Documents pour «Corée»

Turning gate Saenghwalui balgyeon

De Hong Sang-Soo

1h51min16

En Corée du Sud, Gyung-soo, un comédien de théâtre sur le déclin, se rend à Choonchun pour rendre visite à un vieil ami écrivain. Celui-ci lui présente une danseuse sculpturale, Myung-sook. Après une soirée très arrosée, la jeune femme jette son dévolu sur Gyung-soo. Mais l'ami écrivain aime Myung-sook, il ne lui a jamais révélé ses sentiments. Les rapports entre les deux hommes s'enveniment à mesure que Myung-soo s'éprend de façon obsessionnelle de Gyung-soo. Pour chasser les mauvais souvenirs, Gyung-soo prend le train pour Gyungjoo. Sun-young, sa voisine de compartiment, lui dit reconnaître son visage et commence à le séduire. Quand elle descend du train, il lui emboîte le pas et la retient, mais elle a une attitude ambiguë. Gyung-soo suit Sun-young jusque chez elle. Le lendemain, il rassemble son courage et frappe à la porte. Cette fois, il tombe follement amoureux...

Tunnel Teo-neol

De Kim Seong-Hun

2h01min42

Alors qu’il rentre retrouver sa famille, un homme est accidentellement enseveli sous un tunnel, au volant de sa voiture. Pendant qu’une opération de sauvetage d’envergure nationale se met en place pour l’en sortir, scrutée et commentée par les médias, les politiques et les citoyens, l’homme joue sa survie avec les maigres moyens à sa disposition. Combien de temps tiendra-t-il ?

Le jour d'après Geu-Hu

De Hong Sang-Soo

1h31min48

Areum s’apprête à vivre son premier jour de travail dans une petite maison d’édition. Bongwan, son patron, a eu une relation amoureuse avec la femme qu’Areum remplace. Leur liaison vient de se terminer. Ce jour-là, comme tous les jours, Bongwan quitte le domicile conjugal bien avant l’aube pour partir au travail. Il n’arrête pas de penser à la femme qui est partie. Ce même jour, la femme de Bongwan trouve une lettre d’amour. Elle arrive au bureau sans prévenir et prend Areum pour la femme qui est partie...

Memories of war In cheon sang ryuk jak jeon

De John H. Lee

1h46min29

Septembre 1950. La Guerre de Corée fait rage. Pour contrer l’offensive nord-coréenne, le Général MacArthur organise un débarquement sans précédent sur la plage d’Incheon. Sur place, huit soldats infiltrés dans les rangs nord-coréens ont pour mission de voler les plans de bataille afin de déclencher l’attaque. L’Opération Chromite est lancée… Le cours de l’Histoire est sur le point de changer. 

Jiseul

De O Muel

1h48min13

En 1948 sur l’île Jeju au sud de la Corée du Sud, le pouvoir politique est en phase de transition entre l’armée américaine et le nouveau président Syngman Rhee. Après le soulèvement du 3 avril, les États-Unis donnent l’ordre aux soldats sud-coréens de tuer tous les villageois de l’île qualifiés de communistes. Certains arrivent à fuir et se cachent dans la grotte Darangshi près de Seogwipo pendant plusieurs semaines avec comme seule nourriture de survie des pommes de terre.

Lire "Le Capital" de Thomas Piketty

Etienne ANHEIM

1h53min33

« Lire Le capital de Thomas Piketty » : c’est le titre du dossier que les Annales publient dans le no 1-2015, en écho au formidable succès rencontré dans le monde entier par le livre de l’économiste français. À l’occasion de sa parution, la revue propose un débat qui réunira autour de Thomas Piketty des chercheurs invités et des membres de la rédaction afin de mettre en perspective les propositions de l’ouvrage. Dans le prolongement du dossier, il s’agira de poser la question de la place que tient aujourd’hui l’économie au sein des sciences sociales, en particulier vis-à-vis d’une tradition historiographique comme celle des Annales, mais aussi de s’interroger plus largement sur la réception publique et internationale de cette démarche intellectuelle, des États-Unis au Japon en passant par l’Inde.

Woochi, le magicien des temps modernes Woochi : The Taoist Wizard

De Choi Dong-Hoon

2h09min48

Wooshi, un Taoïste indiscipliné et coureur de jupons des temps anciens, atterrit au 21ème siècle et sème la pagaille avec ses pouvoirs magiques.

A la découverte de la danse traditionnelle coréenne ( 한국무용)

Hui Yeon KIM

13min41

La danse traditionnelle coréenne remonte à la préhistoire lors des rites religieux, organisés par le peuple en l'honneur des dieux et des ancêtres. Ces pratiques religieuses étaient animées par une ambiance festive et dansante. Peu à peu cette danse de développe et commence à se structurer pendant la période des 3 royaumes (Goguryo, Baekcha, Silla). Ce n'est cependant que durant la dynastie de Choson que 2 Styles commenceront à se distinguer: La danse de la cour royale ou danse de banquet La danse folklorique ou danse du peuple De nos jours nous comptons près de huit styles de danses différentes: Geommu, Talchum, Seungmu, Taepyungmu, Hannyangmu, Salpurichum, Jangguchum, Buraechum et Barachum. Le projet final est un court métrage de 10 - 15 minutes couvrant des sections de tounage filmées en France et en Corée, comprenant également des vidéos de danses, complétées par des interviews.

The Life and Work of Nakayama Shigeru (1928-2014)

Xiaochun SUN

1h52min26

Organisers: Morris LOW & TSUKAHARA Togo Chair: Morris LOW YOSHIOKA Hitoshi, The Nakayama Project on the Social History of Science and Technology in Contemporary Japan Tessa MORRIS-SUZUKI, The Vision of Service Science in Japan: Nakayama Shigeru and the Japanese Experience of Citizen Science SUN Xiaochun, On Nakayama’s Contribution to the History of Astronomy HONG Sungook, The Influence of Nakayama Shigeru’s “The Modern History of Science and Society” in Korea (read by YI Doogab) Sharon TRAWEEK, Nakayama Shigeru in Los Angeles

Le p'ansori, chant traditionnel coréen

Joo-seon Cho

09min01

A la suite d'un concert au Centre Culturel Coréen de Paris le 3 mars 2015, j'ai eu l'opportunité de filmer un entretien avec Cho Joo-seon, chanteuse de p'ansori et professeur de musique traditionnelle à l'université d'Hanyang à Séoul. 
Le p'ansori, genre apparu au 17è siècle dans le sud de la Corée, repose généralement sur la performance d'un chanteur ou d'une chanteuse, et d'un batteur. Il s'agit au départ de compter une histoire sur de nombreuses heures, exercice pénible physiquement et émotionnellement intense. Le p'ansori a beaucoup évolué, mais a perdu de son attrait auprès des coréens, puisque malgré des tentatives de remise au goût du jour, le public reste réduit.

Cho Joo-seon nous décrit cet art, son intérêt pour celui-ci mais aussi son parcours. Mon but personnel est de vous faire découvrir le p'ansori, et j'espère que cette vidéo saura y parvenir. Je ne saurais que conseiller le film La Chanteuse de P'ansori de Im Kwon-taek pour une plongée au coeur de la tradition musicale coréenne. 

Tangun : personnage historique ou mythique?

Patrick Maurus

19min28

 « Dans les temps anciens vivait Hwanin, connu comme le roi de l'empire céleste. Hwanin avait beaucoup de fils (princes), dont Hwanung, qui était différent de ses frères. Hwanung, bien que vivant par lui-même dans l'empire céleste, n'avait pas particulièrement d'intérêt pour celui ci, mais uniquement pour le monde des hommes, qui se trouvait sous le ciel.

Le monde des hommes, comme l'empire céleste, ne paraissait pas paisible. Dans le monde des hommes, les gens plus faibles (sans force) étaient assaillis par les gens puissants (avec de la force), et les personnes soit se querellaient entre elles, soit commettaient des mauvaises actions. En observant cela, Hwanung trouva la situation pitoyable.

Alors, le roi de l'empire céleste donna à Hwanung un objet aux vertus magiques et lui dit de descendre sur le monde des hommes pour les gouverner. Ces objets magiques, les « trésors du ciel », étaient actuellement un miroir, un couteau et une clochette. Hwanung se fit accompagné par le dieu (chargé) du vent et le dieu (chargé) de la pluie, ainsi que le dieu (chargé) des nuages et 3000 suivants, et il descendit sur la terre du monde des hommes.

À peine était il descendu sur terre qu'il créa un autel dans un lieu élevé, pour rendre hommage à l'empire céleste. De plus, il créa un village ci-bas. Les gens l'appelèrent « Hwanung le Roi divin ». Hwanung le Roi divin leur fit cultiver la terre. En outre, il leur montra comment guérir la maladie. Il donna des récompenses aux personnes effectuant un bon travail, et il infligea des pénitences aux personnes effectuant un mauvais travail.




Dans le lieu que Hwanung dirigeait existait une certaine grotte, où à l'intérieur vivaient un ours et un tigre. Cet ours et ce tigre étaient envieux des personnes se tenant sur deux jambes et se promenant. De plus, les animaux ordinaires ne pouvaient pas se comparer avec les humains, à tel point qu'ils étaient envieux des choses intelligentes. Ainsi, quand Hwanung les trouva, ils le supplièrent de les transformer en personne.

Alors que Hwanung leur donna de l'armoise et de l'ail aux vertus magiques, il leur dit : « Durant 100 jours, vous ne verrez pas la lumière du soleil, et vous devrez manger cette armoise et cet ail à l'intérieur de la grotte, en attendant. Alors seulement votre vœu de devenir humain pourra être exaucé ».

L'ours et le tigre, après avoir répondu avec confiance qu'ils feraient ainsi, prirent avec eux l'armoise et l'ail et se rendirent à l'intérieur de la grotte. Au bout de quelques jours passés dans la grotte, ce genre de quotidien rendit le tigre fou. L'ours le consola en lui disant qu'il ne devait patienter qu'encore un peu. Cependant, le tigre voulait manger de la viande et courir dans la montagne et les champs à volonté. À la fin, il craqua, et sortit de la grotte.

Même si l'ours se sentait seul sans le tigre à l'intérieur de la grotte, son espoir de devenir une personne le fit patienter encore et encore. Le centième jour arriva et l'ours sorti à l'extérieur. Cependant, de son apparence d'ours, elle s'était déjà transformée en femme humaine. Cette femme s'appela Ungnyeo.




Ungnyeo, pareillement aux femmes normales, voulait se marier et avoir un enfant. Ainsi, elle se rendit tous les jours à l'autel et elle pria avec la plus grande dévotion pour pouvoir donner naissance à un enfant. En la voyant prier chaque jour sans exception, Hwanung fut ému. Hwanung pris la forme d'un homme et épousa Ungnyeo.

Ungnyeo, comme elle le souhaitait, tomba enceinte, et donna naissance à un garçon en bonne santé. Cet enfant, au fur et à mesure qu'il grandissait, et pareillement à Hwanung, devint intelligent et courageux. Après que des années se soient écoulées, cet enfant pris la succession de Hwanung et gouverna le monde des hommes.
Il fut nommé Tangun Wanggeom. Tangun fixa la capitale au château de Pyongyang et édifia un pays. Ce pays, qui fut en premier lieu bâti par les Coréens, se nomma Kojoseon. »



Voici l'histoire de Tangun, le père fondateur de la Corée.
Bien que cette histoire semble être une simple légende, du moins à nos yeux d'étudiantes françaises, Tangun est un personnage important, autant en Corée du Nord que du Sud.
Cette particularité, accompagnée de la présence de véritables croyants en ce mythe, nous a amené à choisir ce thème comme objet d'étude. À travers cette vidéo, et ses différents entretiens, nous avons souhaité démontrer l'ampleur de l'influence de Tangun dans la société coréenne.  

Entretien sur une tradition d'Asie: le nouvel an lunaire à l'INALCO

12min59

Fête traditionelle d'Asie de l'Est. Elle est aussi connue sous le nom du Nouvel An chinois. Elle est fêtée dans la culture chinoise, coréenne, japonaise, mongole, tibétaine et vietnamienne où elle est basée sur le calendrier chinois traditionnel. Elle est fêtée entre la fin Janvier et la fin Février. 
En France, c'est un évènement assez important pour la communauté asiatique. On trouve des évènements un peu partout. Nous allons pourtant nous concentrer sur l'évènement organisé par les étudiants et les professeurs de l'INALCO à Paris.