Documents pour «Joie»

La petite bande

De Michel Deville

1h27min34

L'histoire de sept enfants anglais qui partent à l'aventure en France sans argent. Sur leur chemin ils croisent des individus étranges qui ont capturé une petite fille française. Le groupe de jeunes anglais va alors mettre au point une stratégie pour sauver la pauvre ingénue. Ils seront aidés par un mystérieux voyageur...

Mon père avait raison

De Sacha Guitry

1h38min32

C'est l'histoire d'une dynastie bourgeoise. C'est une forme d'égoïsme qui se transmet de père en fils et qui fait dire à chacun: "Mon père avait raison!". C'est un film qui peut, en une phrase se résumer ainsi: "Il n'est pas étonnant que les enfants ressemblent à leur père, puisque tous les hommes sont pareils." Et l'on peut dire aussi que c'est histoire d'un homme qui a cru comprendre enfin que quand on est malheureux, on ne fait le bonheur de personne. Il lui apparaît que le mot "égoïsme" est en général employé à contre-sens. Être égoïste, à ses yeux, cela signifie: "Rendre heureux ceux qui vous entourent pour jouir du spectacle quotidien de leur bonheur." Les événements lui donnent raison - et il devient tellement heureux que son entourage s'en inquiète, et même, un instant se demande s'il n'est pas devenu fou !

Voyage dans l'humour juif

De Alex Szalat

1h34min02

Une chaîne de TV demande à un metteur en scène non juif (goy) de réaliser au pied levé, un documentaire sur l’humour juif. Évidemment il n’y connaît rien… Le spectateur est convié à un voyage vers quelques pays de la diaspora juive : France, Pologne, Etats-Unis, Israël. L’occasion de vivre les péripéties graves, drôles, et tendres, de ce metteur en scène préparant un film sur un sujet et un territoire inconnus. Au fil du voyage, ce dernier s’avérera non seulement un bon élève de l’humour juif, mais de surcroît sera gagné par le virus…

Rascagnes

De Jérôme Boulbès

10min46

En des temps incertains, un petit groupe de créatures se réunit pour partager un festin.

Joie et bonheur

1h46min45

« Faut-il être heureux ? » La question a de quoi surprendre ? Qui ne souhaite l'être ? Aristote déjà, dans sa célèbre Éthique à Nicomaque, définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l'on recherche pour elle-même, et non en vue d'autre chose. Mais aujourd'hui chacun semble sommé d'être heureux : une injonction au bonheur retentit de toutes parts, sans que la définition du bonheur soit devenue plus claire. Le présent cycle de conférences réunit des psychologues, des philosophes et des théologiens de l'université de Strasbourg. Il entreprend d'interroger cette injonction contemporaine au bonheur, en revenant sur les différentes approches possibles du bonheur : l'ambition de la sagesse de faire le bonheur, l'appel du Sermon sur la Montagne à ne pas se soucier du lendemain (les Béatitudes), contrastant d'ailleurs avec la résignation de l'Ecclésiaste jugeant vaine la quête de bonheur. La dimension sociale et politique du bonheur ne sera pas oubliée, qui cherchera à définir les critères de la qualité de vie. Chaque conférence recevra une réponse émanant d'un autre champ disciplinaire, pour croiser les approches et proposer, au terme du cycle, des définitions de ce bonheur qui nous hante.



Joie durable et psychologie positive
SARAH SCHIMCHOWITCH

Qohéleth – aucun renoncement au bonheur !
REGINE HUNZIKER

D. Frey et F. Rognon : essais de définitions

À travers chants

Tahani Rached

1h17min19

Long métrage documentaire sur les membres de l'Ensemble vocal d'Outremont. Un monde peuplé d'êtres étonnants qu'une simple note de musique suffit à transporter de joie . Car ils chantent toujours et partout; sous la douche, au volant et même en cuisinant. Surtout, ils chantent ensemble, hommes et femmes de tous âges et de tous les milieux réunis sous la bannière, rayonnant chaque fois d'un bonheur qui les transfigure. Car la musique est leur âme et leur royaume.