Documents pour «Israël»

Ligne verte

De Laurent Mareschal

03min56

Une fresque défile sous nos yeux au sons de travaux omniprésents mais lointains. Cette peinture représente un paysage de type méditerranéen. On y distingue plus particulièrement trois acteurs: un cactus, un cyprès et un olivier. Après avoir découvert la fresque en une longue virgule au banc-titre, la caméra se fige. Sans trop y prêter l'oreille, des éboulis parsemaient le parcours. C'est maintenant qu'on en découvre les origines: une branche d'olivier a fait craqueler le mur. Ce mur c'est celui qui sépare Israël de la Palestine. Et cet olivier rebelle n'est pas seul, peu à peu toute la fresque s'anime; surtout nos trois acteurs principaux hâtifs de se libérer de leur gangue de béton. Une partie du mur est écroulée; on pourrait être optimiste, si le dernier travelling ne venait gâcher la brêche... Une fresque défile lentement sous nos yeux, comme dans un énième épisode de "Palettes". Cette peinture en trompe-l'oeil représente le paysage situé derrière ce mur. Elle le nie, elle se rebelle contre lui. Un mur récemment construit à Jérusalem...

Le toit Alsateh

De Kamal Aljafari

1h01min10

Un homme retourne sur sa terre natale, celle de ses parents, autrefois la Palestine, aujourd’hui Israël. Il cherche dans les vies et les espaces interrompus une signification aux notions de lieu et de récit. Son voyage est moins une quête de souvenirs qu’une tentative de reconquérir le présent, à partir de ses fragments. Ayant pour cadre l’histoire inachevée de sa famille, “Le Toit” est une œuvre refusant les stratégies spectaculaires du journalisme et la logique de victimisation.

Vidéomappings - Aïda, Palestine

De Till Roeskens

45min12

Un camp de réfugiés, quelques passages de frontières, une maison entourée par un mur... à tour de rôle, les habitants du camp Aïda à Bethléem esquissent des cartes de ce qui les entoure, tout en nous livrant les récits qui animent ces géographies subjectives. Pas à pas, au fil des dessins, nous découvrons le camp et ses environs, nous suivons les trajets de quelques personnes et leurs tentatives de composer avec l’état de siège sous lequel ils vivent. Un hommage à ce que l'on pourrait appeler résistance par contournement, à l’heure où la possibilité même de cette résistance semble disparaître.

Closing your eyes

De Robin Hunzinger

52min23

Septembre 2005. Les Israéliens quittent la Bande de Gaza. Mais qu’en est-il de la situation en Cisjordanie ? Trois villes palestiniennes en train de mourir d’enfermement et d’étouffement : Naplouse la révoltée, vivante et bruyante… Hébron, la résignée, vide et silencieuse… Qalqilya qui se meurt… Et une girafe aux yeux grand ouverts, au regard d’une infinie tristesse. Closing your eyes ou comment dessiller nos yeux quand ils sont grands fermés ? A partir de témoignages d’habitants de ces trois villes ce film nous montre la détresse et l’isolement de la population. Comment vivre et survivre en Cisjordanie ?

Izkor, Les esclaves de la mémoire

De Eyal Sivan

1h37min12

"Izkor" signifie "souviens-toi" en hébreu, et c'est sur cet impératif dicté aux enfants d'Israël que s'interroge le film. Au mois d'avril, en Israël, les fêtes et les commémorations se succèdent. Les enfants des écoles, du plus petit au plus grand, se préparent à rendre hommage au passé de leur pays. La mémoire collective devient alors un outil terriblement efficace pour la formation des jeunes esprits. IZKOR, c'est la société israélienne comme on ne l'a jamais montrée, c'est trente jours de la vie d'un Etat vivant au rythme des pulsations de sa mémoire. Ce film, primé dans de nombreux festivals internationaux, nous propose une analyse passionnante et sans complaisance des bases de l'Etat hébreu.

Les figuiers de Barbarie ont-ils une âme ?

Rachel Mizrahi

1h11min09

"Chaque fois que vous voyez un cactus, vous pouvez être sûr qu'il y avait un village". En Palestine, des Arabes qui ont fui leurs habitations après les guerres de 1948 et 1967 reviennent sur leurs terres et racontent les circonstances de leur départ, montrant leurs anciens lieux de vie. D'autres témoignent de leur acharnement à rester envers et contre tout, telle cette vieille femme qui explique pourquoi elle a refusé l'argent qui lui avait été proposé.