Documents pour «mai 68»

Mai 68 revisité

Ludivine Bantigny

1h10min46

Cette intervention revient à l’événement 1968 dans ses projets, son inventivité et tout ce qui a été imaginé pour réellement « changer la vie » – on n’oubliera pas que ces mots étaient de Rimbaud. Elle décentre le regard hors de Paris pour valoriser d’autres scènes, sans négliger la capitale pour autant. Si l’événement ne brise ni toutes les barrières ni toutes les frontières, des univers sociaux se rencontrent, des potentialités s’entrouvrent,qui laissent apercevoir un monde différent. Les événements français de 1968 se lisent au prisme du monde où ils s’arriment. La dimension internationale est un enjeu pour nombre de protagonistes soucieux de s’insurger dans un mouvement de grand vent où les frontières indiffèrent. 1968 représente un refus du consentement à l’ordre établi et la mise en cause de ses dichotomies, entre ouvriers et étudiants, Français et étrangers, femmes et hommes, élèves et enseignants, médecins et patients… Il est pétri d’expériences sensibles et affectives. Émotions politiques, dans la joie soudain réveillée de bousculer l’ordre des choses et de l’imaginer autrement ; émotions également, dans la frayeur de certains, dans les tensions et les détestations attisées. Il s’agit donc aussi de donner plein crédit à ce qui est éprouvé, imaginé et ressenti.

Le péril jeune

De Cédric Klapisch

1h45min33

Quelques jeunes hommes se retrouvent plusieurs années après avoir quitté le lycée. Ils assistent, pendant son accouchement, la compagne de leur meilleur ami, mort une semaine auparavant d'une overdose. C'est pour eux l'occasion de confronter leurs souvenirs.

More

De Barbet Schroeder

1h52min17

En quête d’aventures et de lui-même, Stefan, un jeune étudiant allemand, en route vers le Soleil, fait de l’auto-stop jusqu’à Paris. Il rencontre une jeune Américaine oisive, Estelle, qui l’initie à la drogue. Les amoureux, à la recherche de sensations fortes, se rejoignent à Ibiza, pour y vivre leur passion dangereuse. À la fois captifs d’un amour désespéré, de la drogue et de l’ancien ami d’Estelle, leur seule issue est tragique..

Milou en mai

De Louis Malle

1h46min45

Une vieille dame s'éteint dans une grande demeure du Sud-Ouest.

Son fils, Milou, qui a soixante ans et qui s'occupe de la propriété convoque pour l'enterrement son frère Georges et sa belle-soeur, sa nièce Claire, sa fille Camille et le reste de la famille.

Mais nous sommes en mai 1968. Depuis deux semaines Paris est à feu et à sang...

3e table ronde : Les « cas éminents » de l’Europe contemporaine

Paul THIBAUD

1h17min28

Discutant : Paul Thibaud (ancien directeur d’Esprit) Jean-Pierre Le Goff (CNRS-Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) « Peut-on encore comprendre mai 68 ? » Dominique Schnapper (EHESS-CESPRA) « La chute du mur de Berlin : succès et effets pervers » 

Monsieur M, 1968

Isabelle Berteletti

59min42

Un petit agenda noir retrouvé, avec d’autres, dans la cave d’une maison de Montreuil, après le décès de son propriétaire.
Sur cet agenda, celui de l’année 1968, une fine écriture : jour après jour, Monsieur M, 41 ans, vieux garçon vivant chez ses parents, ouvrier-cartographe à l’Institut géographique national, raconte, sans passion ni sentiment, les évènements de sa vie.
Une vie bien réglée qui nous parle d’un temps d’avant. D’avant que tout se dérègle. Sous la mine du crayon à papier de Monsieur M, des échos de plus en plus forts d’une révolte en train de naître, d’un monde en train de changer, se font entendre…

Les Jeunes Loups

De Marcel Carné

1h44min35

Alain, jeune gigolo aussi élégant qu'ambitieux, se fait entretenir par une riche princesse étrangère. Il séduit aussi la jeune et candide Sylvie, qui feint de céder au cynisme ambiant en matière de mœurs sans s'avouer ses inclinations romantiques.
Désespérée de sa propre déchéance, elle se reprend en se liant avec Chris, un beatnik de la rue de la Huchette.

Les mots qui contestent : des tracts en mai 1968

Maurice TOURNIER

52min21

Série Mots et politique n°2.

Le film montre les problèmes que rencontre un groupe de recherche, il
esquisse des solutions méthodologiques, il évoque des résultats obtenus.
Il ne fournit ni un jugement, ni un témoignage, mais introduit à une
problématique collective de recherche" comment prendre une distance
scientifique vis à vis d’un matériau affectivement investi ? En
contrepoint de cette approche distanciée, des images de débats publics
autour de Jean Vilar, tournées pendant le festival d’Avigon en juin 68.
Ces images sont extraites du film "Avignon-sur-Scène", de Sylvain
Roumette et Pierre Samson. Avec la participation de Annie Geffroy, CNRS ;
Pierre Lafon, chercheur ; Francis Marmande, universitaire et
journaliste, Jean-François Pétillot, chercheur ; Jean-Pierre Sueur,
maire d’Orléans ; Maurice Tournier, enseignant-chercheur. "

Après mai

De Olivier Assayas

1h56min57

Région parisienne, début des années 70.
Jeune lycéen, Gilles est pris dans l’effervescence politique et créatrice de son temps. Comme ses camarades, il est tiraillé entre un engagement radical et des aspirations plus personnelles.
De rencontres amoureuses en découvertes artistiques, qui les conduiront en Italie, puis jusqu’à Londres, Gilles et ses amis vont devoir faire des choix décisifs pour trouver leur place dans une époque tumultueuse.

Les Paradis perdus

De Hélier Cisterne

29min54

Mai 68, une nuit. Isabelle, jeune lycéenne, rentre chez elle sous le choc. Ses parents, dépassés, décident de l'emmener à la campagne pour fuir les troubles parisiens. Le lendemain, Isabelle n'a qu'une idée en tête : rejoindre Paris. Elle ne sait pas encore qu'elle prendra une toute autre direction...

Mai 68 : images, écrits. Table ronde

La Cinémathèque française

1h25min25

Entre 1968 et 2008, quelles images et quels mots produits par le mois de Mai : photos, affiches, caricatures, caméras sauvages, chansons, slogans, autant de signes déchaînés qui n’ont plus cessé d’inspirer les pratiques artistiques et de hanter les imaginaires. Mais aussi quelles images-icônes produites par 68, jusqu’à l’idolâtrie parfois… ? De même, que penser de la profusion éditoriale à laquelle nous assistons quarante ans après les événements ? De quoi cette profusion est-elle le symptôme ?
Avec Gérard Fromanger, Didier Daeninckx, Thierry Lefebvre, Sébastien Layerle, Roei Amit...
Rencontre animée par Bernard Benoliel (Cinémathèque française).

37 - Débat

Christophe HANNA

28min00

Session Effets artistiques et littéraires de Mai 68. Transformations plastiques, déstabilisations génériques, nouveaux dispositifs de création
Colloque Mai 68 en quarantaine
Résumé A propos des écritures contemporaines (disons des années 90-2000) on a pu parler de désimplication, dépolitisation, désengagement, c’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui que j’allais réfléchir sur différents modèles possibles de l’action par l’écriture et l’écrit et m’attarder en particulier sur quelques nouveaux modèles qui me plaisent dans leur version actuellement reconstruite comme ceux d’action directe, de tactique critique, de ré-instrumentations documentales. Je vais m’efforcer de dessiner la figure du sujet producteur littéraire qu’elles supposent et si j’ai le temps je parlerai aussi des ajustements méthodologiques et théorétiques qu’elle implique. Je ne ferai pas vraiment d’histoire des idées.Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service
commun audiovisuel et multimédia : Mathias Chassagneux, Son: Xavier Comméat, Encodage-Montage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard