Documents pour «UPS2259»

Alfaga Modibadjo Récit Zarma (Version Française) de Djéliba Badjé

Sandra Bornand

16min18

Alfaga Modibaajo
Un projet de Sandra Bornand - Chargée de Recherche au CNRS / Langage, Langues et Cultures d'Afrique Noire (LLACAN)
Sur un récit de Djéliba Badjé
Musique (luth à trois cordes) : Djéliba Badjé
Transcription et traduction : Sandra Bornand
Narration en français Xavier Garnier
Arrangement du texte : Gustave Deghilage et Harouna Souley
Illustration : Chantal Péguiron
Production
Cultures, Langues, Textes
Langage, langues, Cultures d'Afrique Noire (LLACAN)
ELLAF
Montage : Arnaud Logbo et Franck Guillemain
Assisance graphique : Ema Seguin
Photographie : Gustave Deghilage
Vidéo de feu : Arnaud Logbo

Alfaga Modibadjo Récit Zarma (Version Zarma) de Djéliba Badjé

Sandra Bornand

11min31

Alfaga Modibaajo
Un projet de Sandra Bornand - Chargée de Recherche au CNRS / Langage, Langues et Cultures d'Afrique Noire (LLACAN)
Sur un récit de Djéliba Badjé
Musique (luth à trois cordes) : Djéliba Badjé
Transcription et traduction : Sandra Bornand
Narration en français Xavier Garnier
Arrangement du texte : Gustave Deghilage et Harouna Souley
Illustration : Chantal Péguiron

Production
Cultures, Langues, Textes
Langage, langues, Cultures d'Afrique Noire (LLACAN)
ELLAF

Montage : Arnaud Logbo et Franck Guillemain
Assisance graphique : Ema Seguin
Photographie : Gustave Deghilage
Vidéo de feu : Arnaud Logbo

Anna Van den Kerchove Purifier la lumière : le jeûne chez les manichéens

50min56

Cycle « Les monothéismes et le jeûne »

Le programme collectif du LEM consacré à la pratique du jeûne dans les monothéismes entend aborder dans une perspective comparatiste la question de la permanence d’un geste pénitentiel qui remonte aux origines du judaïsme, du christianisme et de l’islam. En christianisme, les scolastiques du Moyen Âge ont distingué entre le jeûne naturel, ieiunium naturale, qui consiste dans la privation totale de nourriture et de boisson et dont l’exigence s’impose aux fidèles, à partir de minuit les jours où ils doivent communier, le jeûne moral et philosophique, ieiunium morale et philosophicum, qui implique une abstinence alimentaire pour assurer la santé du corps et de l’esprit, le jeûne ecclésiastique, ieiunium et philosophicum, ecclesiasticum, dont le respect amène le chrétien à se priver de manger et de boire pour satisfaire à ses péchés et refréner ses passions, et enfin le jeûne métaphoriquement et improprement dit “pour évoquer la maîtrise de ses appétits vicieux”. L’ensemble des fidèles sont astreints, d’une astreinte de précepte, à jeûner périodiquement, mais les réguliers, sur qui l’autorité normative de l’Église se fait plus particulièrement sentir, sont plus lourdement soumis à une discipline alimentaire qui devient au lendemain du concile de Trente une composante caractéristique de la culture confessionnelle propre au catholicisme.
Le jeûne et l’abstinence sont un point d’observation assurément très précieux pour saisir l’ampleur et le rythme du mouvement par lequel les sociétés occidentales se sont progressivement déprises de leur conformation chrétienne. À partir des réflexions qu’offrent les cas du christianisme, puis du catholicisme moderne, l’objectif du présent programme collectif sera de replacer la pratique du jeûne au sein du phénomène monothéiste et de l’envisager dans tous ses aspects, ecclésial, naturel, philosophique, collectif, individuel et mystique.

Daniel-Odon Hurel Le jeûne bénédictin entre commentaires de la Règle et pratiques (XVIIe-XXe s.)

27min24

Cycle « Les monothéismes et le jeûne »


Le programme collectif du LEM consacré à la pratique du jeûne dans les monothéismes entend aborder dans une perspective comparatiste la question de la permanence d’un geste pénitentiel qui remonte aux origines du judaïsme, du christianisme et de l’islam. En christianisme, les scolastiques du Moyen Âge ont distingué entre le jeûne naturel, ieiunium naturale, qui consiste dans la privation totale de nourriture et de boisson et dont l’exigence s’impose aux fidèles, à partir de minuit les jours où ils doivent communier, le jeûne moral et philosophique, ieiunium morale et philosophicum, qui implique une abstinence alimentaire pour assurer la santé du corps et de l’esprit, le jeûne ecclésiastique, ieiunium et philosophicum,ecclesiasticum, dont le respect amène le chrétien à se priver de manger et de boire pour satisfaire à ses péchés et refréner ses passions, et enfin le jeûne métaphoriquement et improprement dit “pour évoquer la maîtrise de ses appétits vicieux”. L’ensemble des fidèles sont astreints, d’une astreinte de précepte, à jeûner périodiquement, mais les réguliers, sur qui l’autorité normative de l’Église se fait plus particulièrement sentir, sont plus lourdement soumis à une discipline alimentaire qui devient au lendemain du concile de Trente une composante caractéristique de la culture confessionnelle propre au catholicisme.
Le jeûne et l’abstinence sont un point d’observation assurément très précieux pour saisir l’ampleur et le rythme du mouvement par lequel les sociétés occidentales se sont progressivement déprises de leur conformation chrétienne. À partir des réflexions qu’offrent les cas du christianisme, puis du catholicisme moderne, l’objectif du présent programme collectif sera de replacer la pratique du jeûne au sein du phénomène monothéiste et de l’envisager dans tous ses aspects, ecclésial, naturel, philosophique, collectif, individuel et mystique.

Simon Icard “Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas ?” Les interprétations catholiques et protestantes de Mt 9, 14-17 aux xvie et xviie siècles.

43min08

Cycle « Les monothéismes et le jeûne »
Le programme collectif du LEM consacré à la pratique du jeûne dans les monothéismes entend aborder dans une perspective comparatiste la question de la permanence d’un geste pénitentiel qui remonte aux origines du judaïsme, du christianisme et de l’islam. En christianisme, les scolastiques du Moyen Âge ont distingué entre le jeûne naturel, ieiunium naturale, qui consiste dans la privation totale de nourriture et de boisson et dont l’exigence s’impose aux fidèles, à partir de minuit les jours où ils doivent communier, le jeûne moral et philosophique, ieiunium morale et philosophicum, qui implique une abstinence alimentaire pour assurer la santé du corps et de l’esprit, le jeûne ecclésiastique, ieiunium ecclesiasticum, dont le respect amène le chrétien à se priver de manger et de boire pour satisfaire à ses péchés et refréner ses passions, et enfin le jeûne métaphoriquement et improprement dit “pour évoquer la maîtrise de ses appétits vicieux”. L’ensemble des fidèles sont astreints, d’une astreinte de précepte, à jeûner périodiquement, mais les réguliers, sur qui l’autorité normative de l’Église se fait plus particulièrement sentir, sont plus lourdement soumis à une discipline alimentaire qui devient au lendemain du concile de Trente une composante caractéristique de la culture confessionnelle propre au catholicisme.
Le jeûne et l’abstinence sont un point d’observation assurément très précieux pour saisir l’ampleur et le rythme du mouvement par lequel les sociétés occidentales se sont progressivement déprises de leur conformation chrétienne. À partir des réflexions qu’offrent les cas du christianisme, puis du catholicisme moderne, l’objectif du présent programme collectif sera de replacer la pratique du jeûne au sein du phénomène monothéiste et de l’envisager dans tous ses aspects, ecclésial, naturel, philosophique, collectif, individuel et mystique.

Sylvio De Franceschi Alimentation et morale monastique dans le catholicisme de l’âge classique. Les enjeux ecclésiaux d’une casuistique du jeûne et de l’abstinence en milieu régulier (xviie-xviiie siècles)

45min07

Cycle « Les monothéismes et le jeûne »
Le programme collectif du LEM consacré à la pratique du jeûne dans les monothéismes
entend aborder dans une perspective comparatiste la question de la permanence
d’un geste pénitentiel qui remonte aux origines du judaïsme, du christianisme
et de l’islam. En christianisme, les scolastiques du Moyen Âge ont distingué entre le
jeûne naturel, ieiunium naturale, qui consiste dans la privation totale de nourriture
et de boisson et dont l’exigence s’impose aux fidèles, à partir de minuit les jours où
ils doivent communier, le jeûne moral et philosophique, ieiunium morale et philosophicum,
qui implique une abstinence alimentaire pour assurer la santé du corps et
de l’esprit, le jeûne ecclésiastique, ieiunium ecclesiasticum, dont le respect amène
le chrétien à se priver de manger et de boire pour satisfaire à ses péchés et refréner
ses passions, et enfin le jeûne métaphoriquement et improprement dit “pour évoquer
la maîtrise de ses appétits vicieux”. L’ensemble des fidèles sont astreints, d’une
astreinte de précepte, à jeûner périodiquement, mais les réguliers, sur qui l’autorité
normative de l’Église se fait plus particulièrement sentir, sont plus lourdement soumis
à une discipline alimentaire qui devient au lendemain du concile de Trente une
composante caractéristique de la culture confessionnelle propre au catholicisme.
Le jeûne et l’abstinence sont un point d’observation assurément très précieux pour
saisir l’ampleur et le rythme du mouvement par lequel les sociétés occidentales
se sont progressivement déprises de leur conformation chrétienne. À partir des réflexions
qu’offrent les cas du christianisme, puis du catholicisme moderne, l’objectif
du présent programme collectif sera de replacer la pratique du jeûne au sein du
phénomène monothéiste et de l’envisager dans tous ses aspects, ecclésial, naturel,
philosophique, collectif, individuel et mystique.

Cross-linguistic investigation of argument structure Lecture 4. Comparison between methods Elisabeth Verhoeven

1h20min58

Lecture 4. Comparison between methods / Lundi 25 septembre – 16h à 18h – salle Vert, sous-sol bât. B The methodologically interesting questions are: (a) whether the measures that we get with different empirical approaches (judgments, production) correlate and (b) how we estimate the mapping between different types of data. We will present evidence that the gradience in the intuition of agentivity of particular verbs correlates with the word order frequencies of these verbs (German and Greek). The mapping between different data types will be examined with models based on logistic regression. Suggestions for Reading Bresnan, J. 2007. Is syntactic knowledge probabilistic? Experiments with the English dative alternation. In S. Featherston & W. Sternefeld, eds., Roots: Linguistics in search of its evidential base. Mouton de Gruyter, Berlin: 75-96. (https://web.stanford.edu/~bresnan/Roots_05_Bresnan.pdf) Featherston, S. 2005. The Decathlon Model of empirical syntax. In S. Kepser & M. Reis, eds., Linguistic evidence: empirical, theoretical, and computational perspectives. De Gruyter, Berlin: 187-208. (http://www.el.uni-tuebingen.de/sam/papers/LingEvid.pdf) Verhoeven, E. & Temme, A. 2017. Word order acceptability and word order choice. Featherston et al. eds. Linguistic Evidence 2016 Online Proceedings. Tübingen: Universität Tübingen. Verhoeven, E. 2017. Features or scales in word meaning? Verb classes as predictors of syntactic behaviour. Belgian Journal of Linguistics, Special Issue NWASV2.

Cross-linguistic investigation of argument structure Lecture 3. Speakers’ intuitions Elisabeth Verhoeven

1h47min47

Lecture 3. Speakers’ intuitions / Lundi 18 septembre – 16h à 18h – salle de Conférence, RDC bât. D A crucial part of the relevant generalizations for argument structure is gained through fine-grained intuitions about thematic and event-structural properties of particular verbs, i.e. evidence that cannot be detected with preferences in speech production. In this lecture, we will discuss a cross-linguistic acceptability study that investigates agentivity and stativity as determinants of psych verb grammar in German, Greek, Turkish, Chinese and Yucatec Maya (Verhoeven 2010). Furthermore, by means of judgments of contextual felicity we will compare accusative fronting and dative fronting in German, Greek, Hungarian, and Korean (Temme & Verhoeven 2016). This study shows that the licensing conditions for arguments with the same morphological case differ across languages, which correlates with assumptions about the role of the case in the constituent structure of the languages at issue. Methodological issues: developing stimuli for cross-linguistic acceptability studies; control of lexicalizations and intervening grammatical factors. Suggestions for Reading Simík, R. & Wierzba, M. 2017. Expression of information structure in West Slavic: Modeling the impact of prosodic and word order factors. to appear in Language (https://ling.auf.net/lingbuzz/003304). Temme, A., Verhoeven, E. 2016. Verb class, case, and order: A crosslinguistic experiment on non-nominative experiencers. Linguistics 54.4. Verhoeven, E. 2010. Agentivity and stativity in experiencer verbs: Implications for a typology of verb classes. Linguistic Typology 14, 213-251.

Cross-linguistic investigation of argument structure Lecture 2 : Cross-linguistic corpus studies Elisabeth Verhoeven

1h42min55

Lecture 2. Cross-linguistic corpus studies / Lundi 11 septembre – 16h à 18h – salle de Conférence, RDC bât. D The findings in controlled speech production will be validated by a large-scale cross-linguistic corpus study (10 000 tokens per language). This study examines preferences in the choice of word order and the choice of subject in German, Greek, Turkish, and Chinese and the influence of factors that license not canonical word orders, i.e., disharmonic alignment of thematic roles with the animacy hierarchy and the referentiality scale (see Verhoeven 2015 on German; Verhoeven 2016 on Greek, Turkish, Chinese). The results reveal several differences between the languages that are traced back to their word order properties, pro-drop and the morphological strategies for passive and (anti-)causative formation. Methodological issues: sampling for cross-linguistic corpus studies, corpus design with verbs as random factors. Suggestions for Reading Bresnan, J. & Ford, M. 2010. Predicting syntax: Processing dative constructions in American and Australian varieties of English. Language 86(1):186-213. (https://web.stanford.edu/~bresnan/86.1.bresnan.pdf) Haig, G. & Schnell, S. 2016. The discourse basis of ergativity revisited. Language 92(3): 591-618. (https://www.academia.edu/12395366/The_discourse_basis_of_ergativity_revisited._Haig_Geoffrey_and_Stefan_Schnell._2016._Language_92_3_pp._591-618._) Verhoeven, E. 2015. Thematic asymmetries do matter! A corpus study of German word order. Journal of Germanic Linguistics 27.1, 45-104.

Cross-linguistic investigation of argument structure Lecture 1 : controlled speech production Elisabeth Verhoeven

1h43min28

Lecture 1. Controlled speech production / Mardi 05 septembre – 16h à 18h – salle Gris, sous-sol bât. B   Controlled speech production is a means to observe speakers’ behavior under identical conditions. A sentence formation study on German, Greek, Chinese, and Turkish shows that only the two former languages display psych effects on the linearization with transitive experiencer-object verbs, while the two latter languages do not provide evidence for an exceptional behavior at the syntactic level (Verhoeven 2014). Methodological issues: sampling for cross-linguistic experiments; statistical comparisons between languages with generalized mixed-linear models. Suggestions for Reading Jaeger, F.T. & Norcliffe, E. J. 2009. The cross-linguistic study of sentence production. Language and Linguistics Compass 3:866-887. (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1749-818X.2009.00147.x/epdf) Verhoeven, E. 2014. Thematic prominence and animacy asymmetries. Evidence from a cross-linguistic production study. Lingua 143, 129-161.

Simon Icard : "Des controverses sur la grâce"

07min23

La série "Rencontres" donne la parole aux chercheurs. 8 chercheurs du LEM inaugurent cette nouvelle collection.   Avec : Simon Icard, Laboratoires d'Etudes sur les Monothéismes (LEM)

Jacqueline M.C.Thomas, une vie consacrée à la recherche au LACITO

10min17

Production : Culture, Langues, Textes / LACITO Réalisation : Franck Guillemain, en collaboration avec Isabelle Leblic Le LACITO ne pouvait fêter ses quarante ans sans témoigner de l’importance considérable de Jacqueline M.C.Thomas, ethnolinguiste et fondatrice du laboratoire. Isabelle Leblic et Lameen Souag, membres du LACITO, accompagnés de notre équipe, sont allés à sa rencontre. « L'étude linguistique n'a de sens que fondée sur une connaissance très poussée de la culture où elle se situe" de même que "l'étude d'une société exige une parfaite maîtrise de la langue qu'elle pratique. » Jacqueline M.C. Thomas