Documents pour «féminisme»

Bande de filles

De Céline Sciamma

1h48min39

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse

Les conquérantes Die Göttliche Ordnung

Petra Biondina Volpe

1h32min31

Woodstock, Flower Power, Révolution Sexuelle: trois ans se sont écoulés depuis mai 68 mais la vague de libération ne semble pas avoir atteint le petit village suisse d’Appenzell. En mère au foyer exemplaire, Nora ne conçoit d’ailleurs pas sa vie autrement. Pourtant, à l’approche d'un référendum sur le droit de vote des femmes, un doute l'assaille : et si elles s'affirmaient davantage face aux hommes ? A mesure que Nora propage ses drôles d'idées, un désir de changement s'empare du village, jusque chez les plus récalcitrantes…

La cité des femmes La città delle donne

De Federico Fellini

2h17min14

Marcello rencontre, dans le train, une inconnue qui se dérobe à ses avances. Il décide de la suivre jusqu'à son hôtel où se tiennent les assises d'un congrès féministe.

À la recherche des femmes chefs

Vérane Frediani

1h30min30

Vérane Frédiani est partie aux quatre coins de la planète à la rencontre de femmes chefs qui innovent dans la haute gastronomie, dans la restauration et dans les métiers de bouche. Tout au long du film, on suit ces femmes dans les cuisines des grands restaurants, au sein des écoles, mais aussi dans la rue avec la street-food qui a le vent en poupe. On croise aussi des sommelières, des activistes, des femmes entrepreneuses qui managent des brigades et se battent au quotidien pour exister dans des sphères d’hommes, qui prônent le développement durable, l’égalité et qui souhaitent changer le monde à travers leur vision de la gastronomie. Ces femmes considèrent avant tout le métier de chef comme un moyen de communiquer avec les autres, un moyen d’éduquer les enfants comme les adultes à leur propre culture, une manière d’étendre le rôle des femmes dans la société et de supporter les économies locales. Le film présente une nouvelle vision de la femme chef, toujours dynamique et battante, toujours en mouvement, créatrice, voyageuse, cultivée, curieuse, parfois rebelle, résistante aux modes mais pas aux influences extérieures, gardienne d’une certaine tradition mais qui sait s’en libérer pour faire avancer sa vie. La femme chef telle que nous la découvrons ici est parfois solitaire voire unique.

Mutantes/vampires, autour des oeuvres de Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado 9/22 - Bye Bye Blondie : une rom’ com’ mutante par Sye-Kyo Lerebours

30min11

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes.

En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.
Mercredi 14 Décembre 2016 

Des pentes cinématographiques

16h20-16h45 : Bye Bye Blondie : une rom’ com’ mutante par Sye-Kyo Lerebours, doctorante, communication, arts, spectacle, Université Bordeaux 3.

Mutantes/vampires, autour des oeuvres de Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado 8/22 - Adaptation (s) cinématographique (s). Despentes dans la tourmente par Jean-Max Méjean

37min29

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes.

En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.
Mercredi 14 Décembre 2016 

Des pentes cinématographiques

15h55-16h20 : Adaptation (s) cinématographique (s). Despentes dans la tourmente par Jean-Max Méjean, écrivain, critique de cinéma.

Mutantes/vampires, autour des oeuvres de Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado 7/22 - Table ronde animée par Milena Younes-Linhart

23min14

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes.

En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.
Mercredi 14 Décembre 2016 

Résonnances despentiennes, proliférations hors cadre

15h15-15h40 : Table ronde animée par Milena Younes-Linhart, doctorante, études de genre, sociologie, Legs, Université Paris8.

Mutantes/vampires, autour des oeuvres de Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado 6/22 - Intervention vidéo-projetée : Les Chiennes Savantes ou l’obligation à l’hétérosexualité par Michèle A. Schaal

33min35

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes.

En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.
Mercredi 14 Décembre 2016 

Résonnances despentiennes, proliférations hors cadre

14h50-15h15 : Intervention vidéo-projetée : Les Chiennes Savantes ou l’obligation à l’hétérosexualité par Michèle A. Schaal, Assistant Professor, Iowa State University.

Mutantes/vampires, autour des oeuvres de Virginie Despentes et Paul Beatriz Preciado 1/22 - Allocution d’accueil par Eugénie Péron-Douté

08min41

Ce colloque entend dresser un bilan scientifique de l’apport de Virginie Despentes et de Paul Beatriz Preciado à la littérature et aux pensées féministes.

En dépit de la popularité de ces auteur.e.s, aucune journée d’étude ni aucun colloque les concernant n’ont encore eu lieu. Ce premier colloque francophone souhaite combler un manque en analysant, dans une perspective transdisciplinaire, les œuvres de ces deux auteur.e.s. Œuvres hybrides qui méritent d’être interrogées de manière interdisciplinaire. En effet, l’œuvre despentienne se décline en roman, roman graphique, essai, nouvelle, pamphlet et manifeste ; elle concerne également la traduction et la rédaction de textes de chansons, et touche à une écriture tant littéraire que cinématographique et documentaire. L’œuvre preciadienne oscille elle aussi entre l’essai, le pamphlet et le manifeste, mais encore l’essai philosophique, la chronique, la critique d’art et la performance. Les deux auteur.e.s questionnent largement les notions de norme, de sexualité, de genre, d’identité, de féminisme et de radicalité. Leur œuvre et leur démarche se font écho à différents niveaux. Cet évènement féministe et queer offre un format original mêlant interventions universitaires, conférences, débats, performances, lectures et théâtre.
Mercredi 14 Décembre 2016 

09h15-10h : Accueil des participant.e.s
10h-10h15 : Allocution d’accueil par Eugénie Péron-Douté, plasticienne, Paris8.

Nawell Madani - C'est moi la plus Belge

De Thierry Teston

1h56min51

Dans son spectacle, qui a remporté le prix du « Meilleur One Man Show » aux Globes de Cristal, Nawell Madani se livre dans un portrait autobiographique à la fois drôle, émouvant, féministe et engagé. Se moquant ainsi des garçons, comme des filles et des clichés. Elle hypnotise le public et l’emmène aux premières loges de son parcours. Vannes, danse, musique et improvisation prennent corps dans ce show au charme fou et à l’énergie communicative.   La nouvelle bombe du rire ose tout !

Thérèse Casgrain et les pionnières des droits des femmes

53min40

En 1921, Thérèse Casgrain remplace son mari, malade, lors d’une campagne
électorale. Scandale ! Son geste attire l’attention du Comité
provincial pour le suffrage féminin, qui la recrute. Thérèse Casgrain ne
cessera dès lors de lutter pour les droits des femmes aux côtés de
Marie Lacoste Gérin-Lajoie, Idola St-Jean, Carrie Mathilde Derrick et de
bien d’autres. Sa dernière bataille, commencée en 1976, est pour la
reconnaissance du statut des Amérindiennes qui épousent un Blanc.

Le "Comité féminin contre la loi Millerand et les bagnes militaires", l'un des premiers regroupements politiques de femmes

07min52

Réalisée lors de la sortie du volume du Maitron (dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, mouvement social) consacré aux anarchistes, cette petite vidéo produite par le CHS (Centre d'Histoire Sociale) vise à présenter une militante anarchiste, parmi d'autres, Thérèse Taugourdeau. Animatrice du "Comité féminin contre la loi Millerand et les bagnes militaires" qui fut constitué en 1912 dans le cadre de la mobilisation contre une loi qui permettait l’envoi aux Bataillons d’Afrique des jeunes ouvriers ayant encouru une condamnation à trois mois de prison pour fait de grève, rébellion à l’autorité et propagande antimilitariste, le "comité féminin" qui fut un des premiers regroupements politiques de femmes (syndicalistes, anarchistes, etc.). le comité féminin forma des oratrices, à une époque où les femmes prenaient extrêmement rarement la parole dans les meetings...