2016)

Samuel ROTURIER

14min10

Produced for the ILK dialogue workshop (11-13 January 2016, UNESCO Headquarters, Paris) organized within the framework of the Intergovernmental Platform on Biodiversity and Ecosystem Services (IPBES), this film presents extracts from interviews with three reindeer herders from the Sami community of Sirges in Jokkmokk, Sweden. The herders attest to the importance of biological diversity for their herding livelihood and their dependence on the health of the boreal forest ecosystem. They describe the practices that threaten herding along with the remaining stands of old forest, and their conflicts notably with industrial forestry. Expressed in other terms, they analyze the ecosystem services provided by the biodiversity of their subarctic forest milieu, and confirm that any threat to the biodiversity upon which they and their herds depend, is a threat to their way of life.

Humanisme et "ménagement" de la nature

09min36

Dans
le cadre d’une table ronde sur "Entre objet et
sujet, comment (re)penser l'animal aujourd'hui ? », l'intervention de Bernard Chevassus-au-Louis a porté sur la
représentation occidentale des relations entre les humains et la nature
vivante comme une singularité historique et géographique.

Conférence de Georges Chapouthier : Place de la recherche expérimentale dans les rapports de l’homme et de l’animal

1h11min17

 

Le Dr. Georges Chapouthier (directeur de recherche émérite au CNRS) anime une conférence intitulée "Place de la recherche expérimentale dans les rapports de l’homme et de l’animal", vendredi 4 novembre 2016, à 18 h, au Palais universitaire.
Au cours de l’histoire, les rapports éthiques de l’homme et de l’animal ont été de trois types : animal humanisé, animal-objet et animal être sensible. Si la première conception a été la plus abondante durant l’histoire et la seconde la conception dominante de l’Occident contemporain, c’est la dernière conception, celle de l’animal être sensible, qui est la plus conforme à la science. Elle suggère que les animaux sont des proches parents des êtres humains sans être exactement leurs identiques. De fait, sur le plan de sa nature, l’homme est un animal et on retrouve, dans l’animalité, les racines de sa culture. Comment faut-il alors traiter les (autres) animaux ? Une idée moderne est de leur attribuer des droits, mais qu’en est-il alors des rapports avec les droits de l’homme à la connaissance biologique et à la médecine, qui sont l’enjeu de l’expérimentation animale ? On discutera des conditions et des limites d’un primat des droits de l’homme sur les droits de l’animal.

L'aigle et l'enfant Brothers of the wind

De Gerardo Olivares

1h37min39

L’histoire époustouflante de l’amitié entre un garçon nommé Lukas, son aigle Abel et Danzer, le garde forestier. Lukas, un jeune garçon élevé par un père autoritaire, recueille un aiglon tombé du nid.
Il nomme son nouveau compagnon Abel et s’en occupe en secret avec l’aide de Danzer. L’aigle et l’enfant s’apprivoisent et grandissent ensemble.
Mais, lorsque vient le jour pour Abel de prendre son envol, Lukas parviendra-t-il, lui aussi, à prendre le sien ?

Zoombies

De Glenn Miller

1h23min49

Quand un étrange virus se propage à travers un parc de safari et transforme tous les animaux du zoo en morts-vivants assoiffés de sang, les quelques humains restés dans le parc doivent s’unir pour arrêter les créatures avant qu’elles ne s’échappent et transforment le reste des animaux de la ville en zombies.

Max et moi Arkadaşım Max

De Murat Seker

1h21min44

Le petit Danny a pour meilleur ami, Max, le chien de Madame Annie, une vieille dame très riche. Mais son neveu, Burhan, envie sa fortune et décide de la kidnapper dans l'espoir de prendre le contrôle de l'entreprise familiale.

Avec l'aide de Max, Danny va partir à la recherche de la propriétaire du chien et tenter de déjouer les plans du terrible Burhan.

Chronique des Pygmées baka : Conte de l'Antilope et des fruits de Komba

Laurent MAGET

04min34

Campement du serpent (Yoli). est du Cameroun à 40 km de Lomié. Concernant l'antilope, il s'agit du Céphalophe bleu (Philantomba monticola), petite antilope mesurant entre 55 et 90 cm de long, de 32 à 41 cm de haut, pour un poids allant de 3,5 à 9 kg. Les Baka la nomment lièvre en français. À propos de la finalité des contes, Robert Brisson, extraordinaire transmetteur de la "Mythologie des Pygmées Baka"écrit : "Les contes sont en fait des mythes d'origine et des contes explicatifs, rationalisant les mystères de la nature en projetant dans l'imaginaire collectif l'organisation traditionnelle de la société. Ils véhiculent les grands principes moraux qui régissent l'univers social des Baka et constituent le livre oral de la Loi que se transmettent les générations." in : "Mythologie des Pygmées Baka" vol I, éditions Peeters 1999. Dans le cas de ce conte Le "lièvre" et les fruits de Komba, sa morale concerne le vol et sa punition par le dieu Komba. Pourtant "Voici donc la fin de cette histoire ou on a vu commencer le vol et maintenant c'est tout le monde et ça continue jusqu'à jusqu'à (maintenant)" " CONTE DU "LIÈVRE" ET DES FRUITS DE KOMBA " TRADUCTION ET TRANSCRIPTION LAURENT MAGET JUILLET 2015 Bonsoir Maintenant je vais vous raconter l'histoire du lièvre qui est parti manger les fruits de Komba Un lièvre partait donc vers un bel arbre fruitier en l'absence de Komba Quand il s'en allait à la chasse, il avait souvent remarqué cet arbre là, où il y avait beaucoup de beaux fruits par terre Donc le lièvre est parti manger ses fruits tout seul En laissant les enfants derrière En revenant le lièvre dit à ses enfants " il faut partir de ce petit campement, Il faut aller habiter là où se trouve l'arbre fruitier, Il faut aller habiter près de l'arbre Pour que chacun puisse manger jusqu'à se bourrer le ventre" Le lièvre a emmené toute sa famille pour s'installer au pied de l'arbre et bien manger " Il faut amener aussi le tambour au pied de l'arbre car il ne faut pas le laisser " Le lièvre alors prends le tambour et le mets sur son épaule Et toute la famille le suit Les voici arrivés au pied de l'arbre et il dit de dégager partout autour Car il ne faut pas manger ces fruits sans avoir un Chant pour ça. Le lièvre prend le tambour et la femme se met à chanter Mboboloko (le lièvre) va vers l'arbre, allons ! allons ! Kru chan Kru chan Kru chan ils sautent...Kru chan iKru chan Kru chan Et voici que le lièvre et toute sa famille tout d'un coup disparaissent et vont se cacher Ils se sont bien cachés et Komba arrive Qui sont ces gens qui viennent me manger tout mes fruits ! Où sont-ils je ne les vois pas ! J'entends seulement les Échos du tambour Et les voix au lointain mais je ne les vois pas ! Les voilà je les vois ils sont là à côté ! Quel malheur cet arbre fruitier que j'ai planté et voici que d'autres viennent me voler ! Et voici que Komba pars maintenant voir Sesse, le voyant Sesse dit alors à Komba "si tu restes comme ça sans venir voir ton arbre Le lièvre viendra tout bouffer et tu n'auras rien Il faut rester tout près de ton arbre fruitier " Subitement Komba revient Dès son arrivée le lièvre et toute sa famille fuient avec tous les enfants Et Komba dit "Non ! Tu ne pars pas ! Tu restes ! là et si tu pars je te tranche avec la machette et le couteau ! Plutôt que fuir vient d'abord toucher mon front. Et aujourd'hui nous allons parler du vol des fruits de mon arbre ! Et puis montre moi comment tu danses bien quand tu voles les fruits de mon arbre ! Montre moi ! Montre moi cette danse là ! Et toute la famille du lièvre danse danse danse danse Komba lui dit vient toucher mon front le lièvre vient, s'approche Komba lui tranche la main et il tombe évanoui au milieu de sa famille Voici donc la fin de cette histoire ou on a vu commencer le vol et maintenant c'est tout le monde et ça continue jusqu'à jusqu'à Le lièvre était un bon joueur de tambour, il n'imaginait pas manger avant de faire le tambour, il voulait d'abord faire le Chant et manger après, en se disant que Komba n'allait pas venir le couper comme ça ! C'est histoire que me racontait mon papa Gilbert Dounde. ACTRICES : Abele Sylvie et les femmes du campement CAMÉRA SON MONTAGE RÉALISATION : Laurent Maget Production : L. Maget, Laboratoire dynamique de l'évolution humaine UPR2147 CNRS