Documents pour «barrage»

En terrain miné Kajaki

De Paul Katis

1h48min32

L’histoire vraie de soldats chargés de neutraliser un barrage routier taliban en Afghanistan en 2006.
Quand l'un d'eux saute sur une mine antipersonnel, ses camarades se précipitent à son secours, mais se trouvent piégés dans un champs de mines non cartographié.
Menacés par l’intervention de combattants talibans, les soldats luttent pour secourir les blessés au péril de leur vie. Car chaque faux pas peut leur être fatal… 

3. Eléments constitutifs d'un aménagement hydraulique

François COLLOMBAT

08min11

Dans cette vidéo, François Collombat présente les différentes composantes d'un aménagement hydraulique, du barrage jusqu'à la sortie d'usine. Pour chacune d'entre elles, il présente la diversité des dispositifs à ce jour déployés.

Écoulement uniforme (1)

Yves ZECH

05min27

Cette séquence va s'intéresser à l'étude de l'écoulement uniforme, une des manières de représenter l'écoulement dans les rivières.Nous savons que les rivières peuvent nous faire rêver, elles sont belles; nous savons qu'elles sont utiles, pour en tirer de l'énergie par exemple. Nous savons aussi qu'elles sont complexes : nous avons là des exemples très clairs de cette complexité. Et puis, finalement, les rivières sont vivantes : nous voyons un méandre qui est en train de se fermer, en Bolivie. Et puis à Taiwan, nous avons un réservoir dont les sédiments envahissent progressivement l'entièreté de la surface.
Mais les rivières sont aussi parfois menaçantes, en période de crues. Et les dégâts qu'elles peuvent occasionner peuvent être très importants. Précisément pour étudier ces crues, nous devons connaître la relation qui existe entre la profondeur d'eau et le débit. Et l'hypothèse de l'écoulement uniforme est précisément une des manières d'envisager cette relation.Nous allons d'abord définir cet écoulement; donner les hypothèses; développer les équations, introduire la notion de rugosité (nous verrons que c'est important pour étudier la profondeur de la rivière); ensuite comment calculer la profondeur uniforme ; et enfin, un petit peu d'analyse de ce qui se passe.

Morphologie, habitats et biocénoses : physique et écologie fluviale

Hervé PIEGAY

12min40

Cette séquence va être consacrée aux liens entre la physique (la géomorphologie) et l'écologie. On va aborder successivement différentes notions afin de comprendre :
comment s’expriment ces liens
comment une modification de la physique influence la qualité écologique
comment et pourquoi réparer certains dommages physiques enregistrés par le cours d’eau à la suite de différentes pressions humaines

Érosion de berges dans le delta du Mékong

Huynh THANH SON

07min27

Cette séquence est consacrée à l’érosion des berges dans le delta du Mékong. Elle se constitue d'une présentation en quatre parties :
la situation actuelle d’érosion des berges à partir de deux exemples

l’analyse des causes d’érosion de berges dans le delta du Mékong

l’étude du site de Binh Duc comprenant une campagne de mesure piézométrique dans la berge

la simulation hydraulique de l’écoulement dans la rivière

Les sédiments charriés en rivière. Processus et mesures sur le terrain (2)

Oldrich NAVRATIL

03min16

Protocole de mesure granulométrique de Wolman (vidéo complémentaire)
Voici une petite vidéo complémentaire sur la mesure granulométrique de surface. Une analyse incontournable en géomorphologie fluviale consiste à étudier la taille des sédiments se trouvant à la surface du lit du cours d’eau, en mesurant leur distribution en taille ou distribution granulométrique. La méthode la plus classique et la plus utilisée est la méthode du "Wolman PebbleCount". Ce protocole de mesure consiste à échantillonner une centaine de particules à la surface du lit de la rivière (...)

Les sédiments charriés en rivière. Processus et mesures sur le terrain (1)

Oldrich NAVRATIL

14min47

Pour comprendre le fonctionnement hydro-sédimentaire d’un cours d’eau et identifier des ajustements fluviaux ou des impacts sur les milieux aquatiques en lien avec des actions humaines, une étape importante du diagnostic géomorphologique consiste à étudier les sédiments grossiers transportés par le cours d’eau. L’objectif de cette séquence est de vous présenter différentes techniques de mesures sur le terrain permettant d’évaluer les caractéristiques de ces sédiments, ainsi que leur mobilité au fil des crues. Je vous présenterai tout d’abord des techniques de mesures granulométriques des sédiments déposés à la surface du lit du cours d’eau, puis une méthode permettant de mesurer la granulométrie des couches de surface et de sub-surface pour diagnostiquer un éventuel pavage du lit. Je vous présenterai ensuite une méthode pour caractériser le colmatage par infiltration des sédiments fins dans ce substrat grossier. Et je vous parlerai enfin des différentes méthodes de mesure du seuil de mise en mouvement par charriage et de débit solide.

Le diagnostic géomorphologique : mesurer les changements de géométrie et les interpréter

Hervé PIEGAY

15min28

Dans cette séquence, nous allons voir comment établir un diagnostic géomorphologique en centrant le propos sur l’étude des formes fluviales. La question ici est de savoir comment identifier les changements enregistrés par le cours d’eau.
Pour établir un tel diagnostic, le géomorphologue ne s'appuie pas seulement sur des informations granulométriques ou sédimentologiques prises sur le terrain. Il va utiliser également des données planimétriques et topographiques. Au cours de cette séquence, je présenterai ces données et les informations que l’on peut en tirer, notamment pour établir un budget sédimentaire. Enfin, nous verrons comment l’ensemble de ces informations conduit à un diagnostic géomorphologique.

Urbanisation et ajustements hydro-morphologiques : vidéo complémentaire (3)

Oldrich NAVRATIL

02min05

Vidéo supplémentaire 3 : vigilance sur quelques points méthodologiques
J’aimerais attirer votre attention sur deux points méthodologiques importants lorsque l’on étudie des cours d’eau en milieux urbain et périurbain. Comme vous le savez, la délimitation du bassin et du réseau de drainage est essentielle en hydrologie comme en géomorphologie fluviale. Or en milieu périurbain, leur définition à partir de cartes ou de photos aériennes seules est délicate, compte-tenu de la complexité du réseau de surface et sousterrain, qu’il soit naturel ou artificiel. Un diagnostic sur le terrain et des relevés au GPS sont donc indispensables. Une attention toute particulière doit être portée à la représentation fine du tracé des routes, des chemins, des fossés drainants, des bassins de stockage, du réseau d’assainissement séparatif ou unitaire, et de la position des déversoirs d’orage ou d'autres rejets.

Urbanisation et ajustements hydro-morphologiques : vidéo complémentaire (2)

Oldrich NAVRATIL

01min46

Vidéo supplémentaire 1 : le concept de débit effectif et de débit morphogène.
Pour vous présenter le concept de débit effectif et de débit morphogène, je reprends ici les explications de la publication de Wolman et Miller de 1959. A partir d’une chronique de débit suffisamment longue (plusieurs années), nous pouvons calculer la distribution fréquentielle de débit, avec ici le domaine des crues fréquentes et ici, le domaine descrues rares.On peut superposer à cette courbe une relation débit solide vs. débit liquide. Cette courbe peut être issue d’un calcul théorique (à partir d’une estimation de la pente, la granulométrie, la largeur de la bande active) ou mieux encore, issue de mesures sur le terrain pour de nombreux évènements de crue. Le transport de sédiment a bien entendu lieu uniquement au-delà de ce seuil de charriage. Grâce à ces deux relations, nous pouvons alors estimer la quantité de sédiment que transporte chacun de ces débits dans l’année. Wolman et Miller ont ainsi mis en avant l’idée que les crues fréquentes transportaient le plus de sédiment sur le long terme.

Urbanisation et ajustements hydro-morphologiques : vidéo complémentaire (1)

Oldrich NAVRATIL

02min56

Vidéo supplémentaire 1 : éléments de gestion pour limiter le risque d’incision.
Dans cette vidéo complémentaire, je vais vous présenter quelques éléments de gestion pour limiter le risque d’incision de ces cours d’eau périurbains.
Tout d’abord, si l’on veut limiter directement les incisions, on peut apporter des mesures de correction du cours d’eau. Une première approche consiste donc à stabiliser les berges par des enrochements ou des techniques de génie végétal, ou stabiliser la pente du fond du lit à l’aide de seuils transversaux. Toutefois, ces seuils peuvent poser des problèmes de continuité écologique importante.
Des techniques d’élargissement du lit de la rivière, pour redonner au cours d’eau de la place pour inonder dans des zones à moindre enjeu, peuvent permettre aussi d’abaisser les hauteurs d’eau dans la rivière ainsi que les vitesses dans le lit mineur et de diminuer l’intensité des pics de crues fréquentes par effet de laminage. Ces mesures de ralentissement dynamique ne changeront pas lesvolumes ruisselés, mais pourront écrêter les crues et diminuer le risque d’incision (...)

Urbanisation et ajustements hydro-morphologiques. Enjeux, méthodes de diagnostic

Oldrich NAVRATIL

16min28

Cette séquence abordera un exemple d’ajustement hydro-morphologique en lien avec un changement d’occupation des sols particulier : l’urbanisation.
L’urbanisation est un phénomène global qui progresse très rapidement à travers le monde. Il concerne depuis 2008 plus de la moitié de la population mondiale et en concernera près de 60 % en 2030. Les enjeux socio-économiques et environnementaux associés à ces territoires sont donc considérables. On associe généralement l’urbanisation aux phénomènes d’inondation et de dégradation de la qualité de l’eau des rivières qui se jouent sur des temps plutôt courts. Or à des échelles de temps plus longues se jouent aussi, au fil des crues, des processus d’ajustement morphologique d’incision des cours d’eau urbains en lien avec l’imperméabilisation des sols et le ruissellement des eaux pluviales.
Au cours de cette séquence, j’illustrerai cette problématique en m’appuyant sur les résultats de recherches menées sur le bassin versant de l’Yzeron, un bassin périurbain de 150 km², situé dans la couronne urbaine de Lyon, qui compte environ 2 millions d’habitants. Je présenterai dans un premier temps les enjeux liés aux incisions de cours d’eau en milieu urbain. Je reviendrai ensuite sur des éléments d’hydrologie urbaine et les processus d’ajustements morphologiques en lien avec l’imperméabilisation des sols. Et je vous présenterai enfin une méthode basée sur des mesures de terrain pour diagnostiquer et quantifier ces incisions sur un bassin versant périurbain.