Documents pour «Ministre»

Jean Zay, ministre du cinéma

De Françis Gendron

1h02min59

En février 1937, Jean Zay, ministre de l'Education Nationale et des Beaux Arts, intègre le cinéma dans ses prérogatives et donne, enfin, une place centrale au Septième Art. Pionnier de la démocratisation culturelle contre le conservatisme et l'élitisme de l'époque, il dépose un projet de loi de réorganisation de la profession. Le cinéma devient une affaire d'Etat. En 1939, il annonce la création d'un Festival de films international à Cannes, un festival de cinéma des nations libres qui n'a pu avoir lieu cette année-là. Emprisonné en 1940 par le régime de Vichy, Jean Zay sera exécuté en 1944. Ses cendres entreront au Panthéon en mai 2015, en compagnie de celles de Pierre Brossolette, Germain Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Adrien Tixier, 1893-1946. L'héritage méconnu d'un reconstructeur de l'État en France

24min38

Adrien Tixier (1893-1946), ancien combattant de la Grande guerre, responsable d’une association d’Anciens combattants mutilés, secrétaire adjoint du Bureau international du travail (BIT), socialiste, pratiquement inconnu en France avant 1940, a joué un rôle essentiel, mais oublié, tant dans la Résistance qu’à la Libération : à Alger le général de Gaulle en fait son ministre des Affaires sociales de juin 1943 à août 1944, puis il est ministre de l’Intérieur, de septembre 1944 à janvier 1946 à Paris. Il se trouve ainsi au cœur de l’effort de reconstruction de l’État républicain. Décédé le mois suivant la démission du général de Gaulle, Tixier n’a guère laissé de traces dans la mémoire nationale. Pourtant, les historiens qui ont travaillé sur la période sont frappés par la personnalité de l’homme et plus encore par sa rigueur politique, son sens élevé de l’État. Il considérait que la défaite de la France et l’Occupation avaient marqué en profondeur le pays, affaibli les consciences et l’esprit de la nation. D’où le choix d’agir en redéfinissant systématiquement les principes de l’action au quotidien, dans le sens des valeurs républicaines. Surtout, l’intérêt général, devant passer avant les intérêts particuliers, quand bien même seraient-ils ceux de son propre parti. Reconstruire l’État et refonder la République sont intimement liés chez lui. Ont contribué à l'ouvrage « Adrien Tixier, 1893-1946. L'héritage méconnu d'un reconstructeur de l'État en France » : Gilles MORIN, Pascal PLAT, Christian OPPETIT, Annie FOURCAUT, Emmanuel JOUSSE, Michel DREYFUS,  Gilles MORIN, Noëlline CASTAGNEZ, Philippe OULMONT, Raphaël SPINA, Robert MENCHERINI, Jean GARRIGUES, Pascale GOETSCHEL, Jean-Pierre PEYROULOU, Jean-Paul THOMAS, Nicolas ROUSSELLIER, Joseph SCHMAUCH, Charles-Louis FOUON, Jean-Paul THOMAS Préface Marie-Françoise Perol-Dumont Ont contribué à cette vidéo : Gilles Morin : Intervenant Jeanne Menjoulet : Captation, montage, recherche documentaire, Réalisation Françoise Blum : Animation entretien

les PCEM2 parrainés par Madame le Ministre Haigneré

Claudie HAIGNERE

1h42min04

Madame le docteur Claudie Haigneré, spationaute, ancien Ministre, est la marraine de la promotion 2007 de la Faculté de Médecine de Nancy. Ils sont 280 dont 60 % de filles alors qu'ils étaient 1600 l'année d'avant. Claudie Haigneré obtient son bac à 15 ans, est major de sa promo PCEM1 . Elle part à la Cité des Etoiles à Moscou. Puis intégre la mission Cassiopée. puis Andromède. Elle évoque l'esprit de conquête, de découverte, et les conditions de vie extrêmes dans la navette spatiale. Elle a également été appelée auprès du Ministère ; elle propose l'excellence et la passion pour motiver sa vie. Origine SPI - EAO CERIMES Faculté de Médecine de Nancy Générique Auteur : Madame Claudie Haignere SCD médecine

Discours d'ouverture du séminaire l'école et la nation

Luc Chatel

14min22

Première séance, Définition et redéfinition du national. Le roman scolaire de la nation.
Le 1er avril à l'INRP (Lyon) : Discours d'ouverture par Luc Chatel, Ministre de l'Éducation nationale, porte parole du Gouvernement.
Ce premier volet (INRP, le 1er avril 2010), aborde dans une perspective internationale comparée, les relations entre l’école et la nation (définition et redéfinition du national, roman scolaire de la nation) et les modalités de construction du sentiment d’appartenance par l’école (langue, l’histoire enseignée, etc.).

Valérie Pécresse - Ouverture de la conférence-débat sur les enjeux du numérique à l'université

22min26

ENU - Ouverture de la conférence-débat sur les enjeux du numérique à l'université (Valérie Pécresse, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche)