Documents pour «schizophrénie»

Seven sisters What Happened to Monday?

De Tommy Wirkola

1h58min29

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman.  Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

Lost highway

De David Lynch

2h08min43

Fred a tout pour être heureux, y compris une épouse magnifique, Renée. Les jours défilent, sans surprise... Un jour, ils reçoivent d'étranges cassettes vidéos, contenant de brèves prises de vues de l'extérieur et de l'intérieur de leur maison. A leur grande surprise, ils se découvrent en train de dormir. Leur vie rangée commence à vaciller....

Répulsion

De Roman Polanski

1h40min45

Une jeune manucure belge, Carole, travaille et vit à Londres avec sa sœur Hélène. Carole, introvertie, a des problèmes relationnels avec les hommes. Elle repousse Colin, qui la courtise et n’apprécie pas Michael, l’amant de sa sœur. Quand celle-ci part avec Michael, Carole sombre progressivement dans la névrose. Recluse, elle bascule dans la schizophrénie, et devient hantée par des bruits…

Images

De Robert Altman

1h41min25

Tandis qu’elle travaille sur son dernier livre, l’écrivain pour enfants Cathryn reçoit des appels téléphoniques d’une mystérieuse femme, lui suggérant que son mari, Hugh, est en train de la tromper. A son retour, elle lui fait part de ses soupçons. Puis elle croit voir, à la place de Hugh, un autre homme… Face à la réaction de panique de sa femme, Hugh suggère qu’ils passent quelques jours à la campagne, pensant qu’elle a besoin de repos et de calme. Mais Cathryn est rapidement victime d’autres visions…

La grande Safae

Randa Maroufi

15min58

Le film s’inspire librement d’un personnage connu sous le nom de La Grande Safae. 
Travesti, il a passé une période de sa vie en tant qu’employé de maison dans ma famille, qui ignorait son identité sexuelle "réelle". 

Through the Hawthorn

Anna Benner

09min02

Une séance qui réunit un psychiatre, un patient schizophrène et sa mère.

Trois réalisateurs d'animation évoquent la difficulté de communiquer en nous montrant ces trois personnages et leurs points de vue respectifs sur trois écrans distincts.

Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines)

De Arnaud Desplechin

1h52min08

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau.
Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition... En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie.
La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux. JIMMY P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun.
L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs.

CNIPsy 2010 Marseille - Recherche en psychiatrie : questions

Catherine PAULET

19min05

CNIPsy 2010 Marseille : 7ème Congrès National des Internes en Psychiatrie (CNIPsy). Thème : «Mauvais genre»
Session : Péripéties dans l’histoire de la psychiatrie.
Titre : CNIPsy 2010 Marseille – question sur la recherche en psychiatrie
Résumé : On pourrait croire la psychiatrie atteinte d’amnésie antérograde, oubliant à mesure les chemins qui l’ont conduite au présent. Et son histoire, elle la réécrit parfois avec une extraordinaire politisation sélective.
En France, l’interrogation sur l’histoire de la psychiatrie a eu du mal à de dégager des paradigmes ensorcelant de Michel FOUCAULT. Ses épigones ont longtemps nagé dans les délices et les angoisses d’une critique de l’assujettissement des individus par un supposé biopouvoir (Pierre-Henri CASTEL). Aux dépens d’une description contextualisée des concepts et de leurs usages, sur le fond des formes historiques et sociales.
On résume souvent aussi l’histoire de la psychiatrie à un mouvement de balancier entre un pôle organiciste - volontiers taxé de réductionnisme – et un pôle psycho dynamique qui porterait seul une médecine douce opposée aux sciences dures (A FAGOT-LARGEAULT).
Où placer alors l’exigence éthique, intrinsèque à la médecine, d’un fondement rationnel à la pratique ?

Modérateurs : Dr Catherine PAULET, Grégoire BILLON
SCD Médecine.

CNIPsy 2010 Marseille - La pratique quotidienne du psychiatre éclairé par la phénoménologie.

Bernard PACHOUD

32min25

CNIPsy 2010 Marseille : 7ème Congrès National des Internes en Psychiatrie (CNIPsy). Thème : «Mauvais genre»
Session : Le quotidien : évidence perdue de la psychiatrie
Titre : CNIPsy 2010 Marseille – La pratique quotidienne du psychiatre éclairé par la phénoménologie.
Résumé : "Que me manque-t-il vraiment ?" Tels sont les propos rapportés par BLANKENBURG dans" La perte de l’évidence naturelle", son livre sur la schizophrénie lors de son anamnèse de la patiente Anne. "Quelque chose de si petit, de si unique, quelque chose d’important sans quoi on peut ne pas vivre […] C’est vraiment l’évidence naturelle qui me manque. […] Il y a tellement de choses qui me sont étrangères. Il s’agit de la vie simplement, de la conduite de la vie."
La phénoménologie d’un point de vue psychiatrique constitue ainsi un courant, comme nous le verrons avec Bernard PACHOUD, qui permet d’être attentif à des dimensions qui échappent au regard médical classique.
Nous analyserons avec François de GANDT la construction du monde par une malade, tel que peut le révéler le cas Suzanne URBAN relaté par Ludwig
BINSWANGER. La discussion s’ouvrira ensuite, avec Nicolas FRANK, à la question de savoir de quelle façon ce quotidien pourrait faire l’objet d’une reconstruction par des thérapeutiques, alors que sa caractéristique principale est précisément sa dimension tacite.

Modérateurs : Pr Jean NAUDIN, Jean-Arthur MICOULAUD-FRANCHI
Auteur : Bernard PACHOUD, est Psychiatre, Philosophe, Chercheur au Centre de Recherche d’Epistémologie Appliquée (Ecole Polytechnique).
Il a publié de nombreux articles d’épistémologie des neurosciences et a dirigé avec Francisco Varela, un livre majeur sur la neuro phénoménologie : Naturaliser la phénoménologie : Essais sur la phénoménologie contemporaine et les sciences cognitives, édité en 2002 au CNRS.

SCD Médecine.

CNIPsy 2010 Marseille - Remédiation cognitive en condition écologique.

Nicolas FRANCK

29min22

CNIPsy 2010 Marseille : 7ème Congrès National des Internes en Psychiatrie (CNIPsy). Thème : «Mauvais genre»
Session : Le quotidien : évidence perdue de la psychiatrie
Titre : CNIPsy 2010 Marseille – Remédiation cognitive en condition écologique : une approche pragmatique du quotidien.
Résumé : "Que me manque-t-il vraiment ?" Tels sont les propos rapportés par BLANKENBURG dans "La perte de l’évidence naturelle", son livre sur la schizophrénie lors de son anamnèse de la patiente Anne. "Quelque chose de si petit, de si unique, quelque chose d’important sans quoi on peut ne pas vivre […] C’est vraiment l’évidence naturelle qui me manque. […] Il y a tellement de choses qui me sont étrangères. Il s’agit de la vie simplement, de la conduite de la vie."
La phénoménologie d’un point de vue psychiatrique constitue ainsi un courant, comme nous le verrons avec Bernard PACHOUD, qui permet d’être attentif à des dimensions qui échappent au regard médical classique.
Nous analyserons avec François de GANDT la construction du monde par une malade, tel que peut le révéler le cas Suzan URBAN relaté par Ludwig
BINSWANGER. La discussion s’ouvrira ensuite, avec Nicolas FRANK, à la question de savoir de quelle façon ce quotidien pourrait faire l’objet d’une reconstruction par des thérapeutiques, alors que sa caractéristique principale est précisément sa dimension tacite.

Modérateurs : Pr Jean NAUDIN, Jean-Arthur MICOULAUD-FRANCHI
Auteur : Nicolas FRANCK, (Psychiatre, PUPH, Chercheur à Institut des Sciences Cognitives, Lyon). Il est l’auteur de très nombreuses publications internationales, ses recherches concernant les troubles cognitifs dans la schizophrénie, et les conséquences de ces découvertes pour la thérapeutique. Il est inspiré par la phénoménologie, notamment pour les théories du Self en psychiatrie.
SCD Médecine.

CNIPsy 2010 Marseille - L’esprit malade, l’objet même de la psychiatrie.

Pierre-Henri CASTEL

35min49

CNIPsy 2010 Marseille : 7ème Congrès National des Internes en Psychiatrie (CNIPsy). Thème : «Mauvais genre»
Session : Péripéties dans l’histoire de la psychiatrie.
Titre : CNIPsy 2010 Marseille – L’esprit malade, l’objet même de la psychiatrie.
Résumé : On pourrait croire la psychiatrie atteinte d’amnésie antérograde, oubliant à mesure les chemins qui l’ont conduite au présent. Et son histoire, elle la réécrit parfois avec une extraordinaire politisation sélective.
En France, l’interrogation sur l’histoire de la psychiatrie a eu du mal à de dégager des paradigmes ensorcelants de Michel FOUCAULT. Ses épigones ont longtemps nagé dans les délices et les angoisses d’une critique de l’assujettissement des individus par un supposé biopouvoir (Pierre-Henri CASTEL), aux dépens d’une description contextualisée des concepts et de leurs usages, sur le fond des formes historiques et sociales.
On résume souvent aussi l’histoire de la psychiatrie à un mouvement de balancier entre un pôle organiciste - volontiers taxé de réductionnisme – et un pôle psycho dynamique qui porterait seul une médecine douce opposée aux sciences dures (A FAGOT-LARGEAULT).
Où placer alors l’exigence éthique, intrinsèque à la médecine, d’un fondement rationnel à la pratique ?

Modérateurs : Dr Catherine PAULET, Grégoire BILLON
Auteur : Pierre-Henri CASTEL (psychologue clinicien, directeur du Centre de Recherche Psychotropes, Santé mentale et Société, Université Paris Descartes).Ses nombreux travaux sur l’histoire et l’épistémologie des sciences psychologiques et médicales ont fait l’objet du récent ouvrage L’Esprit malade. Cerveaux, folies, individus, Les éditions d’Ithaque, 2009.
SCD Médecine.

CNIPsy 2010 Marseille - Péripéties dans l’histoire de la psychiatrie.

Catherine PAULET

06min30

CNIPsy 2010 Marseille : 7ème Congrès National des Internes en Psychiatrie (CNIPsy). Thème : «Mauvais genre»
Session : Péripéties dans l’histoire de la psychiatrie.
Titre : CNIPsy 2010 Marseille – Sur la recherche en psychiatrie
Résumé : On pourrait croire la psychiatrie atteinte d’amnésie antérograde, oubliant à mesure les chemins qui l’ont conduite au présent. Et son histoire, elle la réécrit parfois avec une extraordinaire politisation sélective.
En France, l’interrogation sur l’histoire de la psychiatrie a eu du mal à de dégager des paradigmes ensorcelant de Michel FOUCAULT. Ses épigones ont longtemps nagé dans les délices et les angoisses d’une critique de l’assujettissement des individus par un supposé biopouvoir (Pierre-Henri CASTEL). Aux dépens d’une description contextualisée des concepts et de leurs usages, sur le fond des formes historiques et sociales.
On résume souvent aussi l’histoire de la psychiatrie à un mouvement de balancier entre un pôle organiciste - volontiers taxé de réductionnisme – et un pôle psycho dynamique qui porterait seul une médecine douce opposée aux sciences dures (A FAGOT-LARGEAULT).
Où placer alors l’exigence éthique, intrinsèque à la médecine, d’un fondement rationnel à la pratique ?

Modérateurs : Dr Catherine PAULET, Grégoire BILLON
SCD Médecine.