Documents pour «valorisation»

Présentation du livre, Expérimenter les humanités numériques : des outils individuels aux projets collectifs

Etienne CAVALIE

24min59

Présentation du livre, Expérimenter les humanités numériques : des outils individuels aux projets collectifs, coordonnée par E. Cavalié, F. Clavert, O. Legendre et D. Martin, Étienne Cavalié.

Présentation d'une offre de services de l'Inist : le portail OPIDoR, Bernard Sampité

Bernard SAMPITE

50min47

Présentation d'une offre de services de l'Inist : le portail OPIDoR, Bernard Sampité

De la collecte à la diffusion : questions juridiques et éthiques des données de la recherche, Isabelle Gras.

Isabelle GRAS

32min56

De la collecte à la diffusion : questions juridiques et éthiques des données de la recherche, Isabelle Gras.

Choisir un entrepôt adapté à ses données SHS, Joachim Schöpfel.

Joachim Schöpfel

1h08min44

Choisir un entrepôt adapté à ses données SHS, Joachim Schöpfel.

La mise en image du rebut : matières, corp(u)s et pratiques autour des déchets (ou construire un corpus réflexif)

34min11

Porteur de projet : Claudia CIRELLI et Bénédicte FLORIN, Cité, TERRitoires, Environnement et Sociétés (CITERES) - UMR 7324 Partenaires : Maison Méditérannéenne des Sciences de l'Homme - Aix-en-Provence Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditérannée (MuCEM) - Marseille pOlau - Saint-Pierre-des-Corps Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale - Méditerranée (TELEMME) - UMR 7303 - Aix-en-Provence Année de l'Appel à projet : 2015 Le projet se propose d'initier une analyse et une réflexion critique sur la mise en image des déchets et les pratiques associées par le biais de la constitution d'un corpus iconographique et dans l'objectif de son exposition au public. Enjeu de société, politique, économique et environnemental majeur, le déchet fait l'objet de représentations multiples auxquelles cette mise en image participe. Ce projet se situe dans la continuité de nos travaux antérieurs sur la question (Sociétés urbaines et déchets, sous la direction de Claudia Cirelli et Bénédicte Florin, PUFR 2015), élaborés dans le cadre d'un réseau de chercheurs que nous avons constitué et dont la visibilté est matérialisée par notre Carnet de recherche. Toutefois, ce projet est novateur par son entrée, sa méthode, ses partenaires et sa restitution finale. D'une part, il s'agit, à partir des matériaux des membres du réseau ou de ceux de "photographes des déchets" professionnels, de constituer un corpus raisonné sur les matières, les corps et les pratiques autout du déchet ; d'autre part, nous voulons élargir notre réseau à des chercheurs spécialistes de l'image sociale et l'articuler à des activités en cours dans ce champ (MMSH Aix, UMR TELEMME, MUCEM, pOlau) ; enfin, notre objetif est d'extraire des photos de ce corpus afin de réaliser une exposition itinérante proposée au réseau des MSH et d'autres structures ouvertes au public.

ESLO 3.0

27min04

Porteur de projet : Olivier BAUDE, Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL) - UMR 7270 Année de l'Appel à projet : 2014 Le projet ESLO 3.0 correspond au développement d'un module expérimental de constitution, d'exploitation et de valorisation d'un corpus numérique multimédia dans le cadre d'un partenariat entre une équipe scientifique du LLL et un collectif associatif impliqué dans un éventail d'activités artistiques et culturelles.

19. Refcast : l'Association portugaise de la châtaigne

Jean JIMENEZ

09min44

A travers cet entretien filmé, le professeur José Gomes-Laranjo nous explique le projet RefCast, qui est la contraction, en portugais, de Reforço e Castanha (Renfort et Châtaigne). Cette idée de départ, soutenue par les autorités portugaises, devait favoriser la plantation de surfaces de châtaigneraies très importantes à travers tout le pays, soit près de 90 000 hectares de plantations nouvelles à l'horizon 2030. Le projet, qui représentait un financement de 70 millions d'euros, n'a pas pu aboutir en tant que tel mais il a impulsé toute une dynamique très positive dans la filière castanéicole portugaise, une filière qui s'en est trouvée mieux organisée, plus active, qui aujourd'hui communique mieux et qui peut répondre plus efficacement aux demandes du marché international.

13. Le châtaignier, pays et terroirs européens Italie : la châtaigne, une image du passé, un produit du futur

Jean JIMENEZ

40min42

L'Italie est le pays du châtaignier par excellence. Elle a connu, tout au long de son histoire, une civilisation du châtaignier très vivante dans les vallées des massifs pré-alpins et tout le long de la chaîne des Apennins jusqu'en Sicile. Elle demeure encore bien présente dans les mémoires des habitants de la province de Cuneo qui témoignent. La diversité et la qualité de ses variétés, les démarches entreprises pour sauvegarder sa châtaigneraie et relancer sa castanéiculture ont permis à l'Italie de surmonter l'une des plus graves atteintes qu'elle ait connue depuis des siècles : le cynips, un ravageur impitoyable venu de Chine. Les conditions de reprise d'une production, qui retournerait à des niveaux proches de ceux de 2005, ne sont pas encore d'actualité, mais le pays fait tout pour que cela redevienne possible. L'Italie a misé aussi dans la recherche agronomique pour faire en sorte qu'après la fin de la lutte contre le cynips, de nouvelles voies puissent être ouvertes, en matière d'amélioration variétale, de lutte contre d'autres pathologies existantes, d'amélioration des processus de production et de transformation. Avec près d'une quinzaine de variétés dans diverses régions du pays, ayant obtenu la labellisation AOP ou IGP, l'Italie demeure encore le fer de lance de la castanéiculture européenne.

La médiation en archéologie

Isabelle DE MIRANDA

06min30

L’archéologie est restée pendant longtemps confinée dans les laboratoires de recherche, les cabinets de curiosités ou discutée au sein de sociétés savantes. Depuis les années 1970, cette discipline s’est ouverte au grand public par des voies et des modes d’intervention très variés. La médiation en archéologie représente l’une de ces approches. Elle consiste principalement à éveiller une curiosité vis-à-vis de l’histoire de l’humanité en animant des scénarios de médiation apte à favoriser l'appropriation de modèles, de notions et de concepts par des publics variés. La médiation en archéologie offre ainsi au plus grand nombre une meilleure compréhension du mode de vie des populations passées, une découverte de la démarche et des méthodes de recherche et donne une image dynamique et attractive du métier d'archéologue. Par ailleurs, son attractivité représente un outil important de développement touristique des territoires. Enfin, au-delà de sa capacité à donner un accès à tous à la culture et à produire des richesses économiques, la médiation en archéologie contribue à un enjeu important de nos sociétés contemporaines, celui d'accompagner les générations futures vers l'acceptation de l'autre dans toutes ses différences. En effet, l’archéologie implique des discussions sur l’Homme, sur les mécanismes de son évolution, aussi bien d’un point de vue politique, économique, culturel et social que physique et anatomique. Cette vidéo est issue de la web-série "Devenir Archéologue" produite par l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Pour rester informé de la mise en ligne des futurs épisodes :
 - rejoignez-nous sur notre page Facebook 
- suivez-nous sur Twitter

La Normandie face aux défis du développement

Sophie DE RUFFRAY

1h02min52

Les rencontres La NORMANDIE en débat ont pour ambition de permettre une discussion pluraliste sur les enjeux que pose l’actuelle réforme territoriale, en particulier la création d’une seule région normande. Impulsées par un collectif de 15 géographes normands, elles sont ouvertes à tous ceux que l’avenir de la Normandie intéresse.

La Normandie a longtemps fait partie des régions françaises parmi les plus prospères. Ce temps paraît désormais révolu. Depuis les années 1970, la part de la Normandie dans la production économique nationale n’a cessé de diminuer. La réduction des emplois dans plusieurs grandes filières historiques, couplée à l’existence de problèmes structurels de formation, ont eu pour conséquence une élévation du taux de chômage supérieure à la moyenne nationale. Les décideurs locaux et régionaux sont par ailleurs confrontés au fait que beaucoup de grands choix stratégiques dépendent de donneurs d’ordre extérieurs (État, grands groupes). Face à cette situation, de nombreux leviers sont disponibles : le soutien aux filières innovantes, la modernisation des connexions avec l’extérieur, la consolidation des réseaux entrepreneuriaux, le renforcement de l’offre de services collectifs, l’accompagnement des entreprises petites et intermédiaires, la valorisation raisonnée du patrimoine naturel et culturel, l’amélioration du cadre de vie des populations.

Bretagne valorisation® : l'innovation à votre portée

Elisabeth BOICHOT-LAGENTE

02min17

Service de valorisation des universités bretonnes (Université Rennes 1, Université Rennes 2, Université de Bretagne Occidentale et Université de Bretagne-Sud) et de quatre écoles d’ingénieurs (École Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, Agrocampus Ouest, INSA de Rennes, l’ENS Cachan – antenne de Bretagne), Bretagne Valorisation® joue le rôle de passerelle entre les acteurs de la recherche publique bretonne et le monde socio-économique. Il prend en charge l’ensemble des étapes de valorisation (transfert de technologies, projets européens, création d’entreprises, gestion des contrats industriels) de ses établissements fondateurs.

Dans cette interview, Elisabeth Boichot-Lagente, directrice de Bretagne Valorisation®, dresse un panorama de l’activité du service.
Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.
http://www.lairedu.fr/bretagne-valorisation-linnovation-a-votre-portee/

Bretagne valorisation® : le transfert des technologies

Cyrille CHAPON

02min24

Le transfert de technologies, du secteur de la recherche publique vers le monde industriel, constitue l’un des objectifs phares de Bretagne Valorisation®. Cyrille Chapon, directeur-adjoint de Bretagne Valorisation®, explique, point par point, les missions des ingénieurs transfert et les différentes étapes de la stratégie de valorisation des résultats de la recherche.
Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.
http://www.lairedu.fr/bretagne-valorisation-le-transfert-de-technologies/