Savoirs

  • Genres Religion
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 31
  • 32
  • 33
  • »

Éléments d'un syncrétisme chamanique et soufi en Asie centrale

Patrick GARRONE

52min04

Journée d'études IFEA-DOSTI le 16 novembre 2009 à Istanbul (Institut français d’études anatoliennes)
« Les éléments hétérodoxes dans les soufismes d'Anatolie et d'Asie centrale »
organisée par Dilek Sarmış et Alberto Fabio Ambrosio
Patrick Garrone
Éléments d'un syncrétisme chamanique et soufi en Asie centrale

Qalandar et maddah en Asie centrale aux 19e et 20e siècles

Alexandre PAPAS

53min49

Journée d'études IFEA-DOSTI le 16 novembre 2009 à Istanbul (Institut français d’études anatoliennes)
« Les éléments hétérodoxes dans les soufismes d'Anatolie et d'Asie centrale »
organisée par Dilek Sarmış et Alberto Fabio Ambrosio
Alexandre Papas (EHESS)
Qalandar et maddah en Asie centrale aux 19e et 20e siècles

Relations entre Chrétiens et Bektachis des Balkans et de Turquie. Interconfessionalisme et supraconfessionnalisme

Thierry Zarcone

49min19

Journée d'études IFEA-DOSTI le 16 novembre 2009 à Istanbul (Institut français d’études anatoliennes)
« Les éléments hétérodoxes dans les soufismes d'Anatolie et d'Asie centrale »
organisée par Dilek Sarmış et Alberto Fabio Ambrosio
Thierry Zarcone (CNRS-GSRL)

Les musiques dites "soufie" en Iran et en Asie centrale, comme cadre rituel et comme champ esthétique

Jean During

1h40min08

Séminaire "Définir l’espace ottoman à travers le soufisme et les confréries"
et Séminaire d'ethnomusicologie
Lundi 15 février 2010 à 18h à l’IFEA
Jean During du CENTRE DE RECHERCHE EN ETHNOMUSICOLOGIE
(CREM-LESC, UMR 7186, Paris X Nanterre).
 “Les musiques dites "soufie" en Iran et en Asie centrale, comme cadre rituel et comme champ esthétique”.

Le tarot divinatoire à Paris

12min58

Le tarot dit divinatoire remonte à la Renaissance italienne, tel les grands classiques ce langage optique et poétique empreint de l’antiquité et du christianisme ne perd pas sa pertinence aujourd’hui, comme média de connaissance de soi et du monde. Jodorowsky, un grand ponte de la tarologie, qualifie le tarot de « cathédrale nomade », c’est en effet un monument immatériel édifié en l’honneur de l’inconscient et la philosophie dont les arcanes sont les murs. Franchissons donc le seuil de cette cathédrale à la découverte de ces richesses et ses secrets.
Dans le but de faire découvrir l’importance patrimoniale de la tarologie, nous allons rencontrer deux praticiens pour recueillir leurs différents parcours, leur savoir-faire et leur connaissance de cet art de la communication, ainsi qu’un consultant qui partagera son ressenti à l’issue d’une séance de lecture.

Forum Nîmois - Charles GIDE - SAND - 16 AVRIL 2018

1h22min47

L’activité de notre association Charles Gide reprend, pour son cycle de conférences "le forum Nîmois Charle GIDE" Jean MATOUK président de l'assosiation et professeur des universités recoit Shlomo Sand, le 16 avril 2018, au lycée Alphonse Daudet de Nimes.
Shlomo Sand est un historien israélien spécialisé dans l'histoire contemporaine et professeur à l'université de Tel Aviv depuis 1985. Né en 1946 à Linz en Autriche, il a grandi en Israël où ses parents ont émigré. Il vient à Paris dans les années 1970 poursuivre des études d’histoire, soutient une maitrise sur Jean Jaurès puis une thèse sur Georges Sorel . Il relance en France les études soréliennes et organise le premier colloque sur Sorel en 1982, cofondant en 1983 les Cahiers Georges Sorel. Retourné en Israël, il s'est intéressé à l'histoire du cinéma, à l'histoire des intellectuels et, plus récemment, à l'histoire du peuple juif.
En 2008, Shlomo Sand publie chez Fayard un livre intitulé Comment le peuple juif fut inventé, une étude de la construction nationale israélienne par le mouvement sioniste. Il y défend l'idée que cette construction s'est appuyée sur un récit fondateur mythique, faisant des populations juives un peuple, uni par une même origine et possédant une histoire nationale commune remontant à la terre d'Israël. Sand nie la réalité de cette origine commune, mettant en avant l'importance des conversions dans la constitution des populations de confession juive. L'ouvrage de Sand procède à une étude de la formation de ce récit national, à travers une historiographie critique des travaux d'historiens et d'hommes politiques, ayant vécu aux XIXe et XXe siècles1. Ce livre a suscité de nombreux débats et controverses historiques.
En mars 2013, il fait paraître un nouvel ouvrage, Comment j’ai cessé d’être juif, où il explique : « Supportant mal que les lois israéliennes m’imposent l’appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d’apparaître auprès du reste du monde comme membre d’un club d’élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif. »
Ces ouvrages sont traduits en de nombreuses langues et Shlomo Sand a publié énormément d’articles et de livres dont un des derniers s’intitule : La Fin de l'intellectuel français ? publié aux Editions La Découverte, en 2016.

Thierry Pécout : "L'institution ou le religieux en politique"

09min59

La série "Rencontres" donne la parole aux chercheurs du LEM - Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes"
Thierry Pécout est un historien médiéviste français, spécialiste de l'histoire de la Provence médiévale, XIe-XIVe siècle.
Professeur à l’université de Saint-Étienne
Membre statutaire du Laboratoire d’études sur les monothéismes
Directeur du Centre européen de recherche sur les congrégations et
les ordres religieux (CERCOR, Saint-Étienne), antenne stéphanoise de
l’UMR 8584 LEM, Laboratoire d’Études sur les Monothéismes, depuis
janvier 2013.

Gilbert Dahan : "La biblie chrétienne au Moyen Âge"

08min12

La série "Rencontres" donne la parole aux chercheurs du LEM - Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes"


Gilbert Dahan, est un historien des religions français.
Directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique - CNRS - et à l'École pratique des hautes études. il est notamment un médiéviste reconnu. Ses travaux ont renouvelé les études sur l'exégèse de la Bible en Occident chrétien au Moyen Âge.

Daniel De Smet : " de l'Islam, du Chiisme et de l'Ismaëlisme"

10min54

Portraits du LEM
DE SMET Daniel

Directeur de Recherche au CNRS
Membre statutaire du Laboratoire d’Études sur les Monothéismes
Groupe du Centre d’études des religions du Livre (CERL)
Responsable de l’équipe 1, “Livres sacrés : Canons et Hétérodoxies”

Domaine de recherche

Transmission, réception et assimilation de la philosophie grecque
tardo-antique dans la pensée arabo-musulmane, en particulier dans le
chiisme ismaélien des X e et XI e siècles.

Philosophie arabe : noétique et théories de la connaissance ; exégèse philosophique du Coran.

Alain Le Boulluec : "Regard sur les hérésies"

09min14

La série "Rencontres" donne la parole aux chercheurs du Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes (LEM)



Dans
cet épiode, Alain Le Boulluec explique comment la notion d'Hérésie a permis la construction de la communauté chrétienne dans les premiers siècles.

Silvio de Franceschi : "Querelles et débats, l'unité en question"

10min11

La série "Rencontres" donne la parole aux chercheurs du Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes (LEM)

Dans cet épiode, Sylvio de Franceschi revient sur la notion d'anti-romaniste et les différentes querelles théologiques au sein de l'église catholique.

La vie mystique à Istanbul : Confréries, couvents et derviches

Ekrem Işın

28min40

Séminaire "Définir l'espace ottoman à travers le soufisme et les confréries"
Lundi 18 janvier 2010, 18h, IFEA Ekrem Işın de l'IAE (Istanbul Araştırmaları Enstitüsü) « La vie mystique à Istanbul : Confréries, couvents et derviches. » 
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 31
  • 32
  • 33
  • »