Documents pour «Industrie»

Mon retour à l'usine

De Julien Hogert

23min13

"Mon premier boulot d'été, c'était soudeur dans cette usine. J'avais 17 ans, et je venais de passer mon bac. Moi qui avais entendu parler d'usines dans mon enfance, voilà, j'y étais : l'achèvement de ma vie de fils d'ouvriers. Heureusement, je ne suis resté que 2 mois. Après, j'ai dit tchao à mes collègues et je me suis sauvé pour faire des études... Est-ce que je devais me sentir coupable ? Qu'est-ce qui faisait que moi, je pouvais partir et pas eux ? ... en fait, j'aurais bien voulu sauver la classe ouvrière... Bon, à la place de ça, j'ai décidé de revenir à l'usine, pour faire une sculpture et retrouver les ouvriers avec lesquels j'avais travaillé, 4 ans auparavant..."

Nouvelle société n°7 - Augé découpage

De Groupe Medvedkine de Besançon

10min46

Dans une usine de contacteurs électroniques, les conséquences sur la vie des ouvriers, de la pression des grandes entreprises sur les petites : les cadences s’accélèrent, la tension monte, les accidents deviennent plus fréquents et plus graves : un ouvrier perd sa main dans une presse.

Nouvelle société n°6 - Biscuiterie Buhler

De Groupe Medvedkine de Besançon

09min21

Une petite fille dont la mère travaille à la biscuiterie Bulher et le père est routier, raconte sa vie. Une vie familiale désagrégée par le travail. Le monde des travailleurs vu à travers les yeux de leurs enfants.

Ex-Moulinex, mon travail c'est capital

De Marie-Pierre Bretas

1h28min14

En juillet 1997, le site "Moulinex" de Mamers dans la Sarthe ferme ses portes. Nicole, Pascale, Josiane, Maurice et Dominique ont tous travaillé plus de 20 ans dans l'usine. Du jour au lendemain tout bascule. Les uns et les autres doivent faire face à des situations qu'ils ne connaissent pas : chômage, reclassement, mutation. Leur innocence est de force. Dans leurs nouveaux parcours, tous les cinq ont des exigences et ils refusent les "On ne peut rien faire".

Sochaux, 11 Juin 1968

De Collectif de cinéastes et travailleurs de Sochaux

19min51

11 juin 68. Après 22 jours de grève, la police investit les usines Peugeot à Sochaux : deux morts, cent cinquante blessés. Des témoins racontent.

Nouvelle société n°5 - Kelton

De Groupe Medvedkine de Besançon

08min10

Les conditions de travail dans l’horlogerie Kelton-Timex : les ouvrières travaillant comme des marionnettes, les évanouissements, les accidents et en guise de prime de la "Nouvelle Société", Sylvie Vartan venant chanter à l’atelier...

Les origines médiévales de la pensée économique

Sylvain PIRON

56min41

Si l’économie politique émerge comme une discipline autonome à la fin du
XVIIIe siècle, puis se constitue en science au cours du siècle suivant,
le réseau de concepts et de questions sur lesquels elle repose a des
origines bien plus anciennes. De façon très nette, un certain nombre de
mots émergent en Occident au XIe-XIIe siècles dans les pratiques
sociales et marchandes, puis sont pris comme objet de réflexion par les
juristes et théologiens du XIIIe siècle : valeur, industrie, capital,
risque, etc. Or, ces termes sont demeurés des notions cruciales de la
pensée économique jusqu’à aujourd’hui. Un retour sur leur moment
d’émergence et sur les premières analyses auxquels il ont donné lieu
permettra de comprendre l’intérêt que présente la pensée économique
médiévale. Par effet de contraste, celle-ci peut contribuer à mettre en
évidence les impensés et les impasses de la science économique
actuelle.

La cicatrice Blizna

De Krzysztof Kieslowski

1h42min11

Un grand complexe chimique doit être construit dans une petite ville. La réalisation du projet est confiée au directeur Bednarz, qui a habité autrefois cette ville, où sa femme était très engagée politiquement. N'ayant pas conservé de bons souvenirs de ce temps-là, il est un peu réfractaire à l'idée d'y revenir. Mais Bednarz est un homme fort, décidé et honnête. Il est convaincu que, grâce à son énergie, il va construire, sans faire de compromis, non seulement un complexe chimique, mais aussi un site où les gens vivront dans le bonheur et sans conflit.

Tant que nous sommes à bord

Agnès Perrais

1h20min04

Saint-Nazaire, ville-port. Aux deux extrémités du bassin, le quartier ouvrier de Penhoët et celui du Petit Maroc qui se tourne vers la mer, sont chacun intimement liés à l’activité des chantiers de construction navale, centre économique et affectif de la ville. La vie des habitants tourne autour du port, qu’ils soient patrons de bar, marins, ouvriers, ou aussi et de plus en plus souvent, à la chôme. À Saint-Nazaire, le port est riche de tout un imaginaire de luttes sociales, celles de la gloire passée de la «  ville rouge  » et celles, plus complexes et fragiles, du présent. Mais on y trouve aussi la fierté d’un travail spécifique au lieu, le travail sur les bateaux, qui appelle un des plus beaux imaginaires qui soient : la mer, le départ. Dans les chantiers et sur le port, la disproportion entre les machines, grues, silos, paquebots, et les hommes qui y travaillent, entérine dans les faits l’industrialisation de ce qui jadis pouvait encore tirer vers l’artisanat. Mais cette évolution trouve en même temps une résistance dans le sens du collectif, et l’amour de l’objet du travail, le bateau, à rebours des conditions de son exercice. De tout petits hommes sur des engins gigantesques, des bateaux qui partiront naviguer sur l’océan : entre le quotidien de la vie ouvrière, l’expérience des marins, et le rêve d’un ailleurs, quelle place peut garder un imaginaire au cœur de l’industrie et comment peut-on encore être à bord, de sa vie, de ses espoirs, même si la vie matérielle n’est pas exactement l’aventure fabuleuse des rêves faits un jour  ?

Of time and the city

De Terence Davies

1h13min38

Of Time and the City est une chanson d'amour mais également une ode à Liverpool, ville natale du réalisateur Terence Davies. Ce film représente aussi la mémoire de ce qui fut et qui n'est plus, une réflexion sur le temps qui passe.

L’usine de demain (ASR n°14 - LRGP)

06min02

Et si les émissions de gaz carbonique de la sidérurgie devenaient matière à recyclage ? Les chercheurs du Laboratoire Réactions et Génie des Procédés - LRGP, de l’Université de Lorraine, tentent de valoriser ce CO2 avec, en ligne de mire, un nouveau type d’usine à inventer. Ce film a été produit par l’Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine et de la Direction de la Recherche et de la Valorisation.

L’analyse des matériaux pour l’industrie automobile (ASR n°2 - LEM3)

05min10

Les interactions entre le monde de la recherche et celui de l’industrie sont nombreuses. Le fruit du travail des chercheurs du LEM3 (Laboratoire d’Etude des Microstructure et de Mécaniques des Matériaux) dans les domaines de la connaissance, la sécurité et la maîtrise de la production des matériaux fait de ce laboratoire un partenaire important de l’industrie automobile. Ce film a été produit par l'Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine.