Documents pour «bâteaux»

Tant que nous sommes à bord

Agnès Perrais

1h20min04

Saint-Nazaire, ville-port. Aux deux extrémités du bassin, le quartier ouvrier de Penhoët et celui du Petit Maroc qui se tourne vers la mer, sont chacun intimement liés à l’activité des chantiers de construction navale, centre économique et affectif de la ville. La vie des habitants tourne autour du port, qu’ils soient patrons de bar, marins, ouvriers, ou aussi et de plus en plus souvent, à la chôme. À Saint-Nazaire, le port est riche de tout un imaginaire de luttes sociales, celles de la gloire passée de la «  ville rouge  » et celles, plus complexes et fragiles, du présent. Mais on y trouve aussi la fierté d’un travail spécifique au lieu, le travail sur les bateaux, qui appelle un des plus beaux imaginaires qui soient : la mer, le départ. Dans les chantiers et sur le port, la disproportion entre les machines, grues, silos, paquebots, et les hommes qui y travaillent, entérine dans les faits l’industrialisation de ce qui jadis pouvait encore tirer vers l’artisanat. Mais cette évolution trouve en même temps une résistance dans le sens du collectif, et l’amour de l’objet du travail, le bateau, à rebours des conditions de son exercice. De tout petits hommes sur des engins gigantesques, des bateaux qui partiront naviguer sur l’océan : entre le quotidien de la vie ouvrière, l’expérience des marins, et le rêve d’un ailleurs, quelle place peut garder un imaginaire au cœur de l’industrie et comment peut-on encore être à bord, de sa vie, de ses espoirs, même si la vie matérielle n’est pas exactement l’aventure fabuleuse des rêves faits un jour  ?

Venise secrète 2 parties

Au-delà de la carte postale et des quatorze millions de touristes annuels qui arpentent Venise, visite de l'envers du décor, de la place Saint-Marc au pont du Rialto, en passant par les nombreuses églises qui renferment des trésors insoupçonnés. Construite sur 118 îles et comptant 209 ponts, la ville qui émerge de la lagune est magnifique mais menacée. Interviews et rencontres avec des Vénitiens qui nous font découvrir la Cité des Doges autrement...

Joanna

De Panagiotis Fafoutis

08min54

Joanna descend tous les jours au port pour trouver l’amour. Inspirée par un mythe urbain, l’histoire d’une femme devient le conte d’un pays.

La sécurité à bord des navires de pêche du futur

1h25min23

La pêche se place au deuxième rang des métiers les plus accidentogènes derrière le bâtiment. Le moyen le plus efficace de prévenir les risques professionnels est de supprimer ou de réduire l’exposition aux dangers. A la pêche, il faut agir différemment sur un navire ancien et sur un navire neuf. Les projets de transformations sont contraints par les caractéristiques de l’existant (stabilité, structure, espaces disponibles …) et laissent donc beaucoup moins de marges de manœuvre qu’une construction neuve. Lors de l’élaboration d’un projet de construction du navire, l’Institut Maritime de Prévention peut intervenir sur la sécurité intégrée et sur l’ergonomie. Françoise DOULIAZEl, directrice adjointe de l’IMP, nous expliquera comment accompagner les armateurs et les chantiers navals afin qu’ils prennent en compte les dimensions sécurité et santé au travail dès la conception des navires. Il s’agit d’imaginer les navires de pêche du futur afin qu’ils soient plus propres, plus économes et plus sûrs.Eric GUYGNIEC de l’Armement à la Pêche Artisanale de Keroman (APAK) apportera son témoignage sur les navires qu’il exploite et sur ses projets de construction.
Par Françoise DOULIAZEL, directrice de l’Institut de Prévention Maritime et Eric GUYGNIEC, Armement à la Pêche Artisanale de Keroman (APAK).

La Ciotat, un bateau dans la tête

De Richard Hamon

52min01

Les chantiers de La Ciotat ont été pendant des siècles le fleuron de l’activité navale lourde sur les côtes françaises de la Méditerranée.

Ils ont fait la prospérité de leur ville. Ils étaient le coeur économique, le poumon et le sang de La Ciotat.

À la fin des années 80, le gouvernement annonce l’inacceptable : la fermeture du chantier.

La Ciotat devient alors, pour de longues années, la scène d’un des plus grands mouvements ouvriers de l’histoire sociale en France : 10 années de lutte et d’occupation, pour que la ville garde son âme et ses bateaux.

L'Île jaune

Léa Mysius

30min43

Ena, onze ans, rencontre un jeune pêcheur sur un port.

Il lui offre une anguille et lui donne rendez-vous pour le dimanche suivant de l’autre côté de l'étang.

Il faut qu’elle y soit.

Gueules de bois

De Vincent Perazio

49min30

 Le voyage d’un arbre dans le Grand Ouest Canadien Synopsis  « Voici un voyage à la Jack London, un voyage qui raconte le Grand Ouest Canadien : le voyage d’un arbre de la forêt à la scierie.
Ce voyage est une aventure où l’on croise des personnages que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Ils mettent parfois leur vie en jeu mais vous ne les convaincrez jamais de faire autre chose. Leur métier se double d’une façon de vivre propres à ces grands espaces. Parmi ces gueules de bois, il y a un bucheron qui risque sa vie chaque jour pour abattre des arbres millénaire. Un capitaine de remorqueur qui tremble pour le radeau de 30000 tonnes de bois qu’il traîne derrière lui. Un beachcomber, sorte de ferrailleur de la mer qui vit, ou plutôt survit, des grumes échouées sur le rivage. Des opérateurs qui manœuvrent dans l’urgence des bateaux culbuto pour acheminer le bois dans la scierie.  
Et il y a l’océan partout. Car en Colombie Britannique, bois et mer sont intimement liés… »

Origins of the « nilotic » construction « membrure première » Ve-VIe century D.C.

Eric Rieth

1h31min19

Séminaire "Mers ottomanes : de la Méditerranée à l'Océan Indien"  

Cycle Archéologie nautique 
Eric Rieth (CNRS - LAMOP, Responsable du département Archéologie navale au Musée national de la Marine) 
Origins of the « nilotic » construction « membrure première » Ve-VIe century D.C. 
Lundi 27 février 2012 à 18h à l'IFEA 
 
Organisateurs : Dejanirah Couto et Jean-Louis Bacqué-Grammont

A Fond de cale

De Herlé Jouon

11min32

A quelques semaines de l'été et avant de sillonner les eaux claires de la Méditerranée, les grands yachts de luxe se font toujours une beauté dans les chantiers navals du sud de la France.   Depuis quelques années à la Ciotat, un chantier utilise une méthode révolutionnaire et rapide pour sortir de l'eau  les bijoux des milliardaires.
Les responsables ont investi dans un ascenseur à bateaux, un engin qui permet de déposer à terre des yachts de plus de 80 m.
A l'aide d'une dizaine de caméras placées sur les quais, à bord et surtout sous l'eau, nous avons filmé le travail des équipes du chantier lors des opérations de mise en cale sèche.

Chasseur de trésors - Portrait de Luc Heymans

De Franck CUVELIER

14min51

En février 2004, Luc Heymans, plonge pour la première fois sur une épave datant du Xème siècle, à 58 mètres de profondeur, au large des côtes Indonésiennes. Il est en train de découvrir l’un des plus vieux navires commerciaux jamais retrouvé, avec à son bord 500 000 pièces de porcelaine chinoise, dont 250 000 en parfait état, formant un dôme de plus de six mètres de haut. Il faudra des mois pour l’excavation de ce trésor archéologique que les experts estiment entre 60M$ et 80M$.. Mais bien avant cela, Luc Heymans était déjà un homme de mer, second de Tabarly sur des courses autour de Monde, skippeur pendant 20 ans de courses au large. Armateur à l’occasion, au service de chercheurs de trésors patentés, il sillonne avec eux les mers du Sud-Est Asiatique, apprend le métier et se prend au jeu...

La restauration des modèles de jonques

Lucia SPODNIAKOVA

07min17

C'est avec l'exposition JONQUES que le Musée d'Ethnographie de l'Université Bordeaux Segalen a ré-ouvert ses portes début janvier 2011. Une occasion de découvrir les collections d'un musée atypique et unique en France et l'un des fleurons de la collection : un ensemble de maquettes de jonques qui constituaient en 1878, les pièces phares du pavillon chinois lors de l'Exposition Universelle.
Cette vidéo évoque la constitution du fonds muséal et retrace les différentes étapes qui ont conduit à la restauration des jonques en vue de l'exposition.

Bateau bleu, maison verte

Bettie Arseneault

22min26

Documentaire qui nous amène dans le village de Petite-Lamèque au Nouveau-Brunswick, où les gens vivent en couleurs. Leur marotte? Peindre et repeindre maisons et bateaux, une activité qui ne cesse d'alimenter les conversations. Maison rouge, maison rose, bateau jaune, bateau vert? Même l'église affiche des coloris étonnants!