Documents pour «port»

Une histoire immortelle Histoire immortelle

De Orson Welles

55min15

Macao, dans les années 1880. Mr Cay, riche marchand, décide de donner vie à une légende: dans tous les ports et sur tous les bateaux, il y a toujours un marin qui raconte avoir reçu cinq guinées d'un riche vieillard, pour aller passer la nuit avec sa jeune et très belle femme.

Tant que nous sommes à bord

Agnès Perrais

1h20min04

Saint-Nazaire, ville-port. Aux deux extrémités du bassin, le quartier ouvrier de Penhoët et celui du Petit Maroc qui se tourne vers la mer, sont chacun intimement liés à l’activité des chantiers de construction navale, centre économique et affectif de la ville. La vie des habitants tourne autour du port, qu’ils soient patrons de bar, marins, ouvriers, ou aussi et de plus en plus souvent, à la chôme. À Saint-Nazaire, le port est riche de tout un imaginaire de luttes sociales, celles de la gloire passée de la «  ville rouge  » et celles, plus complexes et fragiles, du présent. Mais on y trouve aussi la fierté d’un travail spécifique au lieu, le travail sur les bateaux, qui appelle un des plus beaux imaginaires qui soient : la mer, le départ. Dans les chantiers et sur le port, la disproportion entre les machines, grues, silos, paquebots, et les hommes qui y travaillent, entérine dans les faits l’industrialisation de ce qui jadis pouvait encore tirer vers l’artisanat. Mais cette évolution trouve en même temps une résistance dans le sens du collectif, et l’amour de l’objet du travail, le bateau, à rebours des conditions de son exercice. De tout petits hommes sur des engins gigantesques, des bateaux qui partiront naviguer sur l’océan : entre le quotidien de la vie ouvrière, l’expérience des marins, et le rêve d’un ailleurs, quelle place peut garder un imaginaire au cœur de l’industrie et comment peut-on encore être à bord, de sa vie, de ses espoirs, même si la vie matérielle n’est pas exactement l’aventure fabuleuse des rêves faits un jour  ?

Joanna

De Panagiotis Fafoutis

08min54

Joanna descend tous les jours au port pour trouver l’amour. Inspirée par un mythe urbain, l’histoire d’une femme devient le conte d’un pays.

En-quête d’un Havre

15min07

Auteurs, réalisateurs : Martin Benoist, Margaux Blandel-Coquet, Florian Hémont
À l'ère de la mondialisation par le conteneur, les villes portuaires se transforment. En-quête d’un Havre propose un regard sur certaines de ces mutations qui reconfigurent la relation entre le port et la ville.
Ce
programme s’inscrit dans le cadre des Ateliers « Création cinéma
documentaire et recherches en sciences humaines » : « Territoires :
lieux, corps, langage » qui ont bénéficié du jumelage d’éducation
artistique et culturelle 2014/2015 entre l’Université de Caen
Basse-Normandie (programme FRESH MRSH Caen/MSHB Rennes-et Mission
culture) et la Maison de l’Image Basse-Normandie, avec le soutien de la
DRAC Basse-Normandie, de l’Université Caen Basse-Normandie et de la
Région Basse-Normandie.
Édition 2014 - 2015 : Territoires en regards

Les ateliers, coordonnés par Benoît
Raoulx (MRSH) et Jean-Marie Vinclair (Maison de l’Image
Basse-Normandie), ont réuni des jeunes réalisateurs en voie de
professionnalisation et des étudiants/chercheurs. Ils se sont déroulés
en plusieurs journées entre novembre 2014 et mars 2015 à la Maison de la
Recherche en Sciences Humaines et à la Maison de l’Etudiant de
l’université. Chantal Richard, cinéaste, a accompagné l’écriture et la
réalisation de ces films.
Daniela de Felice et Maxime Letissier sont
intervenus au stade du montage. Quatre courts-métrages documentaires
sont issus de ces échanges.

L'Île jaune

Léa Mysius

30min43

Ena, onze ans, rencontre un jeune pêcheur sur un port.

Il lui offre une anguille et lui donne rendez-vous pour le dimanche suivant de l’autre côté de l'étang.

Il faut qu’elle y soit.

Le Royaume partagé ou l'histoire des Etats de Savoie

De Didier Bouillot

52min49

Tout au long de ce voyage à travers l'espace et le temps, Clotilde Courau, comédienne et princesse de Savoie par alliance, est notre guide. Elle nous entraine sur les lieux qui portent cette histoire, aidée par la mise en perspective d'historiens français, suisses et italiens.

Car... non, l'Italie n'a pas donné la Savoie à la France en 1860, oui, Nice et Savoie ont un destin commun depuis le XIVème siècle, oui, la Savoie est au centre d'un véritable "Age d'or des Alpes" au sortir du Moyen-âge et nous commençons à peine à en prendre connaissance.

Hautecombe, nécropole des Princes de Savoie depuis le XIIème siècle, Chambéry, capitale historique de la Savoie, Chillon, château médiéval posé comme par enchantement sur le Lac Léman, Nice, port de commerce et porte vers la Méditerranée et l'Orient, Turin qui redécouvre aussi son passé Royal et enfin La Venaria Reale, "Versailles savoyard", inscrite depuis sa rénovation au patrimoine mondial de l'Unesco... une partie du patrimoine savoyard intègre désormais le patrimoine de l'Humanité.

Grâce à une culture commune et partagée, l'histoire des Etats de Savoie est une belle illustration de la construction européenne.

La ville est tranquille

De Robert Guédiguian

2h07min19

Michèle est une ouvrière à la criée aux poissons, qui s'est mise en tête de sauver sa fille toxicomane. Paul trahit ses amis dockers en grève pour devenir chauffeur de taxi. Viviane Froment est une musicienne qui ne supporte plus la gauche réaliste que représente son mari. Abderamane, transformé par la prison, cherche à aider ses frères. Claude a des affinités avec des militants d'extrême droite. Gérard a un rapport à la mort, la sienne et celle des autres, qui prête au mystère. Les parents de Paul, retraités, ne voteront plus jamais. Le corps d'Ameline affiche la santé qu'elle voudrait insuffler au peuple en lui rappelant ses origines pré-monothéistes. Sarkis se bat pour le piano à queue dont il rêve.

Toutes ces personnes vivent des histoires singulières et enchevêtrées, qui se déroulent dans le même lieu au même moment, Marseille, en l'an 2000, et qui, face à la montée de l'insignifiance et de la confusion, attestent que la ville n'est pas tranquille.

Parmi nous

De Clément Cogitore

29min51

Amin, jeune clandestin, vient de rejoindre un campement dans la forêt. Chaque nuit est l'occasion de tenter de gagner la zone portuaire et d'embarquer sous les camions. Au cours de ses tentatives, il découvre qu'entre la forêt et les hommes qui la parcourent, agissent d'autres groupes, d'autres visages, d'autres espaces.

Au bout de ma rue

De Louis-Georges Carrier

13min43

Docu-fiction racontant l'histoire charmante d'un gamin vivant dans le centre-sud de Montréal, qui profite d'un jour de congé pour prendre la poudre d'escampette. Il découvrira le bord de l'eau, l'horizon élargi du grand fleuve Saint-Laurent et l'activité fourmillante du port de Montréal. Le film nous montre un aspect souvent oublié de Montréal, tel qu'il était en 1958.

La ville portuaire : modèle de productivité dans la mondialisation (Thierry Baudouin)

Thierry BAUDOUIN

41min07

Les villes mondialisées ont besoin d'interfaces de plus en plus complexes : un port maritime, fluvial, aérien, routier, numérique... Disposer de beaucoup de ces ports dépend bien plus des stratégies des villes que de leur taille. La mondialisation est une opportunité à saisir et à construire par chaque acteur. Mais nos villes sont en général mal placées pour organiser les branchements sur les flux de la mondialisation. Le système fordien, jacobin et industriel ne favorise nullement la réussite des villes, parce que jouer la compétition classique entre territoires relativement à un centre permanent n'est pas pertinent dans la concurrence mondiale.