Documents pour «Hong Kong»

Johnnie To, Master of Hong Kong Cinema

De Frédéric Ambroisine

10min36

Johnnie To est une figure incontournable du cinéma de Hong-Kong. Il a réalisé plus de 60 films en 36 ans de carrière, et est surtout connu en France et en Europe pour ses polars et films d’action. En 1996, il co-fonda avec le réalisateur Wai Ka-Fai, la société de production Milky Way Image. Milky Way Image a produit plus de 50 films en 20 ans. Plus de la moitié sont réalisés ou co-réalisés par Johnnie To. Cet entretien a été réalisé le 23 avril 2016, à l'occasion du Far East Film Festival qui se tient chaque année à Udine, en Italie.

Confession of pain Seung sing

De Andrew Lau

1h46min30

Un détective aide un ami à découvrir le meurtrier de son beau-père. Les détails de l'enquête montrent que le crime est parfait...ou presque.

Office Hua Li Shang Ban Zu

De Johnnie To

1h59min06

Hong-Kong, 2008. Le jeune idéaliste Lee Xiang et la surdouée Kat Ho font leurs débuts chez Jones & Sunn, une multinationale sur le point d’entrer en bourse. Alors que la banque Lehman Brothers fait faillite aux États-Unis, la tension commence à se faire sentir au sein de l’entreprise. Lee Xiang et Kat Ho vont petit à petit découvrir le monde extravagant et outrancier de la finance…

Iceman Bing Feng : Chong Sheng Zhi Men

De Law Wing-Cheong

1h40min18

En 1620, pendant la dynastie Ming, He Ying, un garde du Palais dévoué et intègre, rentre d'une mission qu'il a honorée avec succès : apporter à son Empereur une machine à voyager dans le temps.
Sur la route du retour à travers les montagnes enneigées, il est chassé et attaqué par trois officiers, frères d'épée et traîtres à l'Empereur, qui l'accusent d'un meurtre. Durant leur combat, les quatre guerriers vont se retrouver ensevelis sous une terrible avalanche.
Prisonniers des glaces, ils vont se réveiller 4 siècles plus tard, dans un Hong-Kong contemporain, et poursuivre leur affrontement.

Ip Man 3 Yip Man 3

De Wilson Yip

1h40min47

Lorsque qu'une bande de gangsters dirigée par un promoteur immobilier corrompu cherche à prendre le contrôle de la ville, Ip reprend du service.

Présentation du numéro spécial de la revue Critique : « Hong Kong prend le large »

06min18

Numéro 8/ 2014 (n° 807 – 808) conçu et dirigé par Sebastian Veg.


Page personnelle de l'éditeur http://cecmc.ehess.fr/index.php?2687


Judith Pernin et Chloé Froissart ont collaboré ce numéro.

Sommaire de la revue

Depuis
sa rétrocession à la Chine en 1997, Hong Kong connaît une configuration
politique et culturelle inouïe d’îlot protodémocratique, de langue
cantonaise et cosmopolite, dans une Chine autoritaire, unitaire du point
de vue culturel et linguistique, et de plus en plus nationaliste. Cette
situation a abouti, depuis deux ou trois ans, à la revendication d’une
véritable identité culturelle hongkongaise, postnationale et distincte
de la Chine, que rien ne laissait présager au moment de la rétrocession,
fondée sur l’existence d’une culture cantonaise distincte, sur la
spécificité de l’expérience historique du colonialisme qui a sanctuarisé
les libertés fondamentales et sur la vitalité de la société civile.
Quand
la question de l’avenir de Hong Kong est redevenue d’actualité, dans
les années 1980, à la suite de la politique de réformes et d’ouverture
menée en Chine, un certain consensus prévalait dans la société
hongkongaise pour mettre fin à l’ère coloniale et à ses injustices. Si
les réformes sociales des années 1970 (menées sous le gouvernorat de
Murray MacLehose) avaient enfin donné le statut de langue officielle au
chinois écrit et amélioré le système scolaire public et les filets
sociaux, les structures profondes du colonialisme – une société
fortement hiérarchique dominée par une élite anglophone, aux inégalités
socioéconomiques criantes, et l’exclusion d’une partie de la population
de la vie civique – ne prêtaient guère à la nostalgie. La signature de
la déclaration conjointe sino-britannique de 1984 marqua l’accord sur le
retour de Hong Kong à la Chine à la date de l’expiration du bail
emphytéotique sur les Nouveaux Territoires signé en 1898. (L’île de Hong
Kong et la péninsule de Kowloon au sud de Boundary Street avaient été
cédées à perpétuité à la couronne britannique en 1842, mais il fut jugé
matériellement difficile et politiquement intenable de les séparer du
reste du territoire.) Cependant, et malgré les garanties contenues dans
la formule « un pays, deux systèmes », l’idée d’un contrôle politique
direct par Pékin, a fortiori après la répression du mouvement
démocratique de 1989, provoqua l’angoisse des Hongkongais et une
émigration massive au cours des années 1990



Lire l’article en texte intégral en libre accès sur CAIRN.INFO

Special ID Dak siu san fan

De Clarence Fok Yiu-leung

1h35min08

Sous l’identité d’un chef de gang sans scrupules, Chan, policier dévoué, se voit contraint d’accepter une nouvelle mission périlleuse auprès d’un caïd aux méthodes expéditives.
Avec Jing, sa belle coéquipière au tempérament de feu, ils vont devoir affronter les gangsters les plus violents de Chine. Mais pour porter un coup d’arrêt définitif au crime, il va mettre en danger sa couverture et sa famille.
Entre trahison et désir de vengeance, la justice a le goût de sang...

The way we are Tin shui wei de ri yu ye

Ann Hui

1h30min51

Tin Shui Wai est un quartier populaire de mauvaise réputation. Kwai, veuve, la cinquantaine, habite avec son fils Cheung Ka-on l’une des nombreuses tours. Leur relation est compliquée car Cheung ne parle pas. Kwai rencontre alors au supermarché où elle travaille Grand-mère Leung qui cherche un emploi.
Les deux femmes, voisines et collègues, vont progressivement partager leurs solitudes.

Le Yuan : Devise à deux visages

Fabrice GUEZ

06min39

La devise chinoise, le YUAN, ou CNY, est une devise partiellement convertible, indexée sur le dollar.
Le Yuan est considéré par beaucoup de pays comme une monnaie sous-évaluée, qu’il est impossible de posséder en dehors de la Chine, pourtant les autorités chinoises ont cherché à favoriser son internationalisation en créant deux monnaies :
• Le CNY : monnaie chinoise utilisable uniquement en Chine, Yuan onshore.
• Le CNH : coté sur le marché de Hong-Kong et utilisable à l’extérieur de la Chine, très demandé, pourtant lié à la devise chinoise.
Deux visages pour une même monnaie ? 

Bruce Lee et le cinéma d’arts martiaux

Linda Tahir

26min58

Icône populaire des années 1970, Bruce Lee a révolutionné le cinéma d’action en imposant les arts martiaux à l’écran.

Nous découvrons rapidement l’histoire du genre afin de mieux prendre en compte les apports du Petit Dragon.

Né à San Francisco en 1940, Bruce Lee grandit à Hong Kong où il devient un acteur populaire dans des rôles d’enfant et d’adolescent.

À l’âge de 13 ans, il débute le Kung Fu W ing Chun à l’école du Sifu Y ip Man.

Après son installation aux USA, il enseigne les arts martiaux et part à la conquête d’Hollywood.

Nous rencontrons ensuite le cas - cadeur Richard Suen qui a travaillé sur les films "Big Boss" et "Opération Dragon", et nous raconte quelques anecdotes concernant le tournage de ces films.

La Main de Fer

De Chung Chang-wha

1h41min43

Le jeune Chi-hao est envoyé en ville pour s'entraîner sous la direction d'un maître d'arts martiaux réputé. Affecté dans un premier temps aux tâches domestiques, il acquiert progressivement les bases d'un style de combat qui pourrait faire de lui le vainqueur potentiel d'un tournoi très attendu. Mais un chef de clan sans scrupules, accompagné de son fils, met tout en oeuvre pour supprimer ce rival et les autres membres de son école, allant même jusqu'à engager une bande de mercenaires japonais pour les provoquer régulièrement. Chia-hao est victime d'une embuscade et se fait briser les deux mains. Infirme, il perd tout espoir de pouvoir pratiquer à nouveau les arts martiaux, jusqu'au jour où son maître consent à lui enseigner la redoutable technique de "La Main de fer"... Interdit aux moins de 12 ans

La rage du tigre Xin du bi dao

De Chang Cheh

1h38min28

Dans une Chine ensanglantée par les guerres de clans, Lei Li se fait une réputation de justicier en prenant la défense des faibles. Voyant en lui un rival possible, Maître Long organise le vol du trésor du clan du Tigre et lance une rumeur accusant le chevalier.
Attaqué par le Tigre et ses hommes, qui le croient coupable, Lei Li les met en déroute. Mais Long, que tous prennent pour un homme sage, surgit et propose à Lei Li un combat loyal, dont l'issue décidera de l'innocence ou non du jeune homme. De plus, le perdant aura le bras droit tranché...