Documents pour «sionisme»

Shlomo Sand - Etat des lieux, Israël et la politique de colonisation des territoires

50min52

L'historien Israëlien - dont le livre Comment la terre d'Israël fut inventée est paru en 2013 - développe ici son analyse de la situation en Israël, de la politique de Benyamin Netanyahu, de la colonisation, de la continuité avec la politique de Sharon ou de Yitzhak Rabin, l'artisan des négociations d'Oslo. Shlomo Sand montre aussi en quoi les accords d'Oslo de 1993 qui n'imposaient pas l'arrêt de la colonisation, mais l'arrêt des violences, ont abouti à évacuer les colonies de Gaza pour créer une "réserve indienne". Shlomo Sand rappelle que Sharon est le vrai père de la colonisation en Cis-Joordanie depuis les années 1980 et que le processus en marche avec Sharon visait à ne pas développer de processus de paix. Produit par le CHS, en partenariat avec Mediapart qui a diffusé cette analyse de Sholom Sand sur son site et dont un journaliste, A. Perraud, avait interrogé l'historien Israélien. Shlomo Sand est filmé dans la bibliothèque Jean Maitron du CHS, à Paris

La diaspora juive. Histoire et interprétations

Maurice KRIEGEL

37min15

La conférence se fixera un double objectif. D’abord, présenter l’histoire de l’éclatement diasporique : en remontant à ses origines, dès l’effondrement des royaumes d’Israël et de Juda aux temps bibliques ; en mesurant l’impact exact de la destruction du Temple de Jérusalem en l’an 70 sur la formation durable du fait diasporique ; en insistant, du point de vue des réimplantations géographiques, sur les principales scansions de cette longue histoire des diasporas. Ensuite, décrire l’univers de représentations liées à la dispersion - ses invariants comme ses renouvellements : binôme « exil et rédemption » ; explications théologiques de « l’exil », dans leur diversité ; discours concurrents nés lors des deux derniers siècles, à la suite de « l’émancipation » et de l’accession des juifs à la citoyenneté, selon les différents courants religieux — orthodoxie, ultra-orthodoxie, judaïsme libéral — et le sionisme.

"Les Lieux du judaïsme" de Régine Azria

02min02

Régine Azria est Chargée de recherche (CNRS) au CEIFR.

Synopsis de l'ouvrage: Suffit-il que les juifs habitent un espace pour que celui-ci devienne
un lieu du judaïsme ? À l’évidence, non. Quelles sont alors les
conditions requises pour qu’un lieu puisse prétendre figurer dans ce
livre ? Le rapport aux lieux fonde l’identité de la plupart des
groupes, et dans le cas du judaïsme, cette question est à la fois
centrale et problématique, que l’on remonte au mythe fondateur ou que
l’on s’en tienne à l’actualité du judaïsme contemporain, partagé entre
sa diaspora et un État d’Israël qui se revendique comme le lieu exclusif
de la centralité juive. Alternant lieux réels, physiques (synagogues,
cimetières, etc.), et lieux métaphoriques (la table, le corps, le
temps, etc.), Régine Azria livre ici une topographie à la fois précise
et sensible, une carte de Tendre juive, en quelque sorte.
Pour en savoir plus