Documents pour «maison de retraite»

L'échappée belle The Leisure Seeker

De Paolo Virzy

1h47min37

Les années ont passé, mais l'amour qui unit Ella et John Spencer est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l'hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu'ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions.

Lilting ou la Délicatesse

De Hong Khaou

1h23min02

Londres. Dans une maison de retraite, Junn, une mère sino-cambodgienne pleure la disparition de son fils, Kai. Son deuil est dérangé par l’arrivée soudaine de Richard. Elle ne sait pas ou ne veut pas savoir qu’il a été le compagnon de Kai. Ils ne parlent pas la même langue mais, aidés d’une interprète, vont essayer de communiquer dans le souvenir de celui qu’ils ont aimé.

Dernier Amour Primo amore

De Dino Risi

1h50min58

Ex-gloire de la comédie, Picchio tombe amoureux de Renata, jeune infirmière de la Villa Serena, la maison de retraite pour anciens acteurs de théâtre dans laquelle il vient d'arriver. Il décide de la suivre à Rome, pour vivre la première aventure amoureuse de sa retraite.

Fin de partie Mita Tova

De Sharon Maymon

1h28min53

Cinq pensionnaires d'une maison de retraite de Jérusalem, ne supportent plus de voir leur ami malade souffrir.

A la demande insistante de son épouse, ils se décident à construire une "machine pour mourir en paix" qui conduira le pauvre homme vers l'au-delà. Mais forcer le destin ne se révèle pas si simple.

SFAP 2011 – L’alliance soignants en soins palliatifs et l’accompagnement au deuil.

C. MAURO

17min02

Titre : SFAP 2011 – L’alliance entre soignants en soins palliatifs et chambre mortuaire dans l’accompagnement au deuil.
Auteur(s) : C. MAURO (psychologue – Lomme - France).
Etablissement : Unité de Soins Palliatifs, Centre Hospitalier Saint Philibert, Lomme, France.
Résumé : La mort survient aujourd’hui le plus souvent en dehors de l’espace privé où l’on avait vécu, accompagnée de soignants investis pleinement auprès du patient et de sa famille. Les questions formulées et recueillies dans l’instant du mourir sont nombreuses et complexes. Certaines, au-delà des tabous, de la culpabilité, de la gêne, concernent l’après, le devenir du corps mort, les démarches à entreprendre, et dans cette continuité les modalités d’organisation des obsèques à venir.
L’objectif de notre propos est de mettre en évidence les modalités d’accompagnement de ces demandes intimes et douloureuses au travers le travail de liaison nécessairement mis en place entre les soignants de l’unité de soins palliatifs et les soignants en chambre mortuaire. Nous fonderons notre développement à partir des résultats obtenus à l’issue d’une thèse de doctorat en psychologie et sur la base de rencontres cliniques.
Nous tenterons de faire valoir les différentes missions de ces soignants singuliers (information auprès des équipes pour la préparation du corps, accueil et recueil des premiers souhaits de la famille, respect des croyances et des rites funéraires, réalisation de la toilette mortuaire, présentation du défunt, réalisation des démarches administratives, travail de liaison avec les pompes funèbres,
préservation et respect du corps,…) afin de mettre en évidence le sens profond que recouvre cette complémentarité avec l’équipe de l’unité de soins palliatifs et les enjeux psychiques tant du point du vue du patient (réassurance, information…), que de sa famille (présence sécurisante, réappropriation du défunt, possibilité d’un recueillement, apaisement des stigmates de souffrance du patient décédé, accompagnement au deuil… ) et des soignants de cette équipe (alliance thérapeutique…).
Les perspectives de ce travail sont multiples : renforcer les valeurs d’humanitude, donner une place et réinscrire le mort dans la communauté, être au plus près des besoins dans l’accompagnement du deuil, préparer l’indispensable travail de mémoire.
L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.
Conférence enregistrée lors du 1er Congrès international francophone de soins palliatifs et d’accompagnement & 17ème Congrès de la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP). A la rencontre de nos diversités
Du 28 au 30 juin 2011 au Centre Cité de Congrès de Lyon. Atelier F6– Deuil et rites funéraires.
Organisé avec le partenariat de l’UNF3S/UMVF.
Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMES

SFAP 2011 – Perception et vécu du rôle infirmier en soins palliatifs.

F. KAECH

22min52

Titre : SFAP 2011 – Perception et vécu du rôle infirmier ressource en soins palliatifs (IRPS) dans les maisons de retraites médicalisées et au domicile (ARCOS).
Auteur(s) : F. KAECH (assistant de recherche à Lausanne – Suisse).
Etablissement : Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne, Suisse,
Résumé : Dans le cadre du Programme Cantonal Vaudois de développement des soins palliatifs, le réseau de soins lausannois (ARCOS) avec le soutien de la santé publique a créé le statut et l’institutionnalisation du rôle d’Infirmier-ère Ressource en Soins Palliatifs (IRSP). Le but de ce dispositif est de renforcer la prise en charge des patients en situation palliative en maison de retraite médicalisée (EPHAD) et au domicile. La mise en œuvre d’une telle démarche repose sur la formation d’une partie du personnel de santé de première ligne de ces institutions, qui opère en tant que ressource pour le reste du personnel. Cette recherche analyse, à partir des points de vue croisés des IRSP et des responsables institutionnels, le rapport des infirmiers(ères) à leur rôle d’IRSP, ainsi que les freins et les facteurs favorisant l’application de ce rôle au sein de leurs contextes institutionnels respectifs..
L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.
Conférence enregistrée lors du 1er Congrès international francophone de soins palliatifs et d’accompagnement & 17ème Congrès de la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP). A la rencontre de nos diversités
Du 28 au 30 juin 2011 au Centre Cité de Congrès de Lyon. Atelier E6– Démarche palliative selon le lieu de prise en charge.
Organisé avec le partenariat de l’UNF3S/UMVF.
Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMES

SFAP 2011 – A la rencontre de deux cultures : soins intensifs – soins palliatifs

D. GUAY

28min29

Titre : SFAP 2011 – A la rencontre de deux cultures : soins intensifs – soins palliatifs
Auteur(s) : D. GUAY (infirmière – Québec – Canada).
Etablissement : Université de Sherbrooke, Longueuil, Canada
Résumé : Accompagner les patients en fin de vie fait partie du quotidien des infirmières œuvrant à l’unité de soins intensifs (USI). Pour plusieurs, la transition du soin curatif vers le soin palliatif est vécue comme une période ambiguë et angoissante. Elles se disent insuffisamment préparées et peu impliquées dans le processus décisionnel formel et cette situation affecte considérablement la qualité des soins aux patients et à leur famille. La plupart des études portant sur l’expérience des infirmières sont rétrospectives et les comportements pouvant correspondre aux «bons soins» ainsi que les conditions les facilitant sont souvent peu décrits, présentés sous forme de suggestions ou intégrés aux résultats.
L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.
Conférence enregistrée lors du 1er Congrès international francophone de soins palliatifs et d’accompagnement & 17ème Congrès de la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP). A la rencontre de nos diversités.
Du 28 au 30 juin 2011 au Centre Cité de Congrès de Lyon. Atelier E6– Démarche palliative selon le lieu de prise en charge.
Organisé avec le partenariat de l’UNF3S/UMVF.
Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMES