Documents pour «Musique»

La nuit interceltique de Lorient

De François Goetghebeur

1h59min24

La grande parade des nations celtes   Spectacle magique et exceptionnel, la Nuit Interceltique est un incontournable du Festival Interceltique de Lorient. Elle associe musiques vivantes, projections audiovisuelles, nouvelles technologies et pyrotechnie pour raconter l'incroyable épopée des celtes. L'excellence artistique et technique de plus de cinq cent musiciens et danseurs nous entraine dans le rêve et l'imaginaire celtes.

L'Art d'aimer

De Emmanuel Mouret

1h21min43

Au moment où l’on devient amoureux, à cet instant précis, il se produit en nous une musique particulière. Elle est pour chacun différente et peut survenir à des moments inattendus...

Le Regard de Georges Brassens

De Sandrine Dumarais

52min07

D'après des images filmées par Georges Brassens   On connaît tous Georges Brassens, le chanteur, l’homme à la pipe et à la guitare, ses refrains, ses mots, sa voix… Mais qui connaît l'homme ? Cet être pudique qui se dissimule derrière ses chansons.  Les films amateurs qu'il a tournés dans les années 50 soulignent ainsi, de manière extraordinaire, les liens entre sa vie et son oeuvre. Pendant près de 10 ans, il engrange des films qu’il assemble, annote, archive. Un petit trésor, un concentré de vie, qui nous rapproche encore un peu plus de cet homme mystérieux. Ces archives personnelles, conservées par sa famille, témoignent d’un entre deux dans la vie de Brassens : entre un début de reconnaissance et un succès qui va vite le dépasser.

The Soul of a Man Collection: Martin Scorsese presents The Blues

De Wim Wenders

1h39min43

Wim Wenders explore ici la tension dramatique qui, quelque part entre sacré et profane, est l'essence même du blues, à travers la musique et la vie de trois de ses artistes préférés : Skip James, Blind Willie Johnson et J.B. Lenoir. Mi-tranche d'histoire, mi-pèlerinage personnel, le film raconte ces existences vouées à la musique à travers des reconstitutions, des images d'archives rares, des séquences documentaires à la première personne et des chansons interprétées par des musiciens contemporains. Tels T-Bone Burnett, Shemekia Copeland, Alvin Youngblood Hart, Garland Jeffries, Chris Thomas King, Los Lobos, John Mayall, Lou Reed, Marc Ribot, The Jon Spencer Blues Explosion et Lucinda Williams.

B-girl

Emily Dell

1h23min47

Un son explosif et des chorégraphies spectaculaires totalement hip hop ! A Brooklyn, la jeune Angel aimerait se tailler une place dans le monde du hip hop. Un soir, elle se fait agresser par son ancien copain, Hector. Ce dernier attaque Rosie, l'amie d'Angel, au couteau entrainant sa mort. Angel décide alors de partir pour Los Angeles où elle fait la connaissance de Righteous, une fille qui se pose d'abord en rivale, et qui finit par devenir son amie. Righteous invite Angel aux répétitions de son groupe de hip hop.

L' Accordeur

De Olivier Treiner

13min37

Adrien est un jeune pianiste prodige. Il travaille désormais comme accordeur de pianos. Il s'invente un masque d'aveugle pour pénétrer l'intimité de ses clients. À force de voir des choses qu'il ne devrait pas, Adrien se retrouve témoin d'un meurtre.

Gwoka - l’âme de la Guadeloupe ?

Caroline Bourgine

55min20

Les tam­bours du gwoka réson­nent en Guade­loupe depuis l’arrivée des pre­miers esclaves. Enrac­inée dans l’histoire rurale de l’île, longtemps rejetée, cette tra­di­tion musi­cale sym­bol­ise aujourd’hui la recon­quête par la pop­u­la­tion de son iden­tité pro­fonde. Un pub­lic tou­jours plus large retrouve le chemin des soirées lèwoz, cap­tivé par les défis que se lan­cent tout au long de la nuit les bat­teurs, les chanteurs et les danseurs. Pour la pre­mière fois, un film saisit cette musique dans sa dynamique sociale et his­torique. D’un lèwoz à l’autre, au fil des ren­con­tres, il nous en restitue sa richesse et sa force.

La Rime et la Raison

De Francis Guibert

55min02

Le rap français est une musique vivante, née dans les ban­lieues, de Paris à Saint-Denis, en pas­sant par Mar­seille, Bor­deaux, Stras­bourg… Le con­tenu des paroles témoigne d’un véri­ta­ble ancrage dans la réal­ité des années 90, ses prob­lèmes, les ques­tions qui émer­gent. Creuset cul­turel, rébel­lion sociale et indi­vidu­elle, le rap français peut-il répon­dre à son ambi­tion et devenir la référence d’une généra­tion qui ne veut plus compter pour du Beur et réagit en joignant le geste à la parole à tra­vers le dilemme : igno­rance ou affron­te­ment ? Le hip hop français dans tous ses états. Série de por­traits de rap­pers, toast­ers, gra­phers, danseurs, ce film témoigne de l’émergence de cette musique déca­pante. L’art et la manière de la bombe et de la tchache, le sens des mots et du tempo.

Zafair Kaya

De Michel Vuillermet

53min35

Ile Mau­rice, dimanche 21 février 1999, Kaya, un chanteur renommé vient de mourir en garde à vue. Il venait de par­ticiper à un con­cert légal en faveur de la dépé­nal­i­sa­tion des drogues douces. A la nou­velle de sa mort, des émeutes écla­tent dans toute l’île. Un pays démoc­ra­tique, cité en exem­ple, est frappé de plein fouet par un ” cyclone social ” d’une vio­lence tout à fait excep­tion­nelle. Une contre-autopsie révèle que Kaya a été vic­time de bru­tal­ités policières. La révolte embrase les villes et les quartiers pop­u­laires où Kaya, chanteur Rasta, précurseur d’un style, le Seggae, était la voix protes­tataire des jeunes de toutes orig­ines, mais surtout des Noirs créoles. Cette nou­velle musique, mix­age entre le Reggae et le Sega, musique tra­di­tion­nelle maurici­enne, est por­teuse d’idées-fortes : métis­sage, fusion, non-violence.

Nahawa Doumbia

De Henri Lecomte

1h05min06

Nahawa Doumbia est depuis les années 80 une des chanteuses les plus pop­u­laires du Mali. Elle chante l’amour, mais aussi les con­di­tions de vie par­fois dif­fi­ciles de la femme mali­enne, notam­ment la polyg­a­mie ou les mariages for­cés. L’alliance du respect de la tra­di­tion à une volonté de faire évoluer les mœurs fait de Nahawa Doumbia une chanteuse des plus attachantes, comme en témoigne le suc­cès de plus en plus grand qui accom­pa­gne sa car­rière. Le film présente la vie quo­ti­di­enne de Nahawa Doumbia dans sa petite ville de Bougouni. Nous décou­vrirons égale­ment, en sa com­pag­nie, la richesse des tra­di­tions musi­cales de la région. Nous la présen­tons en répé­tion avec ses musi­ciens à Bamako, avant son pas­sage sur la scène du théâtre Gérard Philippe de Saint Denis qui a couronné, la nuit de Noël, le Fes­ti­val Afri­color 1996.

Let's get lost

De Bruce Weber

1h55min04

"Let’s get lost" est un formidable portrait du célèbre trompettiste et chanteur de jazz, Chet Baker décédé à l’âge de 58 ans en 1988. A travers les témoignages de ses proches, grâce à des extraits de films, à des concerts filmés, on découvre un homme extraordinairement beau, virtuose inspiré et novateur allant de succès en succès, reconnu comme un pair par les plus grands (Stan Getz, Charlie Parker, Gerry Mulligan, etc…). On s’attarde aussi sur l’autre visage de Chet Baker, complètement accro à la drogue, dont le reste de la vie fut une bataille contre cette "dépendance". Son style de vie fût très erratique, combinant des moments musicaux merveilleux et des épisodes personnels douloureux. Plus encore que ses confessions sur sa vie privée, ce sont le souffle, le son toujours superbe, le chant évanescent, la plainte de ce musicien disloqué, détruit par la drogue, qui s'imposent. Ce portrait de Chet Baker mi ange, mi démon, cabossé par la vie se révèle bouleversant et unique.

Mexique - les troubadours de la révolution mexicaine

De Henri Lecomte

54min03

Le Mex­ique est un con­ser­va­toire vivant de musiques, de chan­sons et de danses, échos sen­si­bles de sa longue et tumultueuse his­toire. L’Histoire du Mex­ique a connu des empires fastueux, notam­ment ceux des Mayas et des Aztèques. A par­tir du15ème siè­cle, les Espag­nols ont apporté leurs instru­ments, mais ceux ci n’ont pas tardé à s’adapter au génie pro­pre du peu­ple mex­i­cain, qui a créé toute une gamme d’instruments à cordes. Toutes ces influ­ences, remaniées dans un inces­sant tra­vail de créa­tion pop­u­laire, ont pro­duit une musique d’une extrême richesse qui éclate lit­térale­ment avec le for­mi­da­ble élan de la révo­lu­tion de 1910. À tra­vers tout le pays, musi­ciens et chanteurs créent alors des cen­taines d’hymnes, romances ou cor­ri­dos, à la gloire d’Emiliano Zap­ata, de Pan­cho Villa et de leurs soldats.