Cinéma

  • Genres Documentaire

Le bruit du canon

Marie Voignier

27min35

Un film en trompe l'oeil, avec des paysans persécutés jusque dans leurs fermes par des oiseaux peu farouches. C'est bien d'espace vital dont il s'agit ici, de lutte pour la survie de l'espèce...humaine. Un premier déjà parfaitement maîtrisé, avec un style déjà bien campé, pour une réalisatrice qui allie malice et esthétique à la perfection.

Cène

De Andy Guérif

30min52

Dans un plan-séquence de trente minutes, 13 ouvriers construisent le célèbre décor de "La Cène", tableau de Duccio di Buoninsegna.

Hinterland

Marie Voignier

49min21

Un témoignage en forme de carte postale, et derrière une naïveté de façade, Marie Voignier dépeint avec grâce et précision un passé qui ne passe pas, un pays qui se cherche un futur à l'ombre de son histoire récente. Entre silence et vacarme, entre hier et demain, entre un non-lieu et un ailleurs, ce film nous transporte au-delà des frontières de l'entendement.

Cugny, l'homme orchestre Escales Musicales (Série 7 x 26')

De Emmanuel Rudowski

27min51

Richard Bona, Régis Gizavo, Etienne Mbappe, Stéfano Di Battista, Paco Séry, Nguyên Lê et Laurent Cugny ont un point commun : tous travaillent dans la capitale, s’inspirant du brassage culturel et pluriethnique incessant. Escales Musicales propose de découvrir les jeunes talents qui font le jazz et la world music d’aujourd’hui, à Paris. Paris, seconde plaque tournante de la musique du monde après les Etats Unis, constitue un véritable attrait pour ces musiciens. Une série de portraits sur les futures stars de demain.

Eloge de la cabane

De Robin Hunzinger

51min48

Habiter une cabane, construction étroite, modeste, transitoire et précaire induit nécessairement une relation spécifique au territoire dans lequel elle s'inscrit, et à la nature. Souvent construite sans permis de construire, sans plan préalable, faite de brique et de broc, la cabane est un lieu qu'il faut sans cesse réajuster. Ni bien public, ni propriété privée, ni tout à fait hors du monde, ni tout à fait intériorisée, la cabane est une aire intermédiaire, un potentiel d'expériences, une rêverie universelle. « Eloge de la Cabane » interroge les notions de jeu et d'expérience sensorielle, d'autonomie, de réflexion ou d'utopie qu'implique l'idée même de la cabane. En partant de sa propre expérience de la cabane, dans les Vosges, Robin Hunzinger ira à la rencontre de ceux qui ont construit la leur, dans d'autres régions de France.

Les Pionniers du paysage

De Robin Hunzinger

43min29

Le paysage rural que nous aimons est attaqué : de l'intérieur, par la fonctionnalisation de l'agriculture et, de l'extérieur, par la transformation des campagnes non rentables en de vastes zones de friches. Face à ces changements lourds de conséquences (appauvrissement, régression, abandon) comment peut-on lutter ? Qui va se porter responsable de ce réservoir d'avenir ? Qui va redessiner les lignes fortes d'un paysage à nouveau humain ? Ce film souhaite répondre à ces questions à travers l'exemple novateur de trois pionniers du Massif vosgien, agriculteurs-défricheurs, qui s'attachent à la sauvegarde des milieux naturels, ainsi qu'au maintien et à la création d'activités économiques. Ils façonnent le paysage de demain.

Les oubliés du Bangladesh

De Amirul Arham

54min17

Au Bangladesh, 300 000 personnes, réfugiés politiques originaires de la province indienne du Bihar, vivent dans des camps provisoires ... depuis 27 ans. Victimes de la politique, privés de tout repère identitaire, linguistique, social, culturel, ils survivent dans un dénuement total et dans l’indifférence générale. Pourtant, ils continuent à croire en un jour meilleur. Si les anciens rêvent d’un improbable départ vers le Pakistan, les jeunes, nés au Bangladesh, souhaitent la citoyenneté bangladeshi. Ils attendent ...

Mirages

De Olivier Dury

46min42

Chaque jour, à mille lieues d’ici, des dizaines d’hommes porteurs d’un espoir inouï s’en vont, désireux d’atteindre l’Europe. Durant les premiers jours de leur traversée entre Agadez et Djanet, entre Niger et Algérie, les émigrants doivent affronter le temps du désert, ses stases, ses accélérations foudroyantes, son immobilité minérale. Cette épreuve qui les traverse fait d’eux des sans-papiers. C’est durant ce trajet que le film les singularise, les détourne un instant de l’invisibilité qui les attend.

A tout prix

De Christophe Gaillard

53min02

Ancien trapéziste, Jean-Michel a créé la compagnie de trapèze volant « Tout Fou To Fly ». Il se lance dans un projet ambitieux et spectaculaire « ORFEU ». S’inspirant du mythe d’Orphée, ce spectacle mêle avec harmonie trapèze, acrobatie aérienne, chorégraphie, pyrotechnie, techniques d’escalade, danse et musique. ORFEU est un film sur la création d’une troupe et d’un spectacle, vu des coulisses, de l’intérieur. Il s’attachera à suivre le processus de création et témoignera également de l’extraordinaire aventure humaine entre les membres de la troupe, de la naissance d’une famille. De Pontoise à La Seyne sur Mer en passant par Rouen, ce documentaire montre comment la passion créatrice permet de surmonter les difficultés et la précarité du quotidien.

Astrid Hadad, la môme téquila

De Aurélie Semichon

55min18

Le vent de la révolte souffle dans les cabarets populaires de Mexico. Sur scène, Astrid Hadad part à l’assaut : "Pas de quartier ! À bas l’indécrottable macho, vive le péché et Qué viva México !" Extravagante, iconoclaste, Astrid fustige l’incohérence du genre humain et mexicain dans un délire dévastateur qui vise toujours la même cible : une société machiste figée dans ses valeurs. Porte-voix de toutes les femmes mexicaines, Astrid en révèle aussi les multiples visages. Elle a le trait acéré et provoque avec force un public qui ne se fait jamais prier pour réagir. La scène de cabaret devient alors le théâtre de la société. Portant un regard singulier sur le Mexique d’aujourd’hui, ASTRID HADAD, LA MÔME TEQUILA est avant tout le portrait d’une femme libre.

La Note verte, Vasco Martins

De Jean-Paul Guirado

59min19

Composer des œuvres classiques sur une île, un continent où il n’existe pas d’orchestre symphonique, ni de public, c’est le choix de Vasco Martins, musicologue et compositeur. Si Paris et Lisbonne lui ont offert ses années d’apprentissage, Sao Vicente, son île, nourrit la création musicale. Jouir de son pays et souffrir de l’éloignement, créer loin des interprètes, des salles de concerts, des décideurs… Vasco Martins vit ces contradictions, ces défis. S’attachant autour de l’homme et de son écriture musicale le film s’articulera comme une visite, ponctuée de flash backs. Nous suivons le parcours d’un enfant talentueux, les années d’apprentissage en Europe, la vie dans son île, les voyages vers les studios parisiens.

Traces de guerre

De Bruno Florentin

27min41

Si la profession de démineur est essentiellement masculine, on y trouve néanmoins une dizaine de femmes dans le monde dont 4 bosniaques. Deux d’entre elles, Amela, 28 ans, mère de deux enfants, et Raza, 37 ans, célibataire, travaillent en duo : quand l’une démine, l’autre observe pour prévenir l’accident et intervenir si besoin est. « Traces de guerre » est l’histoire d’un combat. Un combat contre une arme sournoise, invisible, qui tue même en temps de paix.