Documents pour «images d'archives»

JLG/JLG. Autoportrait de décembre

De Jean-Luc Godard

55min31

Autoportrait du realisateur de la nouvelle vague.

1956, une sale histoire

De Emmanuel Plasseraud

46min53

Gilles Perrault, écrivain, 70 ans, jadis parachutiste en Algérie rencontre un jeune réalisateur de 30 ans. Par l’intermédiaire d’archives et d’entretiens avec des témoins de l’époque, l’un raconte à l’autre la France des années 50. Ils essaient ensemble de comprendre comment et pourquoi les politiques ont donné aux militaires les pleins pouvoirs dans le règlement de l’affaire "Algérienne".

Le temps passe

De Jean-Gabriel Périot

03min53

Clip du premier titre du duo Lady Sir, composé de Rachida Brakni et de Gaëtan Roussel. « Le clip, réalisé par Jean Gabriel Périot à partir de documentaires et d’actualités en France dans les années 60 est une lecture quasi onirique de la chanson. Avec ses séquences de manifestations, grèves, occupations d’usines mais aussi ses visages graves, émouvants, combatifs, le clip montre qu’à l’instar de la chanson qui se joue du temps, ces images d’une époque révolue résonnent encore fortement dans notre imaginaire contemporain, appellent une énergie collective. »

Ennemis intimes Mein liebster Feind

De Werner Herzog

1h34min54

Wernor Herzog a treize ans lorsque, par le plus grand des hasards, il se retrouve a Munich pendant quelques mois dans le même appartement que Klaus Kinski . Il se rend compte de la folie de Kinski lorsque celui-ci saccage l'appartement et sait donc à quoi s'en tenir lorsque, quelques années plus tard, il l'engage pour Aguirre, la colère de Dieu. Ennemis intimes retrace la relation passionnelle d'amour et de haine entre un réalisateur et son acteur fétiche.

Eût-elle été criminelle...

De Jean-Gabriel Périot

09min39

France, été 1944, la libération : une foule en liesse exprime sa joie après 5 années d’occupation faite de privations, de souffrances et d’humiliations. Une masse intergénérationnelle processionne joyeusement à travers les rues du pays, brandissant des drapeaux tricolores, étendards d’une patrie unie dans un même sentiment de soulagement et d’espoir. La belliqueuse « Marseillaise » accompagne ces images d’archives qui retracent la guerre, les alliés, les camps, le nazisme, Hitler… Les images défilent comme des souvenirs qui font mal et que l’on veut vite oublier puis, le rythme effréné ralentit et l’on aperçoit çà et là des visages, on capture des regards et telle une gifle cinglante, Périot nous fait alors découvrir le revers de la médaille, l’envers du décor, celui qui ne se trouve pas dans les manuels d’histoire. Il s’arrête sur des images d’archives qui dérangent et font honte : la tonte des femmes accusées de collaboration avec l’occupant allemand.

La 1ère Guerre Mondiale 3 parties

Le 20 juin 1914, l’assassinat de l’héritier du trône de l’Empire austro-hongrois à Sarajevo allait ouvrir le bal de l’un des conflits les plus durs du XXème siècle : 9 millions de civils et militaires allaient périr. Le 4 août 1914, les troupes allemandes envahissent la Belgique, pourtant neutre au conflit. Les soldats s'affronteront des Flandres à la Somme, sans oublier le terrible épisode de Verdun. Dix mois de bombardements ne viendront pas à bout du courage des "Poilus", qui seront toutefois 700 000 à trouver la mort. L'aviation et les blindés n'en sont qu'à leurs débuts et il n'est pas rare  de voir pendant cette guerre des massacres à la baïonnette... ou à mains nues. Les troupes, après deux ans d'un terrible combat, sont harassées et l'armée doit faire appel à des hommes de plus en plus jeunes pour faire face à cette hécatombe. L'entrée en guerre des Etats-Unis, qui déplaceront le conflit vers les mers, où ils se savent supérieurs, ainsi que la sophistication accrues des tanks donneront une toute autre configuration au conflit. Le 11 Novembre 1918, la Grande Guerre prenait fin, laissant derrière elle 9 000 000 de cadavres. Et autant de problèmes en suspens.

Japon - La voie du guerrier 2000 ans d'histoire japonaise

De Pearl Harbor à Hiroshima, d’une attaque foudroyante à une destruction éclair, de l’univers des Geishas à la puissance des shoguns, de la sérénité du Grand Bouddha à la folie des généraux, des organisations mafieuses aux élites financières, des temples shintoïstes aux buildings de Tokyo, voici l’histoire vivante et en images d’un peuple surprenant qui au coeur de la plus effroyable des guerres et dans les cendres d’une nation à genoux, n’a jamais oublié ses traditions et le code d’honneur de ses loyaux samouraïs, « La Voie du Guerrier »…

Chine - Le mandat céleste 6000 ans d'histoire

De Confucius à Mao, des paysages désertiques de la Grande Muraille au luxe opulent de la Cité Interdite, des intrigues de cour aux horreurs des grandes famines, de l’arrivée de Marco Polo à Pékin à la visite de Richard Nixon, d’une paix tranquille à une guerre civile sanglante, des grands Empereurs « Fils du Ciel » aux terreurs de la Révolution Culturelle, de l’endoctrinement du Parti à la révolte des étudiants Place Tiananmen, voici l’histoire vivante et en images de la plus ancienne des civilisations…

Jean Zay, ministre du cinéma

De Françis Gendron

1h02min59

En février 1937, Jean Zay, ministre de l'Education Nationale et des Beaux Arts, intègre le cinéma dans ses prérogatives et donne, enfin, une place centrale au Septième Art. Pionnier de la démocratisation culturelle contre le conservatisme et l'élitisme de l'époque, il dépose un projet de loi de réorganisation de la profession. Le cinéma devient une affaire d'Etat. En 1939, il annonce la création d'un Festival de films international à Cannes, un festival de cinéma des nations libres qui n'a pu avoir lieu cette année-là. Emprisonné en 1940 par le régime de Vichy, Jean Zay sera exécuté en 1944. Ses cendres entreront au Panthéon en mai 2015, en compagnie de celles de Pierre Brossolette, Germain Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Histoire des services secrets français 5 épisodes

Maîtres espions lorsqu'ils parviennent à traiter la source Farewell (1982) l'une des plus belles réussites de l'espionnage occidental face au bloc communiste. Barbouzes dans la gestion des affaires africaines. Assassins de la République lorsqu'ils pratiquent une politique d'éliminations ciblées en exécutant de 1956 à 1961 plus de 137 sympathisants algériens à travers le monde. Infaillibles face aux nouveaux défis du XXIème siècle : terrorisme islamique, sauvegarde du patrimoine, guerre des réseaux d'information. Les services secrets français cumulent les superlatifs, les idées reçues, les paradoxes. Qui les contrôle ? Quel est leur rôle ? Quel est leur pouvoir réel ? À travers des archives rares et les interviews des témoins directs de cette histoire trouble, nous explorerons les arcanes des services secrets français.

Of time and the city

De Terence Davies

1h13min38

Of Time and the City est une chanson d'amour mais également une ode à Liverpool, ville natale du réalisateur Terence Davies. Ce film représente aussi la mémoire de ce qui fut et qui n'est plus, une réflexion sur le temps qui passe.

Free Angela and the political prisoners

De Shola Lynch

1h37min37

Free Angela raconte l'histoire d’une jeune professeure de philosophie, née en Alabama, issue d’une famille d’intellectuels afro-américains, politiquement engagée.  Durant sa jeunesse, Angela Davis est profondément marquée par son expérience du racisme, des humiliations de la ségrégation raciale et du climat de violence qui règne autour d’elle. Féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, proche du parti des Black Panthers, Angela Davis s'investit dans le comité de soutien aux Frères de Soledad, trois prisonniers noirs américains accusés d'avoir assassiné un gardien de prison en représailles au meurtre d'un de leur codétenu. Accusée en 1970 d'avoir organisé une tentative d’évasion et une prise d’otage qui se soldera par la mort d’un juge californien et de 4 détenus, Angela devient la femme la plus recherchée des Etats-Unis. Arrêtée, emprisonnée, jugée, condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuve et sous la pression des comités de soutien internationaux dont le slogan est FREE ANGELA ! Devenue un symbole de la lutte contre toutes les formes d’oppression : raciale, politique, sociale et sexuelle, Angela Davis incarne, dans les années 70, le « Power to People ». Avec sa coupe de cheveux « boule » et sa superbe silhouette elle lancera, malgré elle, la mode « afro », reprise à cette époque par des millions de jeunes gens. Quarante ans plus tard, à l’occasion de l’anniversaire de l’acquittement d’Angela Davis, Shola Lynch, avec Free Angela, revient sur cette période cruciale de la deuxième partie du XXe siècle.