Documents pour «Rêves»

Une vie rêvée Holiday Joy

De Kirk D'amico

1h27min38

Ayant lutté pendant des années pour garder sa famille unie après le décès de sa mère, qu'elle a fini par remplacer d'une certaine façon, une adolescente rêve d'une vie aussi parfaite que celle de ses voisins. Un souhait qui devient réalité lorsqu'elle se réveille chez eux et découvre qu'elle est l'une des leurs après un accident mystique.

Hirune hime, rêves éveillés Hirune Hime : shiranai watashi no monogatari

De Kenji Kamiyama

1h51min26

Depuis peu, Morikawa fait une série de rêves étranges. Contre toute attente, son père est arrêté par la police. Morikawa est décidée à le libérer, avec l'aide de son ami Morio. Pour cela, il lui faudra percer le mystère de ses rêves.

Doux Amer

De Matthieu Chatellier

1h16min50

"Il m’arrive quelque chose. Quoi exactement ? J’ai peur." Journal intime d'un homme qui se découvre un jour atteint d'une maladie incurable et potentiellement mortelle. Voyage autour des corps aimés, entre la France et l'Italie. Eclats singuliers et sensuels. Fragments de rires, d'angoisses et de rêves.

Le jour a vaincu la nuit

De Jean-Gabriel Périot

28min33

Huit portraits. Huit rêves. Huit évasions. Les détenus de la maison d’arrêt d’Orléans ont et font des rêves. Le réalisateur Jean-Gabriel Périot leur a demandé de les raconter face à la caméra.     

Lonely bones

De Rosto

09min36

Gloire à toutes les âmes qui se terrent sur des planchers pourris et qui errent sans savoir que faire...

43.000 Feet

De Campbell Hooper

09min00

Lorsque le statisticien John Wilkins est aspiré et éjecté d'un avion à 13,000 mètres d'altitude, il calcule qu'il lui reste exactement 3 minutes et 48 secondes avant de heurter le sol.

Séq. 8: Clés des songes et sciences des rêves

Jacqueline CARROY

34min51

Le
rêve n’est pas seulement un objet physiologique et psychologique
anhistorique. C’est aussi un objet social et historique que l’on met en
récit et/ou en image pour étayer une pratique, une croyance, un savoir
ou une science.

On peut faire l’hypothèse que c’est à la fin du
XVIIIe siècle et au début du XIXe que des médecins, des philosophes et
des amateurs cultivés ont voulu faire science à partir, notamment, de la
notation méthodique de leurs propres rêves au réveil. Les exemples de
rêves devaient permettre d’analyser scientifiquement la formation de
ceux-ci pour faire échec aux « superstitions » en montrant que les
productions nocturnes ne renvoyaient pas à l’avenir mais au passé. De
façon provocante, Freud a revendiqué à l’inverse, contre l’onirologie de
son temps, de pratiquer une nouvelle interprétation qu’il fit remonter
explicitement, à partir de 1914, à Artémidore - auteur de la seule clé
des songes antique conservée – tout en refusant cependant que le rêve
ait un caractère stricto sensu prémonitoire.

En réalité les récits
historiques, aussi bien des onirologues du XIXe siècle que de Freud,
demandent à être interrogés. La question des relations entre les
rêves comme objets savants et les songes comme objets à interpréter
demanderait à êtreprécisée et complexifiée.

Ces journées d’études pourront servir de base et de tremplin à une
recherche de plus grande amplitude sur les clés des songes dans la
tradition occidentale depuis Artémidore jusqu’au 19e siècle et à nos
jours. Il s’agit d’un genre d’écrit savant et populaire qui repose sur
un corpus empilé, compilé et composite, justifiant des analyses
lexicographiques et lexicométriques fines.


L’investigation de ce corpus particulier, qui n’a jamais été fait
sur une longue durée, pourra mettre en évidence des permanences, des
différences et des novations traversant les époques, mais aussi les
espaces géographiques et les cultures. Il est important de souligner
d'autre part qu'a perduré en Occident une tradition médicale savante
d'interprétation des songes.

A travers cette historicisation des clés des songes sur une longue
durée, qui impliquera des synergies entre spécialistes de différentes
périodes, on pourrait comprendre de façon plus et mieux différenciée les
pratiques et les positions de croyance qui ont touché et touchent aux
rêves, d’Artémidore à Freud.




LUNDI 1er OCTOBRE 2012

– Ouverture et allocutions de bienvenue 


- Vincent Barras (Université de Lausanne, IUHMSP)
«Le contexte médical du rêve dans la médecine grecque.»


- Julien du Bouchet (Montpellier 3)
« Artémidore, homme de science. »


- Christian Jacob (EHESS, CNRS, AnHIMA/INHA)
« Rêves de survol et d'ascension. »


- Andrei Timotin (Académie Roumaine, EPHE)
« Techniques exégétiques dans les clés des songes byzantines. »


- Jean-Claude Schmitt  (EHESS, GAHOM)
« Les clés des songes au Moyen Âge. »


- Pierre-Antoine Fabre (EHESS, CARE)
« Voir n'est pas rêver. La vision comme accomplissement du songe dans
quelques témoignages spirituels d'époque moderne. »


- Hervé Huot (EHESS)
« Les « songes prédiseurs », s’ils sont déterminés par le positionnement des corps
célestes, intéressent-ils encore l’autorité théologique ? (Europe de l’Ouest, XVIe
siècle). »



MARDI 2 OCTOBRE 2012

Séq. 4:- Juliette Lancel (HASTEC, EHESS, CAK)
« D'Alep à Paris, itinéraire d'une clé des songes : le plaidoyer prudent d'un médecin du XVIIe siècle. »


Séq 5:
- Guillaume Garnier (Université de Poitiers)
« Faut-il dormir pour rêver ? »


Séq 6:
- Nicole Edelman (Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Les clés des songes à l’épreuve de la voyance et de l’astrologie (XIXe-XXe siècles). »



Séq. 7:
- Philippe Boutry (EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CARE)
« Les clés des songes d'Halbert d'Angers. »
 
Séq. 8:
- Jacqueline Carroy (EHESS, CAK)
« L’Antiquité au crible de la science des rêves du XIXe siècle. »


Séq. 9:
- Andreas Mayer (Max Planck Institut Berlin)
« La Traumdeutung, une nouvelle clé des songes ? »

Séq. 7: Clés des songes et sciences des rêves

32min21

Le
rêve n’est pas seulement un objet physiologique et psychologique
anhistorique. C’est aussi un objet social et historique que l’on met en
récit et/ou en image pour étayer une pratique, une croyance, un savoir
ou une science.

On peut faire l’hypothèse que c’est à la fin du
XVIIIe siècle et au début du XIXe que des médecins, des philosophes et
des amateurs cultivés ont voulu faire science à partir, notamment, de la
notation méthodique de leurs propres rêves au réveil. Les exemples de
rêves devaient permettre d’analyser scientifiquement la formation de
ceux-ci pour faire échec aux « superstitions » en montrant que les
productions nocturnes ne renvoyaient pas à l’avenir mais au passé. De
façon provocante, Freud a revendiqué à l’inverse, contre l’onirologie de
son temps, de pratiquer une nouvelle interprétation qu’il fit remonter
explicitement, à partir de 1914, à Artémidore - auteur de la seule clé
des songes antique conservée – tout en refusant cependant que le rêve
ait un caractère stricto sensu prémonitoire.

En réalité les récits
historiques, aussi bien des onirologues du XIXe siècle que de Freud,
demandent à être interrogés. La question des relations entre les
rêves comme objets savants et les songes comme objets à interpréter
demanderait à êtreprécisée et complexifiée.

Ces journées d’études pourront servir de base et de tremplin à une
recherche de plus grande amplitude sur les clés des songes dans la
tradition occidentale depuis Artémidore jusqu’au 19e siècle et à nos
jours. Il s’agit d’un genre d’écrit savant et populaire qui repose sur
un corpus empilé, compilé et composite, justifiant des analyses
lexicographiques et lexicométriques fines.


L’investigation de ce corpus particulier, qui n’a jamais été fait
sur une longue durée, pourra mettre en évidence des permanences, des
différences et des novations traversant les époques, mais aussi les
espaces géographiques et les cultures. Il est important de souligner
d'autre part qu'a perduré en Occident une tradition médicale savante
d'interprétation des songes.

A travers cette historicisation des clés des songes sur une longue
durée, qui impliquera des synergies entre spécialistes de différentes
périodes, on pourrait comprendre de façon plus et mieux différenciée les
pratiques et les positions de croyance qui ont touché et touchent aux
rêves, d’Artémidore à Freud.




LUNDI 1er OCTOBRE 2012

– Ouverture et allocutions de bienvenue 


- Vincent Barras (Université de Lausanne, IUHMSP)
«Le contexte médical du rêve dans la médecine grecque.»


- Julien du Bouchet (Montpellier 3)
« Artémidore, homme de science. »


- Christian Jacob (EHESS, CNRS, AnHIMA/INHA)
« Rêves de survol et d'ascension. »


- Andrei Timotin (Académie Roumaine, EPHE)
« Techniques exégétiques dans les clés des songes byzantines. »


- Jean-Claude Schmitt  (EHESS, GAHOM)
« Les clés des songes au Moyen Âge. »


- Pierre-Antoine Fabre (EHESS, CARE)
« Voir n'est pas rêver. La vision comme accomplissement du songe dans
quelques témoignages spirituels d'époque moderne. »


- Hervé Huot (EHESS)
« Les « songes prédiseurs », s’ils sont déterminés par le positionnement des corps
célestes, intéressent-ils encore l’autorité théologique ? (Europe de l’Ouest, XVIe
siècle). »



MARDI 2 OCTOBRE 2012
Séq. 4:

- Juliette Lancel (HASTEC, EHESS, CAK)

« D'Alep à Paris, itinéraire d'une clé des songes : le plaidoyer prudent d'un médecin du XVIIe siècle.»



Séq 5:
- Guillaume Garnier (Université de Poitiers)
« Faut-il dormir pour rêver ? »


Séq 6:
- Nicole Edelman (Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Les clés des songes à l’épreuve de la voyance et de l’astrologie (XIXe-XXe siècles). »



Séq. 7:
- Philippe Boutry (EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CARE)
« Les clés des songes d'Halbert d'Angers. »
 
Séq. 8:
- Jacqueline Carroy (EHESS, CAK)
« L’Antiquité au crible de la science des rêves du XIXe siècle. »


Séq. 9:
- Andreas Mayer (Max Planck Institut Berlin)
« La Traumdeutung, une nouvelle clé des songes ? »

Séq. 5: Clés des songes et sciences des rêves

27min29

Le
rêve n’est pas seulement un objet physiologique et psychologique
anhistorique. C’est aussi un objet social et historique que l’on met en
récit et/ou en image pour étayer une pratique, une croyance, un savoir
ou une science.

On peut faire l’hypothèse que c’est à la fin du
XVIIIe siècle et au début du XIXe que des médecins, des philosophes et
des amateurs cultivés ont voulu faire science à partir, notamment, de la
notation méthodique de leurs propres rêves au réveil. Les exemples de
rêves devaient permettre d’analyser scientifiquement la formation de
ceux-ci pour faire échec aux « superstitions » en montrant que les
productions nocturnes ne renvoyaient pas à l’avenir mais au passé. De
façon provocante, Freud a revendiqué à l’inverse, contre l’onirologie de
son temps, de pratiquer une nouvelle interprétation qu’il fit remonter
explicitement, à partir de 1914, à Artémidore - auteur de la seule clé
des songes antique conservée – tout en refusant cependant que le rêve
ait un caractère stricto sensu prémonitoire.

En réalité les récits
historiques, aussi bien des onirologues du XIXe siècle que de Freud,
demandent à être interrogés. La question des relations entre les
rêves comme objets savants et les songes comme objets à interpréter
demanderait à êtreprécisée et complexifiée.

Ces journées d’études pourront servir de base et de tremplin à une
recherche de plus grande amplitude sur les clés des songes dans la
tradition occidentale depuis Artémidore jusqu’au 19e siècle et à nos
jours. Il s’agit d’un genre d’écrit savant et populaire qui repose sur
un corpus empilé, compilé et composite, justifiant des analyses
lexicographiques et lexicométriques fines.


L’investigation de ce corpus particulier, qui n’a jamais été fait
sur une longue durée, pourra mettre en évidence des permanences, des
différences et des novations traversant les époques, mais aussi les
espaces géographiques et les cultures. Il est important de souligner
d'autre part qu'a perduré en Occident une tradition médicale savante
d'interprétation des songes.

A travers cette historicisation des clés des songes sur une longue
durée, qui impliquera des synergies entre spécialistes de différentes
périodes, on pourrait comprendre de façon plus et mieux différenciée les
pratiques et les positions de croyance qui ont touché et touchent aux
rêves, d’Artémidore à Freud.




LUNDI 1er OCTOBRE 2012

– Ouverture et allocutions de bienvenue 


- Vincent Barras (Université de Lausanne, IUHMSP)
«Le contexte médical du rêve dans la médecine grecque.»


- Julien du Bouchet (Montpellier 3)
« Artémidore, homme de science. »


- Christian Jacob (EHESS, CNRS, AnHIMA/INHA)
« Rêves de survol et d'ascension. »


- Andrei Timotin (Académie Roumaine, EPHE)
« Techniques exégétiques dans les clés des songes byzantines. »


- Jean-Claude Schmitt  (EHESS, GAHOM)
« Les clés des songes au Moyen Âge. »


- Pierre-Antoine Fabre (EHESS, CARE)
« Voir n'est pas rêver. La vision comme accomplissement du songe dans
quelques témoignages spirituels d'époque moderne. »


- Hervé Huot (EHESS)
« Les « songes prédiseurs », s’ils sont déterminés par le positionnement des corps
célestes, intéressent-ils encore l’autorité théologique ? (Europe de l’Ouest, XVIe
siècle). »



MARDI 2 OCTOBRE 2012

Séq. 4:- Juliette Lancel (HASTEC, EHESS, CAK)

« D'Alep à Paris, itinéraire d'une clé des songes : le plaidoyer prudent d'un médecin du XVIIe siècle.»
Séq 5:
- Guillaume Garnier (Université de Poitiers)
« Faut-il dormir pour rêver ? »


Séq 6:
- Nicole Edelman (Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Les clés des songes à l’épreuve de la voyance et de l’astrologie (XIXe-XXe siècles). »



Séq. 7:
- Philippe Boutry (EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CARE)
« Les clés des songes d'Halbert d'Angers. »
 
Séq. 8:
- Jacqueline Carroy (EHESS, CAK)
« L’Antiquité au crible de la science des rêves du XIXe siècle. »


Séq. 9:
- Andreas Mayer (Max Planck Institut Berlin)
« La Traumdeutung, une nouvelle clé des songes ? »

Séq 1: Clés des songes et sciences des rêves

Jacqueline CARROY

1h05min05

Le
rêve n’est pas seulement un objet physiologique et psychologique
anhistorique. C’est aussi un objet social et historique que l’on met en
récit et/ou en image pour étayer une pratique, une croyance, un savoir
ou une science.

On peut faire l’hypothèse que c’est à la fin du
XVIIIe siècle et au début du XIXe que des médecins, des philosophes et
des amateurs cultivés ont voulu faire science à partir, notamment, de la
notation méthodique de leurs propres rêves au réveil. Les exemples de
rêves devaient permettre d’analyser scientifiquement la formation de
ceux-ci pour faire échec aux « superstitions » en montrant que les
productions nocturnes ne renvoyaient pas à l’avenir mais au passé. De
façon provocante, Freud a revendiqué à l’inverse, contre l’onirologie de
son temps, de pratiquer une nouvelle interprétation qu’il fit remonter
explicitement, à partir de 1914, à Artémidore - auteur de la seule clé
des songes antique conservée – tout en refusant cependant que le rêve
ait un caractère stricto sensu prémonitoire.

En réalité les récits
historiques, aussi bien des onirologues du XIXe siècle que de Freud,
demandent à être interrogés. La question des relations entre les
rêves comme objets savants et les songes comme objets à interpréter
demanderait à êtreprécisée et complexifiée.

Ces journées d’études pourront servir de base et de tremplin à une
recherche de plus grande amplitude sur les clés des songes dans la
tradition occidentale depuis Artémidore jusqu’au 19e siècle et à nos
jours. Il s’agit d’un genre d’écrit savant et populaire qui repose sur
un corpus empilé, compilé et composite, justifiant des analyses
lexicographiques et lexicométriques fines.


L’investigation de ce corpus particulier, qui n’a jamais été fait
sur une longue durée, pourra mettre en évidence des permanences, des
différences et des novations traversant les époques, mais aussi les
espaces géographiques et les cultures. Il est important de souligner
d'autre part qu'a perduré en Occident une tradition médicale savante
d'interprétation des songes.

A travers cette historicisation des clés des songes sur une longue
durée, qui impliquera des synergies entre spécialistes de différentes
périodes, on pourrait comprendre de façon plus et mieux différenciée les
pratiques et les positions de croyance qui ont touché et touchent aux
rêves, d’Artémidore à Freud.




LUNDI 1er OCTOBRE 2012
Séq 1:

– Ouverture et allocutions de bienvenue 


- Vincent Barras (Université de Lausanne, IUHMSP)
«Le contexte médical du rêve dans la médecine grecque.»
Séq 2:


- Julien du Bouchet (Montpellier 3)
« Artémidore, homme de science. »


- Christian Jacob (EHESS, CNRS, AnHIMA/INHA)
« Rêves de survol et d'ascension. »
Séq 3:


- Andrei Timotin (Académie Roumaine, EPHE)
« Techniques exégétiques dans les clés des songes byzantines. »


- Jean-Claude Schmitt  (EHESS, GAHOM)
« Les clés des songes au Moyen Âge. »


- Hervé Huot (EHESS)
« Les « songes prédiseurs », s’ils sont déterminés par le positionnement des corps célestes, intéressent-ils encore l’autorité théologique ? (Europe de l’Ouest, XVIe siècle). »



MARDI 2 OCTOBRE 2012
Séq 4:
- Juliette Lancel (HASTEC, EHESS, CAK)
« D'Alep à Paris, itinéraire d'une clé des songes : le plaidoyer prudent d'un médecin du XVIIe siècle. »
Séq 5:
- Guillaume Garnier (Université de Poitiers)
« Faut-il dormir pour rêver ? »


Séq 6:
- Nicole Edelman (Paris Ouest Nanterre La Défense)
« Les clés des songes à l’épreuve de la voyance et de l’astrologie (XIXe-XXe siècles). »



Séq. 7:
- Philippe Boutry (EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CARE)
« Les clés des songes d'Halbert d'Angers. »
 
Séq. 8:
- Jacqueline Carroy (EHESS, CAK)
« L’Antiquité au crible de la science des rêves du XIXe siècle. »


Séq. 9:
- Andreas Mayer (Max Planck Institut Berlin)
« La Traumdeutung, une nouvelle clé des songes ? »

Poulet aux prunes

Marjane Satrapi

1h27min55

Téhéran, 1958. Depuis que son violon tant aimé a été brisé, Nasser Ali Khan, un des plus célèbres musiciens de son époque, a perdu le goût de vivre. Ne trouvant aucun instrument digne de le remplacer, il décide de se mettre au lit et d'attendre la mort. En espérant qu'elle vienne, il s'enfonce dans de profondes rêveries aussi mélancoliques que joyeuses, qui, tout à la fois, le ramènent à sa jeunesse, le conduisent à parler à Azraël, l'ange de la mort, et lui révèlent l'avenir de ses enfants... Au fur et à mesure que s'assemblent les pièces de ce puzzle, apparaît le secret bouleversant de sa vie : une magnifique histoire d'amour qui a nourri son génie et sa musique...