Documents pour «exposition»

Le grand musée Das große Museum

De Johannes Holzhausen

1h34min21

Le Grand musée pose un regard curieux et plein d'humour sur les coulisses de l'un des plus grand musées au monde, le Musée de l'Histoire de l'Art à Vienne. A l'occasion de la rénovation d'une aile du musée, le film nous plonge au coeur de cette institution colossale, et nous fait partager l'intimité de ses employés. Directeur général, conservateurs, équipes de nettoyage, manutentionnaires ou historiens d'art, tous passionnés et passionnants, nous entraînent dans leur quotidien, au service des oeuvres.

Born into brothels: Calcutta's Red Light Kids Camera Kids

Zana Briski

1h23min36

Quartier chaud de Calcutta : un groupe d'enfants inoubliables. Ils sont souriants, pleins de vie, malicieux et drôles : ils sont les fils et filles de prostituées. Face à la plus grande des pauvretés, face aux abus et au désespoir, ils ont peu de chance d'échapper à un futur écrit d'avance et de se construire une vie meilleure. En compagnie de la photographe new-yorkaise Zana Briski qui leur enseigne l'art de la photographie, ils embarquent dans un voyage extraordinaire qui va les transformer. Les photos prises par les enfants ne sont pas seulement exemplaires et remarquables en terme d'observation, elles reflètent quelque chose de moralement plus grand : l'art comme force immense de "salut" et d'ascension. Ces photos prises par les enfants, furent exposées à travers le monde.

Le complexe de la salamandre

De Stéphane Manchematin

1h32min59

Dans les Vosges où il vit en retrait du monde de l’art, un artiste façonne, à son rythme, une œuvre énigmatique et singulière, à la fois contemporaine et sans âge. Au fil des saisons, entre travail concret et œuvres rêvées, entre précision du geste et économie de mots, entre promenades en forêt et brefs allers-retours à la capitale, Patrick Neu relie l’art des maîtres anciens à la création contemporaine.

La femme au tableau Woman in Gold

De Simon Curtis

1h44min50

Lorsqu’il fait la connaissance de Maria Altmann, un jeune avocat de Los Angeles est loin de se douter de ce qui l’attend… Cette septuagénaire excentrique lui confie une mission des plus sidérantes : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche, dont elle assure que celui-ci appartenait à sa famille ! D’abord sceptique, le jeune avocat se laisse convaincre par cette attachante vieille dame tandis que celle-ci lui raconte sa jeunesse tourmentée, l’invasion nazi, la spoliation des tableaux de sa famille, jusqu’à sa fuite aux Etats-Unis.Mais l’Autriche n’entend évidemment pas rendre la "Joconde autrichienne" à sa propriétaire légitime… Faute de recours, ils décident d’intenter un procès au gouvernement autrichien pour faire valoir leur droit et prendre une revanche sur l’Histoire.

La mise en image du rebut : matières, corp(u)s et pratiques autour des déchets (ou construire un corpus réflexif)

34min11

Porteur de projet : Claudia CIRELLI et Bénédicte FLORIN, Cité, TERRitoires, Environnement et Sociétés (CITERES) - UMR 7324 Partenaires : Maison Méditérannéenne des Sciences de l'Homme - Aix-en-Provence Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditérannée (MuCEM) - Marseille pOlau - Saint-Pierre-des-Corps Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale - Méditerranée (TELEMME) - UMR 7303 - Aix-en-Provence Année de l'Appel à projet : 2015 Le projet se propose d'initier une analyse et une réflexion critique sur la mise en image des déchets et les pratiques associées par le biais de la constitution d'un corpus iconographique et dans l'objectif de son exposition au public. Enjeu de société, politique, économique et environnemental majeur, le déchet fait l'objet de représentations multiples auxquelles cette mise en image participe. Ce projet se situe dans la continuité de nos travaux antérieurs sur la question (Sociétés urbaines et déchets, sous la direction de Claudia Cirelli et Bénédicte Florin, PUFR 2015), élaborés dans le cadre d'un réseau de chercheurs que nous avons constitué et dont la visibilté est matérialisée par notre Carnet de recherche. Toutefois, ce projet est novateur par son entrée, sa méthode, ses partenaires et sa restitution finale. D'une part, il s'agit, à partir des matériaux des membres du réseau ou de ceux de "photographes des déchets" professionnels, de constituer un corpus raisonné sur les matières, les corps et les pratiques autout du déchet ; d'autre part, nous voulons élargir notre réseau à des chercheurs spécialistes de l'image sociale et l'articuler à des activités en cours dans ce champ (MMSH Aix, UMR TELEMME, MUCEM, pOlau) ; enfin, notre objetif est d'extraire des photos de ce corpus afin de réaliser une exposition itinérante proposée au réseau des MSH et d'autres structures ouvertes au public.

Parce que j'étais peintre L'art rescapé des camps nazis

De Christophe Cognet

1h40min50

Ce film mène une enquête inédite parmi les oeuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis. Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de ces oeuvres : des émotions qu'elles suscitent, de leur marginalisation, leurs signatures ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l'horreur et de l'extermination.
Surtout peut-être, il contemple longuement les dessins, croquis, lavis, peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse...
Dans ce voyage parmi ces fragments d'images clandestines et les ruines des anciens camps, il propose une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d'oeuvre et interroger frontalement l'idée de beauté. L'enjeu en est dérangeant, mais peut-être pourrons-nous mieux nous figurer ce que furent ces camps, appréhender les possibles de l'art et éprouver ce qu'est l'honneur d'un artiste - aussi infime et fragile que soit le geste de dessiner.

Swim little fish swim

Lola Bessis

1h33min51

Dans son petit appartement new-yorkais où il vit avec sa femme, Leeward, musicien talentueux et atypique, compose des morceaux à l'aide de jouets de sa fille de trois ans, Rainbow.
Lilas, jeune vidéaste, traîne sa valise de squats d'artistes underground en galeries branchées, en espérant percer dans le milieu fermé de l'art contemporain.
Leur rencontre pourrait bien les pousser à enfin accomplir leurs rêves...

02 / Entre collections et objets d'usage : la question de la restitution des décors au Château d'Azay-le-Rideau

Christelle LAURENT-ROGOWSKI

25min57

Au musée de l’Air et de l’Espace, les rencontres annuelles du Carrefour de l’Air permettent échanges et réflexions mêlant les professionnels de musée mais aussi le monde associatif en charge de la protection et de la présentation au public du patrimoine aéronautique. Ce carrefour des regards et des connaissances est l’un des temps forts du musée. En 2016, les questions liées à la restauration des avions de musée avaient été abordées ; en 2015, nous nous étions interrogés sur un sujet complexe : Histoire, mémoire, représentations et collections dans les musées d’histoire et de techniques, en lien avec le cycle commémoratif de la Première Guerre mondiale. Cette année, un nouveau questionnement animera cette journée d’échanges : comment présenter au public, par des médiations adaptées, les collections et l’histoire de l’aéronautique ? En effet, les approches sont souvent multiples et peut-être convient-il de croiser les regards avec des réflexions et des réalisations existantes pour des collections différentes mais qui peuvent relever d’une même logique. Le programme des communications de la journée de rencontre du 31 mars 2017 permettra d’aborder ces questions dans un dialogue constructif mêlant les savoirs et les regards. Si l’on peut faire remonter l’histoire de la préservation des collections techniques à 1683 avec le conservatoire de l’artillerie à l’Arsenal à Paris, puis à la création du Conservation des arts et métiers en 1794, il faut constater que ces collections sont restés longtemps loin du champ culturel, apanage des Beaux-arts. Les musées techniques doivent attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour s’inscrire réellement dans le panorama patrimonial et culturel. Créé dès 1919, le musée de l’Air et de l’Espace entame aujourd’hui une profonde rénovation et la question de la présentation au public des collections techniques et aéronautiques est au centre de ses préoccupations comme elle anime toutes les structures et institutions qui s’emploient à préserver et à faire connaître ce patrimoine.

Le concepteur d'exposition

Sophie GRISOLIA

04min38

Le rôle des concepteurs d’expositions est de construire, avec les commissaires scientifiques et les spécialistes du sujet, le scénario de l’exposition à partir d’une thématique de départ. Ils supervisent ensuite toute la réalisation du projet et coordonnent les nombreux corps de métier qui interviennent pour donner vie à une exposition : scénographes, graphistes, miroitiers, menuisiers…

La représentation picturale de l'Antillais sous la Troisième République

Christelle LOZERE

23min59

Dans la construction de l'imaginaire colonial, les "vieilles colonies" apparaissent à la fin du XIXe siècle comme les symboles d'une assimilation réussie. A l'heure du paternalisme triomphant, les pouvoirs publics sont convaincus que seule la France peut faire naître le sentiment esthétique chez les Antillais trop longtemps exposés "à la langueur de l'ennui", incapables de ressentir le sublime et le pittoresque, pourtant omniprésents dans les paysages paradisiaques insulaires. Seuls des esprits éclairés peuvent réveiller des talents artistiques endormis. Cette communication portera principalement sur l'impact des images dans la construction d'une identité antillaise. Elle évoquera particulièrement le rôle des artistes de "la Société coloniale des artistes français" dans la diffusion d'un imaginaire créole.

L'animal vivant dans l'espace d'exposition.

1h00min53

Au cours des années 1960 et 1970, des performances artistiques de Joseph Beuys ou Jánnis Kounéllis comportant des animaux vivants, bien que peu communes, apparaissent au sein des lieux dédiés à la culture et à l'exposition. Cette pratique de l'utilisation d'animaux vivants comme des œuvres d'art ou dans le cadre d'installations ou de performances semble réapparaître et se développer chez un certains nombreux d'artistes dans les années 1990 et 2000. Le travail de Pierre Huyghe, artiste français internationalement reconnu, qui se concentre depuis ces dernières années sur le vivant, a eu un impact décisif dans ma réflexion sur l'animal en vie dans l'art contemporain. Human, une chienne de la race des lévriers à la patte droite rose fluo, présentée au sein de l’écosystème Untilled exposé dans le Karlsaue Park lors de la DOCUMENTA (13) de Kassel, sera mon guide dans cette étude qui permettra de dégager et d'analyser de multiples questionnements sur l'appropriation et l'exposition d'animaux vivants par des artistes.

Klimt

De Raoul Ruiz

1h33min33

Paris, 1900. Klimt est fêté à l'exposition universelle pendant qu'il est condamné à Vienne comme provocateur.
Il vit sa vie comme il la peint, ses modèles sont ses muses. Klimt est en avance sur son temps.

Ses relations passionnées avec les femmes et sa quête éternelle de Perfection et d'Amour se reflètent dans toutes ses oeuvres.
La controverse atteint son comble lorsque que Klimt détourne ses allégories "scandaleuses" et les rachète.