Documents pour «mai 68»

Mai 68, la belle ouvrage

De Jean-Luc Magneron

1h57min17

En dépit des assurances du gouvernement et des consignes d'extrême modération que le préfet de police de Paris Maurice Grimaud avait personnellement, par courrier, adressées à chacun des vingt mille hommes qui servaient sous ses ordres, les événements de mai 68 comportèrent leur lot de brutalités. Jean-Luc Magneron enquêta à chaud sur cet aspect d'un mois printanier qui ne fut pas si joyeux pour tout le monde, réunissant les expériences de victimes ou de témoins oculaires, qui évoquent, les uns, la violence des coups de matraques, les autres, l'usage abusif des grenades lacrymogènes ou encore le blocage des secours et les insultes à caractère raciste.

Un cheminot à la Sorbonne

De Fernand Moskowicz

22min17

En Mai 68, un cheminot gréviste du Sud-Ouest, militant CFDT, découvre la Sorbonne occupée et tente de nouer un dialogue avec des étudiants.

Le rêve italien

De Michele Placido

1h41min37

Nicola, un beau jeune homme de la région des Pouilles (Sud de l'Italie) est policier mais rêve de devenir acteur. Il va devoir infiltrer un monde étudiant en pleine effervescence. A l'université, il rencontre Laura, une jeune fille de la bourgeoisie catholique italienne, étudiante brillante et passionnée qui rêve d'un monde sans injustices, et Libero, leader du mouvement étudiant qui rêve de révolution. Entre eux trois naissent des sentiments et de fortes passions... Cette histoire s'inspire de l'expérience autobiographique de Michele Placido, policier, qui, une fois arrivé à Rome, décida de prendre le chemin de l'art dramatique... son grand rêve.

La Chinoise

De Jean-Luc Godard

1h39min17

Dans un appartement dont les murs sont recouverts de petits livres rouges, des jeunes gens étudient la pensée marxiste-léniniste. Leur leader, Véronique, propose au groupe l'assassinat d'une personnalité. Réalisé un an avant les évènements de Mai 68, "la Chinoise" est considéré comme un film prophétique.

Mai 68 revisité

Ludivine Bantigny

1h10min46

Cette intervention revient à l’événement 1968 dans ses projets, son inventivité et tout ce qui a été imaginé pour réellement « changer la vie » – on n’oubliera pas que ces mots étaient de Rimbaud. Elle décentre le regard hors de Paris pour valoriser d’autres scènes, sans négliger la capitale pour autant. Si l’événement ne brise ni toutes les barrières ni toutes les frontières, des univers sociaux se rencontrent, des potentialités s’entrouvrent,qui laissent apercevoir un monde différent. Les événements français de 1968 se lisent au prisme du monde où ils s’arriment. La dimension internationale est un enjeu pour nombre de protagonistes soucieux de s’insurger dans un mouvement de grand vent où les frontières indiffèrent. 1968 représente un refus du consentement à l’ordre établi et la mise en cause de ses dichotomies, entre ouvriers et étudiants, Français et étrangers, femmes et hommes, élèves et enseignants, médecins et patients… Il est pétri d’expériences sensibles et affectives. Émotions politiques, dans la joie soudain réveillée de bousculer l’ordre des choses et de l’imaginer autrement ; émotions également, dans la frayeur de certains, dans les tensions et les détestations attisées. Il s’agit donc aussi de donner plein crédit à ce qui est éprouvé, imaginé et ressenti.

Le péril jeune

De Cédric Klapisch

1h45min33

Quelques jeunes hommes se retrouvent plusieurs années après avoir quitté le lycée. Ils assistent, pendant son accouchement, la compagne de leur meilleur ami, mort une semaine auparavant d'une overdose. C'est pour eux l'occasion de confronter leurs souvenirs.

More

De Barbet Schroeder

1h52min17

En quête d’aventures et de lui-même, Stefan, un jeune étudiant allemand, en route vers le Soleil, fait de l’auto-stop jusqu’à Paris. Il rencontre une jeune Américaine oisive, Estelle, qui l’initie à la drogue. Les amoureux, à la recherche de sensations fortes, se rejoignent à Ibiza, pour y vivre leur passion dangereuse. À la fois captifs d’un amour désespéré, de la drogue et de l’ancien ami d’Estelle, leur seule issue est tragique..

Milou en mai

De Louis Malle

1h46min45

Une vieille dame s'éteint dans une grande demeure du Sud-Ouest.
Son fils, Milou, qui a soixante ans et qui s'occupe de la propriété convoque pour l'enterrement son frère Georges et sa belle-soeur, sa nièce Claire, sa fille Camille et le reste de la famille.
Mais nous sommes en mai 1968. Depuis deux semaines Paris est à feu et à sang...

3e table ronde : Les « cas éminents » de l’Europe contemporaine

Paul THIBAUD

1h17min28

Discutant : Paul Thibaud (ancien directeur d’Esprit) Jean-Pierre Le Goff (CNRS-Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) « Peut-on encore comprendre mai 68 ? » Dominique Schnapper (EHESS-CESPRA) « La chute du mur de Berlin : succès et effets pervers » 

Monsieur M, 1968

Isabelle Berteletti

59min42

Un petit agenda noir retrouvé, avec d’autres, dans la cave d’une maison de Montreuil, après le décès de son propriétaire.
Sur cet agenda, celui de l’année 1968, une fine écriture : jour après jour, Monsieur M, 41 ans, vieux garçon vivant chez ses parents, ouvrier-cartographe à l’Institut géographique national, raconte, sans passion ni sentiment, les évènements de sa vie.
Une vie bien réglée qui nous parle d’un temps d’avant. D’avant que tout se dérègle. Sous la mine du crayon à papier de Monsieur M, des échos de plus en plus forts d’une révolte en train de naître, d’un monde en train de changer, se font entendre…

Les Jeunes Loups

De Marcel Carné

1h44min35

Alain, jeune gigolo aussi élégant qu'ambitieux, se fait entretenir par une riche princesse étrangère. Il séduit aussi la jeune et candide Sylvie, qui feint de céder au cynisme ambiant en matière de mœurs sans s'avouer ses inclinations romantiques.
Désespérée de sa propre déchéance, elle se reprend en se liant avec Chris, un beatnik de la rue de la Huchette.

Les mots qui contestent : des tracts en mai 1968

Maurice TOURNIER

52min21

Série Mots et politique n°2.

Le film montre les problèmes que rencontre un groupe de recherche, il
esquisse des solutions méthodologiques, il évoque des résultats obtenus.
Il ne fournit ni un jugement, ni un témoignage, mais introduit à une
problématique collective de recherche" comment prendre une distance
scientifique vis à vis d’un matériau affectivement investi ? En
contrepoint de cette approche distanciée, des images de débats publics
autour de Jean Vilar, tournées pendant le festival d’Avigon en juin 68.
Ces images sont extraites du film "Avignon-sur-Scène", de Sylvain
Roumette et Pierre Samson. Avec la participation de Annie Geffroy, CNRS ;
Pierre Lafon, chercheur ; Francis Marmande, universitaire et
journaliste, Jean-François Pétillot, chercheur ; Jean-Pierre Sueur,
maire d’Orléans ; Maurice Tournier, enseignant-chercheur. "