Documents pour «géographie»

La gentrification : un concept hégémonique ? 1

Thomas MALOUTAS

1h34min38

Plus de cinquante ans après les réflexions pionnières de Ruth Glass
sur la ville de Londres, la notion de « gentrification » s’est imposée
comme une catégorie d’analyse et un sous-champ de recherches majeurs des
études urbaines. Elle constitue le concept principal au moyen duquel
ces études qualifient et analysent les transformations croisées de la
morphologie et du peuplement des quartiers populaires de centre-villes
faisant l’objet d’une réappropriation résidentielle et symbolique par
les ménages de classes moyennes et supérieures. Toutefois, devant la
généralisation des usages de la notion, un nombre croissant de
recherches critiques interrogent aujourd’hui l’unité empirique et la
pertinence théorique de ce concept, ainsi que sa place dans
l’internationalisation et l’uniformisation des études urbaines.

La gentrification est-elle la seule catégorie d’analyse permettant de
rendre compte des transformations socio-urbaines des quartiers
populaires centraux ? Ne conduit-elle pas mettre en équivalence des
configurations et des dynamiques urbaines marquées par une grande
hétérogénéité, et dont elle tend à invisibiliser la diversité ? Plus
précisément, dans quelle mesure cette notion tend-elle à imposer des
schèmes théoriques, empiriques et politiques qui sont en vérité
spécifiques et tributaires des histoires urbaines et académiques
particulières qui l’ont vu naître (celles du Royaume-Uni et des
États-Unis de la seconde moitié du XXe siècle) ?

Cette demi-journée d’études propose de revenir sur ces interrogations
grâce aux présentations de chercheurs ayant développé une analyse
critique de la notion de gentrification.

1ère partie :

« La gentrification et la question de sa portée globale » 
Thomas Maloutas
(université Harokopio d’Athènes), auteur de « Travelling concepts and
universal particularisms : a reappraisal of gentrification’s global
research » paru en 2017 dans European urban and regional studies.

La gentrification : un concept hégémonique ? 2

Anaïs COLLET

1h37min00

Plus de cinquante ans après les réflexions pionnières de Ruth Glass
sur la ville de Londres, la notion de « gentrification » s’est imposée
comme une catégorie d’analyse et un sous-champ de recherches majeurs des
études urbaines. Elle constitue le concept principal au moyen duquel
ces études qualifient et analysent les transformations croisées de la
morphologie et du peuplement des quartiers populaires de centre-villes
faisant l’objet d’une réappropriation résidentielle et symbolique par
les ménages de classes moyennes et supérieures. Toutefois, devant la
généralisation des usages de la notion, un nombre croissant de
recherches critiques interrogent aujourd’hui l’unité empirique et la
pertinence théorique de ce concept, ainsi que sa place dans
l’internationalisation et l’uniformisation des études urbaines.

La gentrification est-elle la seule catégorie d’analyse permettant de
rendre compte des transformations socio-urbaines des quartiers
populaires centraux ? Ne conduit-elle pas mettre en équivalence des
configurations et des dynamiques urbaines marquées par une grande
hétérogénéité, et dont elle tend à invisibiliser la diversité ? Plus
précisément, dans quelle mesure cette notion tend-elle à imposer des
schèmes théoriques, empiriques et politiques qui sont en vérité
spécifiques et tributaires des histoires urbaines et académiques
particulières qui l’ont vu naître (celles du Royaume-Uni et des
États-Unis de la seconde moitié du XXe siècle) ?

Cette demi-journée d’études propose de revenir sur ces interrogations
grâce aux présentations de chercheurs ayant développé une analyse
critique de la notion de gentrification.



« Des gentrifications. Perspectives européennes »
Marie Chabrol (université de Picardie-Jules-Verne), Anaïs Collet (université de Strasbourg) et Hovig Ter Minassian (université François Rabelais de Tours), co-auteurs, avec Matthieu Giroud, Lydie Launay et Max Rousseau, de Gentrifications, paru en 2016 aux éditions Amsterdam.

Géohistoire du Brésil (par Martine Droulers)

Martine Droulers

1h43min30

Pourquoi le Brésil est-il d'emblée et durablement un pays si grand (8,5 millions de km2) ? Comment le Portugal, petit pays européen, a-t-il façonné une telle colonie ? Comment s'est constituée l'unité nationale ? Comment s'explique l'identité du peuple brésilien ? Quelle est l'essence de la brésilianité ? Avec une approche géohistorique, nous incorporons dans un raisonnement géographique les éléments de la formation territoriale de ce pays continent.

Martine Droulers

Tirana

De Alexander Schellow

26min35

L'Albanie contemporaine se trouve à un moment charnière de son histoire. Qu'il s'agisse d'un enfant, d'un architecte, ou d'un représentant européen, les relations entre le corps et l'espace sont au cœur de l'organisation sociale et des enjeux politiques. En adoptant trois points de vue allant d'une vue rapprochée à une vue d'ensemble, ce documentaire d'animation questionne les critères qui fondent une société civile, au moment même où elle est en train de naître.

Jean Dresch, géographe anticolonialiste

1h37min15

Enregistrement video de la conférence organisée le 19 Novembre 2015 à l'université Paris 8 en présence de Béatrice Giblin, Yves Lacoste et Mohamed Naciri. 

On se souvient de Jean Dresch en tant que géographe anti-colonialiste, intellectuel communiste, et grande figure de la géographie progressiste internationale. Sa démarche scientifique, moderne et authentique, a contribué au développement de recherches libérées de complicité avec le système colonial. Toujours à l’avant garde, véritable porte parole du mouvement national marocain et algérien, « il a su donner la preuve de l’utilité de l’analyse géographique dans la dénonciation des méfaits provoquées par la domination coloniale. » (Yves Lacoste). Il a par ailleurs contribué à la formation et au développement des jeunes « écoles » de géographie au Maroc, en Tunisie et en Algérie, spécialisées depuis l’indépendance dans l’étude des situations concrètes du sous-développement.

Madame Béatrice Giblin, Messieurs Yves Lacoste et Mohammed Naciri, tous trois géographes et anciens élèves de monsieur Jean Dresch, se réunissent pour rendre hommage à leur professeur.

Présentation : Catherine Dufour et Carole Letrouit

Tunisie 3 films

Partez à la découverte de la Tunisie, de son histoire et de son patrimoine culturel, au travers de ces trois destinations : le désert, Tunis et Djerba.

Jordanie Amman et le Nord Jordanien

Chantal Baumann

51min33

Le Royaume Jordanien porte l’empreinte d’une histoire féconde, qui a vu se succéder Romains ou princes Musulmans. Au hasard d’une route jordanienne, vous découvrirez le mont Nebo, qui domine la Mer Morte et où, dit-on, s’éteignit Moïse. Le désert, quant à lui, garde le souvenir de ces princes musulmans qui y établirent leurs résidences, au milieu de terres alors fertiles où abondaient les vergers. Le passé romain du pays est toujours présent, notamment à Jerash, oùes empereurs comme Hadrien suscitèrent un fantastique élan architectural.

Modèle gravitaire et structure fractale

Denise PUMAIN

11min10

Les hiérarchies de centres qui émergent et évoluent sous la contrainte de la proximité géographique peuvent être analysées avec des outils de géométrie fractale, mis au point par les mathématiciens et des physiciens. Certaines dynamiques géographiques se rapprochent ainsi de celles des systèmes complexes analysés par beaucoup de disciplines aujourd'hui.

Des structures centre-périphérie à toutes les échelles

Denise PUMAIN

11min25

L'espace géographique s'organise à toutes les échelles, en centres et en périphéries sous l'effet de la contrainte de proximité. En effet, le modèle gravitaire recense des flux émis, polarisés par des centres, lieux d'accumulation et de concentration. Mais pourquoi y a-t-il des centres ?

Champ urbain et ségrégations sociales

Denise PUMAIN

13min08

L'organisation spatiale du champ urbain interfère avec la répartition des catégories sociales dans les villes, plus généralement ce qu'on appelle la ségrégation sociale.

Le champ urbain des prix fonciers

Denise PUMAIN

11min17

Cette vidéo montre, à travers des exemples de villes comme Sydney ou Paris comment le modèle centre-périphérie qu'on appelle champ urbain se traduit dans la distribution spatiale des prix fonciers et immobiliers.

Interactions et centralité dans les réseaux

Denise PUMAIN

11min31

Cette séquence explique comment les réseaux aident à définir d'autres formes de proximité géographique et comment aussi la structure de certains réseaux est influencée par la proximité géographique.