Documents pour «Dictature»

Brésil : Commission Nationale de la Vérité

33min52

Produit par le CHS (Unité mixte de recherche CNRS / Univ. Paris 1), en collaboration avec RFI (Radio France Internationale, émission La Marche du Monde), ce vidéo-documentaire présente, au travers de témoignages de victimes de la dictature et d'un tortionnaire (Paulo Malhaes) et au travers de l'analyse d'historiens (Angelica Müller et Bruno Groppo), l'état des lieux, quelques mois après la présentation du rapport de la Commission de la Vérité Brésilienne (Comissão Nacional da Verdade, CNV).
Angelica Müller est une historienne brésilienne qui a participé à la constitution du rapport de la CNV. Des responsables de la CNV (Pedro Dallari, Vivien Ishaq) donnent également quelques clés pour comprendre les objectifs de la Commission Vérité. Une séquence permet de voir et d'entendre la présidente Dilma Rousseff (elle-même emprisonnée et torturée sous la dictature militaire), lors de la publication du rapport de la CNV en décembre 2014.
Le film est réalisé par Jeanne Menjoulet (CHS / CNRS)

Brésil, Du Coup D' Etat De 1964 À La CNV

29min51

Ce vidéo-documentaire vise à apporter quelques éclairages sur le contexte brésilien des années de la dictature (1964-1985). Il fait suite au film du CHS qui présentait la Commission Nationale de la Vérité (CNV). Les deux historiens, Angelica Müller (chercheuse associée au CHS qui a participé aux travaux de la Commission Vérité) et Bruno Groppo (Centre d'Histoire Sociale, CHS) abordent des questions comme les influences internationales (Etats-Unis, France) qui ont favorisé l'arrivée ou le maintien de la dictature militaire, ils expliquent également l'évolution du régime durant cette période, la répression et la façon dont l'opposition à la dictature s'est positionnée à l'issue de la dictature. Des extraits du témoignages de l'ex-président Lula permettent de saisir le Brésil de la fin des années 1970, à l'aube de sa transition vers la démocratie. Deux séquences ont été enregistrées lors de l'émission "La marche du Monde" (radio France Internationale), qui a également contribué à la mise en place des traductions de témoignages pour ce film. Traductions : Maitê Peixoto

Le vote en Afrique. Continuités et ruptures au miroir du multipartisme

1h49min02

2015 et 2016 sont des années de consultations
électorales en Afrique. Ces moments sont exemplaires pour questionner
l’ordinaire de la politique : les institutions, la société civile, ainsi
que les processus de démocratisation et ses violences.


Il s’agira de comparer plusieurs élections, en problématisant les continuités et les ruptures que vit le continent aujourd’hui.
INTERVENANTS


Jean-Nicolas Bach (LAM / Sciences Po
Bordeaux), "Élections et ajustements autoritaires en Ethiopie et dans la
Corne de l’Afrique"

Remy Bazenguissa-Ganga (EHESS), "Réflexions autour des guerres électorales"

Régis Marzin (journaliste indépendant),
"Élections en Afrique en 2016 et avancement du processus de
démocratisation continentale"

Oumarou Barry (spécialiste des médias), Modérateur.

La tierra sin mal

Anna Recalde Miranda

1h20min13

Au Paraguay, après 35 ans de dictature d’Alfredo Stroessner puis 17 ans du même parti qui l’avait mis en place, le parti Colorado, la candidature aux élections présidentielles de Fernando Lugo, ancien évêque, réveille tous les espoirs démocratiques.

Martin Almada est un  militant des droits de l'homme connu pour avoir mis la main sur les« Archives de la Terreur », les archives de l’Opération Condor, un plan secret mené par les dictatures d’Amérique du Sud et la CIA pour assassiner les dissidents politiques dans les années 70 et 80. Il mène un combat solitaire et donquichottesque pour dévoiler les liens entre le vieux système dictatorial et la corruption de la nouvelle démocratie.

Guillermina Kanonikoff, secrétaire générale du mouvement Tekoyoya, accompagne Lugo dans son parcours jusqu'au jour des élections. A travers la vie et les luttes de ces personnages, le film raconte l’histoire tragique et méconnue du Paraguay, un pays qui semble avoir l'opportunité de prendre enfin son destin en main.

Pouvoir et impuissance, un drame en 3 actes Poder e Impotencia, un Drama en 3 Actos

Anna Recalde Miranda

1h42min30

En 2008, Fernando Lugo, "évêque des pauvres" et membre de la Théologie de la Libération, remporte les élections présidentielles au Paraguay, mettant ainsi fin à 61 années de dictature.

Cette alternance inespérée tient du miracle mais la politique n’est pas faite pour les saints et le rêve vire vite au cauchemar.

"Poder e impotencia" se fait le témoin privilégié, depuis les coulisses du pouvoir, de cette aventure faite d’espoirs et de déceptions, et nous révèle ainsi la nature de la politique et la réalité du pouvoir au sein des systèmes démocratiques.

Le Président The President

De Mohsen Makhmalbaf

1h54min08

Le Président et sa famille dirigent leur pays d’une main de fer, profitant d'une vie luxueuse pendant que ses sujets vivent dans la misère.

Du jour au lendemain, un violent coup d’état met fin à cette dictature et le Président devient l’homme le plus recherché du pays.

Avec son petit-fils de 5 ans, il tente alors de rejoindre la mer où un navire les attend pour les mettre hors de danger.

Grimés en musiciens de rue, ils se retrouvent confrontés à la souffrance et à la haine que le Président a suscité….

Entre les ondes

De Rémi Briand

26min59

En RDC (République démocratique du Congo), la guerre fait rage à Goma, entre les rebelles du M23 et les FARDC. Des centaines de milliers de réfugiés sont déplacés à la frontière du Rwanda. Kabila règne d'une main de fer sur un pays aux richesses minières incommensurables mais au bord du chaos et du désastre humanitaire.

Un seul média permet de diffuser dans tout le pays une information précise et sans parti pris, protégé par les casques bleus de l'ONU : Radio Okapi. En améliorant la transparence et la liberté de parole, Radio Okapi participe à l'unité et à la modernisation de la RDC et dresse fièrement ses micros et ses paraboles pour ne pas abandonner la population aux militaires et à la dictature.

Dans un pays où la liberté d'expression est souillée quotidiennement, chaque journaliste, au péril de sa vie défend farouchement une information impartiale pour une radio vertueuse qui porte haut les couleurs du journalisme. La radio a fêté ses dix ans en 2012. Dix ans au service de la paix.         

Warriors of the rainbow Sàidékè balái

De Te-Sheng Wei

2h28min15

1930. Dans les montagnes de Taïwan, Mouna Rudo, un guerrier de la tribu aborigène Seediq, organise la rébellion de son peuple contre l'occupant japonais.
Les 300 hommes de Rudo, armés de vieux pistolets, de lances et d'armes rudimentaires, vont devoir affronter une armée de 3000 hommes afin de défendre leur terre, leur dignité et leur honneur...

Fahrenheit 451

De François Truffaut

1h47min48

Dans un pays indéfini, à une époque indéterminée, la lecture est rigoureusement interdite : elle empêcherait les gens d'être heureux.
La brigade des pompiers a pour seule mission de traquer les gens qui possèdent des livres et de réduire ces objets en cendres.
Guy Montag, pompier zélé et citoyen respectueux des institutions, fait la connaissance de Clarisse, une jeune institutrice qui le fait douter de sa fonction.
Peu à peu, il est à son tour gagné par l'amour des livres. 

2ème discussion

Ricardo BRODSKY

38min54

Violence, mémoire, commissions de la
vérité

Jeudi 06 mars 2014




Journée d’étude organisée
et animée par Yvon Le Bot, membre associé du Collège d’études mondiales

[Dans le cadre d'une
semaine de la Colombie, cette journée est précédée d'une table ronde lundi 3
mars à 18h, Colombie, sortir enfin de la violence
? avec Gonzalo Sánchez Gómez, Jean-Michel Blanquer, Daniel Pécaut et
Yvon Le Bot]





Programme




Ouverture par Michel Wieviorka, administrateur de la FMSH, directeur du Collège d’études mondiales

Autour du rapport “¡Basta Ya! Colombia : memorias de guerra y dignidad”
Modératrice : Marie-Christine Doran, Université d’Ottawa

Conférence :
Gonzalo Sánchez, directeur du Centre national de la mémoire historique, Bogotá

« Le panorama complexe de la violence en Colombie : une guerre prolongée et dégradée »

Table-ronde :
« Acteurs, victimes, raisons et déraisons du conflit armé colombien »
Martha Nubia Bello, Centre national de la mémoire historique, Bogotá,
Andrés Fernando Suárez, Centre national de la mémoire historique, Bogotá
Sophie Daviaud, Institut d’études politiques, Aix-en-Provence
Christian Gros, Institut des hautes études d’Amérique latine, U. Paris 3 (sous réserve)
Daniel Pécaut, Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS)
Peter Waldmann, Université d’Augsburg

Mémoire historique
Modératrice : Martha Nubia Bello, Centre national de la mémoire historique, Bogotá

Conférence :
Ricardo Brodsky, directeur du Musée de la mémoire et des droits humains au Chili
« Commissions de la vérité et lois d’amnistie (Chili, Argentine, Pérou) »

Table ronde :
« Crimes contre l’humanité, amnisties, procès »
Marie-Christine Doran, Université d’Ottawa
André Guichaoua, U. Paris 1, expert auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda
Yvon Le Bot, CADIS/CEM (FMSH)
Ricardo Peñaranda, Université nationale de Colombie

Modérateur : Yvon Le Bot

Table-ronde :
«Mémoire, justice, réconciliation»
Gonzalo Sánchez, directeur du Centre national de la mémoire historique, Bogotá
Ricardo Brodsky, directeur du Musée de la mémoire et des droits humains au Chili
Pierre Haski, Rue 89, ancien correspondant AFP en Afrique du Sud
Alain Touraine, Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS)
Michel Wieviorka, administrateur de la FMSH, directeur du Collège d’études mondiales

Le Dictateur (VF) The Great Dictator

De Charles Chaplin

2h00min07

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l'extermination du peuple juif.
Au cours d'une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d'Hynkel...

Démocratie : histoire, combats, critiques. Ouverture et 1ère table ronde : Raymond Aron avant Démocratie et totalitarisme

Vincent DUCLERT

1h56min27

Ouverture de la journée d’études
par Olivier Remaud, maître de conférences à l’EHESS, directeur du CESPRA
Présentation de la journée d’études

par Sylvie Mesure, directrice de recherche au CNRS (GEMASS),et Perrine Simon-Nahum, directrice de recherche au CNRS (CESPRA).
1ère table ronde : Raymond Aron avant Démocratie et totalitarisme
Président de séance: Olivier Remaud (EHESS - CESPRA)

Vincent Duclert, membre du CESPRA :Les démocraties face à«l'ère des tyrannies» : d'Elie Halévy à Raymond Aron.
Danilo Scholz, assistant de l’enseignement supérieur (EHESS):
Aron, Kojève et le problème de l’idéologie dans les années 1930.

Marc Olivier Baruch, directeur d’ études à l’EHESS (CRH):Vichy, légal et légitime, illégal et illégitime ?





2ème table ronde : Démocratie et société post - industrielle

Président de séance: Jean-Claude Casanova (FNSP), président de la Société des Amis de R. Aron

Sylvie Mesure (CNRS/GEMASS):
La lecture de Marx par Raymond Aron.
Perrine Simon-Nahum (CNRS/CESPRA):
Les régimes politiques à l’épreuve d’une pensée de l’histoire: la trilogie des années 1960.
Daniel Cohen,professeur à l’École Normale Supérieure:
Leçons sur la société post-industrielle.

3ème table ronde : La démocratie, ses démons et ses ennemis

Présidente de séance: Judith Revel,maître de conférences à l’université Paris 1 (PHICO)

Jean-Claude Monod, chargé de recherches au CNRS (Pays germaniques/Archives Husserl):
Démocratie, charisme et représentation.

Marc Crépon, directeur de recherche au CNRS (ENS):
Démocratie et démophobie: le peuple ennemi de la démocratie ?

Dialogues en guise de conclusion
Présidente de séance: Judith Revel,maître de conférences à l’université Paris 1 (PHICO)

La démocratie vue de l'étranger


Pierre Hassner, chercheur associé au CERI(Sciences Po)

Camille Grand, directeur de la Fondation pour la Recherche stratégique.

Fragilités démocratiques: Dominique Schnapper, directrice d’études à l’EHESS(CESPRA)
Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS (CESPRA).

Contacts
Sylvie Mesure : mesure.sylvie@wanadoo.fr / Perrine Simon-Nahum:perrine.simon-nahum@ehess.fr / Elisabeth Dutartre-Michaut : dutartre@ehess.fr