Documents pour «maladie d'Alzheimer»

Mystères et propriétés des cellules vivantes (ASR n°3 - LCPMC)

05min43

Découvrir les lois ou les règles qui régissent l'univers, la matière et le monde vivant, telle est la vocation première des chercheurs en sciences. L'équipe de théoriciens du Laboratoire de Chimie et Physique des Milieux Complexes de l'Université de Lorraine travaille sur les propriétés physiques de certains éléments des cellules vivantes. Ce film a été produit par l'Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine.

Jardin thérapeutique, la recherche à l'œuvre (ASR n°9 - INTERPSY)

05min46

Dans le jardin thérapeutique "Art, mémoire et vie", les sujets de thèse bourgeonnent. La doctorante Manon Yzoard du laboratoire Interpsy de l'Université de Lorraine y étudie l'impact des œuvres d'art sur les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Ce film a été produit par l'Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine.

Ma thèse en 180 secondes, finale canadienne - Édition 2016 Maud Gratuze, Université Laval (Québec) - Troisième prix

03min50

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet à des doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Vous découvrirez ici les thèse des étudiants en lice pour la finale nationale canadienne. Sujet de la thèse : Impact du diabète sur la phosphorylation de la protéine tau dans la maladie d'Alzheimer.

Las cosas simples

De Alvaro Anguita

27min21

Penélope est fonctionnaire, elle vit avec sa mère atteinte de la maladie d'Alzheimer. Un jour, elle rencontre Ulises, un vieil homme indigent qui a perdu la mémoire et ses papiers.

Elle arrive à le convaincre qu'il est son père et qu'il doit rentrer à la maison pour s'occuper de sa femme.

Le vieillissement et ses conséquences sociales : la maladie d’Alzheimer

31min36

Le vieillissement de la population est un des problèmes de la société moderne. Cette vidéo permet de connaître plus sur les conséquences sociales du vieillissement. L’exemple présenté est celui du département des Alpes-Maritimes où le plan Alzheimer a été mis en place en 2008-2012.


La vidéo fait partie des cours proposés dans le cadre du Master Administration des Entreprises spécialité Encadrement des Établissements de la Santé et du Social l’Université Nice Sophia Antipolis.

Age of acquisition affects word retrieval in spontaneous speech produced by patients with Alzheimer's disease / Frédérique Gayraud, Mélissa Barkat-Defradas

Frédérique GAYRAUD

23min41

Age of acquisition affects word retrieval in spontaneous speech produced by patients with Alzheimer's disease / Frédérique Gayraud, Mélissa Barkat-Defradas. In "Perspectives neuropsycholinguistiques sur l'aphasie - NeuroPsychoLinguistic Perspectives on Aphasia", colloque international organisé par l'Unité de Recherche Interdisciplinaire Octogone de l'Université Toulouse II-Le Mirail (France). Toulouse, 21-23 juin 2012. Typical assessment of language in Alzheimer’s disease typically relies on experimental tasks such as confrontation naming or fluency tasks. These widely used methods show several advantages such as rapidity of assessment, standardization and good control for a set of important psycholinguistic variables. However some studies suggest that analysis of discourse may be better than naming tasks for assessing everyday word-finding difficulties in elderly adults (Schmitter-Edgecombe et al. (2000). Several psycholinguistic variables are known to affect word retrieval on both normal and pathological populations among which Age of Acquisition (henceforth AoA): words acquired earlier are easier and faster to process than words acquired later (Bates et al., 2001; Hodgson & Ellis, 1998; Lymperopoulo et al., 2006). This variable has so far received little attention in the Alzheimer’s population although it has been proposed as a possible early marker of the disease (Forbes-McKay, et al., 2005). Twenty participants diagnosed with Alzheimer’s disease and twenty healthy controls matched for age, sex, level of education and socioeconomic status participated in our study. Spontaneous speech data were elicited by asking participants about biographical details. Any silence exceeding 200 ms was coded as a silent pause. Filled pauses, vocalic lengthenings and hesitations were also measured. These different dysfluencies were used to identify words prone to retrieval difficulty. For each text, a number of problematic words were identified, and a set of the same number of unproblematic words was randomly selected. 49 native French-speaking adults rated AoA on a 7-grade scale for the two word lists. In addition the frequency of each word was computed using the Lexique Database (New et al., 2004). Results reveal that problematic and non-problematic words do not significantly differ in frequency. Similarly no effect of frequency is observed between the two groups of participants. Turning to AoA, we find a group effect: problematic words produced by patients are acquired significantly later than the ones produced by healthy subjects. Similarly, in the Alzheimer’s group, problematic words are acquired significantly later than non-problematic words while the difference is not significant in the control group. We discuss our results in the framework of the retrogenesis hypothesis (Reisberg, Franssen, Auer, Akram & Kenowsky, 2002).

Entre dysfonctionnement et normalité : une perspective à partir de données anatomo‐fonctionnelles obtenues auprès de sujets sains et de sujets aphasiques / Saoussan Lahyani, Cyril Dubois

Cyril DUBOIS

18min21

Entre dysfonctionnement et normalité : une perspective à partir de données anatomo‐fonctionnelles obtenues auprès de sujets sains et de sujets aphasiques / Saoussan Lahyani, Cyril Dubois. In "Perspectives neuropsycholinguistiques sur l'aphasie - NeuroPsychoLinguistic Perspectives on Aphasia", colloque international organisé par l'Unité de Recherche Interdisciplinaire Octogone de l'Université Toulouse II-Le Mirail (France). Toulouse, 21-23 juin 2012. L’objectif de l'étude est de comparer chez des sujets sains et des sujets atteints d’Alzheimer, d’une part, les capacités de discrimination et, d’autre part, des résultats issus de tâches de dénomination. Cette étude repose sur différents types de données. Les recherches ont analysé les réponses à une tâche de dénomination (Goldblum, 1972) ainsi que les signaux acoustiques, produits lors de ces réponses chez trois patients atteints d’aphasie dite globale et chez trois sujets contrôles appariés. Ces données préliminaires montrent une tendance à l’augmentation des durées vocaliques et consonantiques, et en particulier une augmentation du VOT (Voice Onset Time, ou délai d’établissement du voisement) pour des occlusives du français ([XXX], 2010). Chez 26 sujets sains, il a été posible de réaliser une étude anatomo‐fonctionnelle en IRMf / EEG simultanées, consistant à discriminer des syllabes produites par une locutrice française dans deux modalités perceptives se différenciant par la présence de mouvements visuels pertinents au sein de syllabes Consonne‐Voyelle, s’opposant par un seul trait distinctif ([Notre article] ; en révision). À l’aide du paradigme de la soustraction cognitive, les zones cérébrales impliquées dans la perception audio‐visuelle de la parole ont pu être observées. Les résultats montrent un recrutement de structures dans le gyrus temporal supérieur des deux hémisphères, ainsi que des activations du cortex occipital (correspondant à la perception visuelle) et une partie du cortex prémoteur qui sont interprétées comme faisant partie du système des neurones miroirs (Rizzolatti & Craighero, 2004). L’influence des mouvements est précoce et se manifeste dès 150 millisecondes.  En s’appuyant sur ces données, les chercheurs se proposent de mettre en place une étude recueillant des données comportementales (temps de réponse et score de discrimination) et anatomo‐ fonctionnelles (IRMf) chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, en intégrant la dimension visuelle de la parole.  L'hypothèse principale est que les troubles aphasiques chez les patients atteints d’Alzheimer peuvent entrainer des déficits spécifiques dans une tâche de discrimination de mots et de pseudo‐ mots au sein de paires minimales s’opposant par un seul phonème. En outre, le ralentissement de la vitesse d’élocution constaté dans les données préliminaires devrait apparaître dans le contrôle du timing intersegmental (vocalique et consonantique) et dans celui du timing intrasegmental (VOT, VTT ou Voice Termination, soit le délai d’arrêt du voisement, silence acoustique, etc.).  L’idée sous‐jacente est que les troubles aphasiques présents chez les patients atteints d’Alzheimer pourraient avoir comme source des déficits phonético‐phonologiques tout aussi précoces que les déficits sémantiques.  L'objectif est de pourvoir confronter les résultats acquis à l’aide d’un protocole MT86 (Nespoulous, J.‐L.; 1992) chez des sujets sains et pathologiques, ainsi que dans des tâches de discriminations de paires minimales.

La maladie d'Alzheimer

19min11

Fonds Eric Duvivier Code : 535

JPEMA 2009 n34 - Les responsabilités de la famille et le rôle des aidants

Patrick MAUGARD

08min13

7èmes journées pédagogiques d'éthique médicale d'Amiens. JPEMA 2009 Amiens. Thème : Ethique et vieillissement. Titre : Les responsabilités de la famille et le rôle des aidants Résumé : Problématique de la responsabilité essentiellement morale de la famille et du rôle des aidants. Intervenant : Patrick MAUGARD – Président de Somme Alzheimer. SCD Médecine.

JPEMA 2009 n9 - Risques diagnostiques des polypathologies des personnes âgées

Pierre JOUANNY

21min27

7èmes journées pédagogiques d'éthique médicale d'Amiens. Titre : JPEMA 2009 - Risques diagnostiques des polypathologies des personnes âgées. Résumé : Quelles sont les pathologies dont souffrent les personnes âgées ? Quels sont les spécificités de prise an charge gériatrique et les écueils à éviter ? Qu'est-ce qu'un EGS ? Quels sont les avantages et les risques éthiques lors de l'utilisation d'une Evaluation Gérontologique Standardisée ? Intervenant : Pierre JOUANNY. SCD Médecine.

Formation à la lecture critique d'articles : Analyse de la publication d’une étude pronostique 3/3

Jean-François DARTIGUES

1h01min06

La médecine fondée sur les faits (MFF) repose sur l’utilisation pertinente, dans la pratique quotidienne du médecin et du personnel soignant, des meilleures données disponibles issues d’études cliniques de qualité. La MFF nécessite donc pour partie, de la part des soignants, une capacité à lire des articles scientifiques de pointe, s’appuyant notamment sur une analyse critique des études publiées afin d’en extraire (ou pas) les données qui pourront améliorer le processus de prise de décision face au malade. Médecins praticiens à Bordeaux, intervenant dans le cadre du Plan Alzheimer, Jean-François Dartigues, Fleur Delva, Sophie Auriacombe et Sandrine Harston développent ici les techniques de la lecture critique d’articles (ou LCA) à travers deux exemples de publication, l’un portant sur un essai thérapeutique et l’autre sur une étude pronostique. Cette formation comporte 3 volets : - Formation à la lecture critique d'articles / Introduction à la LCA 1/3 - Formation à la lecture critique d'articles / Analyse de la publication d’un essai thérapeutique 2/3 - Formation à la lecture critique d'articles / Analyse de la publication d'une étude pronostique 3/3

Formation à la lecture critique d'articles : Analyse de la publication d’un essai thérapeutique 2/3

Jean-François DARTIGUES

59min42

La médecine fondée sur les faits (MFF) repose sur l’utilisation pertinente, dans la pratique quotidienne du médecin et du personnel soignant, des meilleures données disponibles issues d’études cliniques de qualité. La MFF nécessite donc pour partie, de la part des soignants, une capacité à lire des articles scientifiques de pointe, s’appuyant notamment sur une analyse critique des études publiées afin d’en extraire (ou pas) les données qui pourront améliorer le processus de prise de décision face au malade. Médecins praticiens à Bordeaux, intervenant dans le cadre du Plan Alzheimer, Jean-François Dartigues, Fleur Delva, Sophie Auriacombe et Sandrine Harston développent ici les techniques de la lecture critique d’articles (ou LCA) à travers deux exemples de publication, l’un portant sur un essai thérapeutique et l’autre sur une étude pronostique. Cette formation comporte 3 volets : - Formation à la lecture critique d'articles / Introduction à la LCA 1/3 - Formation à la lecture critique d'articles / Analyse de la publication d’un essai thérapeutique 2/3 - Formation à la lecture critique d'articles / Analyse de la publication d’une étude pronostique 3/3