Documents pour «Hommes»

Quelque chose des hommes

Stéphane Mercurio

27min35

Un film impressionniste, fait de corps, de gestes, de récits de la relation des hommes à la paternité et à la filiation. Seule femme, la cinéaste s’est glissée avec sa caméra dans l’intimité de ces hommes au cours des séances de prises de vue « Père et fils » du photographe Grégoire Korganow, pour saisir quelque chose des hommes. Mission impossible et pourtant...  

Horn

Ghasideh Golmakani

08min04

Une femme iranienne essaie de trouver une place pour garer sa voiture à Téhéran. En retard pour un rendez-vous d’affaires, les hommes dans la rue perturbent sa concentration pendant qu’elle conduit. Elle finit par trouver une solution pour les confronter...

Histoires de pirates - Volume 3 Sous le pavillon noir

Histoires de pirates dresse le portrait de 26 hommes ou femmes, courageux ou cruels, assassins cupides ou aventuriers, tous maîtres des mers.  Embarquez à l'aventure avec le matelot, le mousse, le cuistot et la vigie, et faites la connaissance des derniers pirates célèbres de l'histoire.

Histoires de pirates - Volume 2 Au delà des sept mers

Histoires de pirates dresse le portrait de 26 hommes ou femmes, courageux ou cruels, assassins cupides ou aventuriers, tous maîtres des mers.  Embarquez à l'aventure avec le matelot, le mousse, le cuistot et la vigie, et faites la connaissance des pirates terrifiants du temps des grandes découvertes et de l'âge d'or de la piraterie...

Histoires de pirates - Volume 1 Les temps Obscurs

Histoires de pirates dresse le portrait de 26 hommes ou femmes, courageux ou cruels, assassins cupides ou aventuriers, tous maîtres des mers.  Embarquez à l'aventure avec le matelot, le mousse, le cuistot et la vigie, et faites la connaissance des premiers grands pirates de l'histoire, de l'Antiquité au Moyen-Age...

Devenir cadre en début de carrière : en route vers une féminisation ?

29min22

La présence des femmes sur le marché du travail n’a cessé de se renforcer et s’est accompagnée d’une progression de leur place parmi l’encadrement supérieur et les dirigeants d’entreprise : les femmes représentaient 23 % des cadres il y a vingt ans, elles sont 34 % aujourd’hui. Pour la première fois, en 2013, la part de jeunes femmes qui occupaient, trois ans après leur entrée sur le marché du travail, un emploi de cadre, est devenue quasi équivalente à celle des jeunes hommes. Néanmoins, cette part reste modeste au regard de l’augmentation considérable, dans le même temps, de leur taux d’accès à l’enseignement supérieur. En outre, l’accroissement des femmes parmi les cadres masque une ségrégation sectorielle et professionnelle ainsi qu’un moindre accès aux fonctions d’encadrement, et ce, malgré des progrès législatifs en matière d’égalité professionnelle femmes/hommes. Ainsi, à caractéristiques et diplômes identiques, elles ont encore 30 % de chances en moins que les hommes de devenir cadres, que le poste soit associé ou non à des responsabilités hiérarchiques. Ces dernières sont aussi davantage exposées aux contrats à durée déterminée et au temps partiel et leurs espaces professionnels restent clivés. C’est l’ensemble de ces éléments que nous explorerons pour la situation française, mais nous irons également plus largement regarder des premiers éléments de compréhension de freins ou facilitateurs contextuels au niveau européens.

Curse of the flesh

Leslie Lavielle

16min54

Curse of the Flesh est une œuvre poétique, fantastique et entièrement musicale qui retrace l’histoire d’hommes invisibles accompagnés d’un singe esclave qui accostent sur une île tropicale à la recherche d’un trésor. Sur place, ils y découvrent une tribu de femmes sauvages et cannibales qui voue un culte certain à une pierre aux pouvoirs mystérieux. Cet objet convoité deviendra alors le centre de tous les conflits.

Eût-elle été criminelle...

De Jean-Gabriel Périot

09min39

France, été 1944, la libération : une foule en liesse exprime sa joie après 5 années d’occupation faite de privations, de souffrances et d’humiliations. Une masse intergénérationnelle processionne joyeusement à travers les rues du pays, brandissant des drapeaux tricolores, étendards d’une patrie unie dans un même sentiment de soulagement et d’espoir. La belliqueuse « Marseillaise » accompagne ces images d’archives qui retracent la guerre, les alliés, les camps, le nazisme, Hitler… Les images défilent comme des souvenirs qui font mal et que l’on veut vite oublier puis, le rythme effréné ralentit et l’on aperçoit çà et là des visages, on capture des regards et telle une gifle cinglante, Périot nous fait alors découvrir le revers de la médaille, l’envers du décor, celui qui ne se trouve pas dans les manuels d’histoire. Il s’arrête sur des images d’archives qui dérangent et font honte : la tonte des femmes accusées de collaboration avec l’occupant allemand.

Quelques clés sur les gender studies (4)

10min08

En quatre vidéos, Laure Bereni (chargée de recherche au CNRS), Éric Fassin (professeur à l’ENS), Fabrice Virgili (directeur de recherche au CNRS) et Danièle Voldman (directrice de recherche CNRS au CHS), interrogés par A. Perraud (Médiapart) nous livrent quelques clés sur les Gender studies. Cette quatrième partie aborde le sujet de certaines polémiques qui se sont déroulées au cours du développement des gender studies. - Entre militantisme (stigmatisé), féminisme et légitimité de recherches universitaires, - entre mixité et non mixité, entre le fait de privilégier l'étude des femmes (en considérant que l'étude du genre masculin, hégémonique, était déjà étudié), ou bien l'étude de la construction de "la féminité" ET de "la virilité".  Production : Centre d’Histoire Sociale (UMR 8058 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en partenariat avec Mediapart.   (ce document produit par le CHS a également été diffusé par Mediapart) Février 2012

Quelques clés sur les gender studies (2)

10min04

En quatre vidéos, Laure Bereni (chargée de recherche au CNRS), Éric Fassin (professeur à l’ENS), Fabrice Virgili (directeur de recherche au CNRS) et Danièle Voldman (directrice de recherche CNRS au CHS), interrogés par A. Perraud (Médiapart) nous livrent quelques clés sur les Gender studies.  Cette seconde partie aborde les catégories d'analyse... Production : Centre d’Histoire Sociale (UMR 8058 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en partenariat avec Mediapart.  (ce document produit par le CHS a également été diffusé par Mediapart) Date févier 2012 (plus d'un an avant le vote de la loi du 17 mai 2013 sur "le mariage pour tous")

Quelques clés sur les Gender studies (1)

10min24

Danièle Voldman (membre du CHS, directrice de recherche au CNRS), Laure Bereni (chargée de recherche au CNRS), Éric Fassin (professeur à l’ENS), Fabrice Virgili (directeur de recherche au CNRS) exploraient en quatre vidéos la notion d'études de genre (« gender studies »), cette approche transdisciplinaire qui propose une lecture sexuée du monde social et des rapports de pouvoir. Date : février 2012 (plus d'un an avant le vote de la loi du 17 mai 2013 sur "le mariage pour tous") Production : Centre d’Histoire Sociale (UMR 8058 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) en partenariat avec Mediapart qui a diffusé cette série sur son site et dont un journaliste, A. Perraud, avait interrogé les quatre invités lors de la rencontre dans la bibliothèque Jean Maitron du CHS. Cette première partie débute sur une allusion à l'actualité d'alors :  Une supposée « théorie du genre » avait été mise sur le devant de la scène médiatique au printemps 2011, par certains courants conservateurs et par les organisations catholiques traditionnalistes. A cette époque, des manuels scolaires - de Sciences de la Vie et de la Terre pour les classes de Es et L -  avaient intégré quelques questions de genre dans le cadre des nouveaux programmes de SVT, dans un esprit qui faisait référence au fameux « on ne nait pas femme, on le devient», de Simone de Beauvoir

Des revendications de musulmanes au féminisme islamique

06min30

Entretien avec Nadine Weibel, anthropologue du religieux associée à l’équipe DRES (CNRS, Université de Strasbourg)

Depuis la seconde moitié du XX° siècle, au sein d'un islam revendiqué et pratiqué, de nombreuses musulmanes entendent se réapproprier leurs droits, octroyés selon elles par la révélation coranique et dont elles auraient été dépossédées au fil des siècles par l'ordre patriarcal. Si ces femmes négocient un rôle social plus affirmé basé sur la complémentarité des genres, le courant du féminisme islamique, plus récent, utilise l'outil herméneutique, à l’instar des théologies féministes, pour déconstruire le discours masculin dominant et proposer une relecture des textes centrée sur la notion d'égalité totale des femmes et des hommes.
Accédez à l'intégralité de la conférence en podcast audio dans l'onglet téléchargement